Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Le jeu du chat (avec Hajime)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Le jeu du chat (avec Hajime)   Lun 1 Aoû - 15:11

Pauvres Pesche et Dondochakka !
La partie était perdue pour eux, et ce depuis le début. Depuis que Nell était redevenue adulte, avec la conscience de ses pouvoirs, les parties de chasse dans le désert n'avait plus le même rythme ! Dans son malheur, elle avait eu beaucoup de chance. Pesche et Dondochakka avaient plus souffert qu'elle. Leur masque....Elle se souviendrait toujours du jour où elle a découvert l'agression commise par N'Noitra et Apporo. Comment ont-ils fait pour faire souffrir autant leurs semblables ? Servir Aizen, être un arrancar ne devaient pas amener à une telle extrémité. Mais ces gens-là n'ont pas le respect de l'autre et maintenant, ils étaient morts.

Tandis qu'elle se déplaçait à l'aide de son Sonido , elle sentait le Reiatsu de Bawabawa qui voulait l’attraper par en bas, en se cachant sous le sable. Neliel poussait de faux cris d'horreur tandis que Bawabawa s'était échappé du sol pour sauter vers elle. Les rires qui s'échappaient de sa bouche résonnaient étrangement sur les murs de Las Noches. Neliel voulait un monde de couleur. Elle avait connu Ichigo, Orihime, Renji, Ishida, Chad, Rukia. Des gens qui l'avaient protégée sans savoir qui elle était. Les cheveux roux d'Ichigo. La chaleur de son coeur. Elle voulait changer l'Hueco Mundo. A son image. Mais elle reconstruirait ces lieux que quand le Shinigami irait mieux et qu'il aura retrouvé la raison. C'est pour cela qu'elle ne portait plus des vêtements d'Arrancar et s'affublait de tenues humaines.

En attendant, Neliel utilisait comme prétexte les jeux avec ses fraccions pour s'entrainer et retrouver son niveau d'autrefois et redevenir le N°3. Et être capable de protéger ses proches.

Alors que sa pensée l'avait distraite de la course poursuite, elle se retourna quand elle sentit que le Ver-Hollow avait changé de direction. Et se précipitait vers quelqu'un d'autre. Afin de mieux voir, Neliel mit sa main en visière et fronça des yeux. Bawabawa fonçait vers un nouveau compagnon de jeu. Etait-ce Pesche ? ou Dondochakka ?
elle eut un coup de sang en voyant la tenue de la personne qui allait se faire "dévorer" (pas pour de vrai, hein). Un Shinigami.

- BAWABAWA !!!! ARRETE !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 3 Aoû - 21:03

Par dela les dunes de sables, Hajime cheminait en direction du palai qui se dessinait de manière de plus en plus precise à l’horizon. Rajustant sa cape sur son visage, il ressentait néanmoins le sable s’infiltré en ses habits, et ses orteils. Une sensation désagréable mais qui ne le changeait pas réellement de son monde intérieur. Enfin il se garda de le penser un peu trop fortement sinon Ghanima allait sans aucun doute encore râler sur le sujet en le traitant de Shadout indigne. Un léger sourire survint à ses lèvres, le premier depuis bien des jours….depuis quand n’avait il point sourit ou même rit sincèrement ? Il ne saurait le dire, car il lui paraissait bien éloigné… Une époque ou tout semblait bien plus simple alors que de devoir se méfier des siens et marcher dans l’ombre afin de ne jamais soumettre au danger sa propre famille. Ses yeux se voilèrent un instant, comme pour pleinement se reprendre, et entama la suite de sa marche, jusqu’à parvenir sur la crête et plongea ses iris sombre sur tout ce qui l’entourait. Un véritable labyrinthe pour tout néophyte.. alors que seule la lune servait d’éclairage en ces lieux.

Le vent souffla de manière un peu moins modéré et rejeta sa capuche en son dos, dévoilant son visage quelque peu fatigué par le manque de sommeil, mais aussi par cette marche et ce combat. Il n’était aucunement à son point de rupture, mais la lassitude se faisait ressentir en ses membres un peu roidis. Pourtant, Hajime ne fit aucune pause et se contenta simplement d’ignorer ces signes avant coureurs. Ce n’est que lorsqu’il perçut une aura des plus pressée se diriger vers sa direction qu’il se figea un instant, observant un nuage de poussière s’élever au passage de quelque chose qu’il ne pouvait identifier.. Soudain, le sable se souleva pour laisser apparaitre une sorte de ver qui chercha sans doute à le happer. A cela, le jeune Yongil se recula d’un shunpo en murmurant :


- Kull Wahad…

Contemplant la créature qui lui faisait face il ne pouvait s’empêcher de songer à ses créatures qui ornaient les livres sur les légendes du désert… ces étranges vers du désert que les peuples respectaient et dénommait comme des êtres millénaire.

- Serais tu ce que l’on nomme un Shai hulud…

fit il d’une voix calme et démontrant légèrement sa curiosité, alors que sa main se portait à son sabre, se méfiant de cette créature qui semblait ne point lâcher l’affaire le concernant.. Pour finir il sauta dans les airs pour éviter tout contact avec le sable.. alors que son attention fut attiré par une seconde arrivé… Observant l’intruse, Hajime la reconnu assez rapidement bien qu’elle était vêtue d’une manière plus…particulière que sur le polaroid. Elle semblait intimer avec force à ce.. .. “Bawabawa…” de cesser ses agissements à son encontre. Pourtant Hajime resta en suspend dans les airs, peu encore conciliant à abaisser sa garde.. Soigneusement sa main droite restait sur la garde de Ghanima alors qu’il reprit de sa voix tout aussi calme que dépourvu de froideur..

- Neliel tu oderschvank …

ce n’était en aucun cas une question, mais une affirmation, alors qu’il la fixait sagement de ses yeux insondable à cause de la luminosité ambiante. Il n’attendait qu’un geste afin de se détendre légèrement et devenir plus passif à son encontre.. un mot voir un regard. Mais pour le moment sa condition physique quelques peu éprouvé lui imposait à un peu plus de méfiance.


Dernière édition par Yongil Hajime le Jeu 4 Aoû - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 3 Aoû - 23:03

Bawabawa pouvait se montrer rapide quand il s'en donnait la peine. Ou plutôt, quand Dondonchakka le voulait. Après tout, Bawabawa vivait dans l'estomac de l'arrancar et ce dernier pouvait utiliser toute sorte de chose pendant les combats. Des insectes en nombre... Bawabawa était le préféré de Neliel, car le plus impressionnant. Ils faisaient tous les quatre des balades mémorables dans l'Hueco Mundo. Ils rêvaient toujours de trouver l'extrémité de ce monde mais il n'en avait pas. Alors ils continuaient les promenades et les jeux. Enfin, les jeux, moins maintenant que Neliel n'était plus une enfant.

Mais l'heure n'était pas à ces considérations. Il y avait un shinigami qui était parvenu ici. Il s'était élevé dans les airs pour échapper au ver-hollow. Il était prêt à dégainer son zanpakuto. Neliel fronça les sourcils. Depuis que les "Usinakwak" (un truc comme ça) avaient pris le pas sur la Soul Society, on ne pouvait plus savoir à qui faire confiance d'un moindre coup d'oeil.
bon, si l'on voulait être honnête...ce n'était pas le cas non plus avant. Nell était devenue l'amie d'un shinigami (ennemi mortel du hollow) et avait dû se battre contre un arrancar (frère de sang). Alors, l'apparence....

Prête à tout, Neliel posa sa main droite sur le pommeau de son propre sabre. Elle attendait une réaction de l'inconnu. Celui-ci finit par parler. Et prononcer le nom de l'arrancar. Le hollow ne se détendit pas pour autant. Elle attendait. Bawabawa était en alerte et un peu paniqué. Elle s'éleva grâce au sonido et fit face au shinigami.

Longs cheveux noirs. Une beauté fine. Une allure noble. Bon sang, il ressemblait beaucoup à ce shinigami qui était venu à l'Hueco pour se battre contre Yammy et qui dirigeait la Résistance à la soul Society. Le beau Byakuya. Le frère de Rukia-chan.
Et ce Shinigami là était aussi....charmant qu'un prince charmant. Ce genre d'apparition qu'on n'a pas à l'hueco Mundo. Les arrancars n'étaient pas vraiment à se damner. Il est vrai que le but des arrancars ne résidait pas dans la sociabilité. Le fait de devoir se séduire l'un l'autre. La notion "d'amour" était totalement absente chez des guerriers tels qu'eux. Néanmoins, tous les hollows ne sont pas imperméables aux sentiments, certains ressentaient la solitude (comme Stark et Lilinette), l'admiration, la loyauté (Hallibel).
En fréquentant sur Terre les humains et les shinigamis, Neliel avait remarqué quelque chose qui existait chez eux et qu'elle n'avait jamais détecté chez les arrancars. Cette "chose" qui déclenchait des comportements bizarres. Elle en avait déjà eu un aperçu à travers Orihime lorsqu'elle encourageait Ichigo se battant pour elle. Lors de cette journée à la plage, où elle avait été mise sur une image (une photo, comme disait IShida), elle avait constaté les coups d'oeil d'Hisagi sur la belle rouquine, Rangiku. Les coups d'oeil en coin d'Orihime sur Ichigo. Kon la peluche bizarre sur les filles en général et sur elle-même d'ailleurs (Neliel n'avait d'ailleurs rien compris aux remarques de Kon jusqu'à ce que Rukia ne donne un coup de point à la redoutable Mod Soul et explique à l'arrancar que c'était un comportement anormal.
Alors, afin de permettre à Neliel de saisir ce qui était insaisissable pour tout hollow ayant oublié son existence humaine (soit 100% d'entre eux !), Rangiku et Orihime se sont chargées de parfaire son éducation (selon Ichigo, Rangiku n'était pas le meilleur exemple en la matière ; mais Neliel n'avait pas compris pourquoi).
Bref, tout cela pour dire que devant le shinigami inconnu, comme devant d'autres shinigamis dont elle avait fait la connaissance, elle avait pour ainsi dire des appréciations visuelles et sensitives.

Sortant de son ébahissement momentané, elle redevint sérieuse pour s'interroger sur ce qui était pour l'heure vraiment important.

- A qui aies-je l'honneur, Shinigami ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Jeu 4 Aoû - 22:54

Doucement sa main glissa de la garde pour venir se reposer contre sa cuisse. Concédant qu’il était tombé sur la bonne personne. Ce faisant il démontrait qu’il ne ferait rien.. d’ailleurs.. il lui concéda toujours avec ce même calme qui le caractérisait, non sans incliné légèrement son visage vers l’avant, laissant sa chevelure retomber le long de ses épaules.

- Yongil Hajime, je suis envoyé ici pour vous rencontrer. Kuchiki Rukia m’a fait une parfaite description de vous-même avant que je ne parte.

En parlant de Rukia il espérait que cela suffirait pour apaiser les craintes de Nell, avant qu’il ne détourne son regard vers ce « Shai hulud » qui faisait étrangement échos en lui-même. Doucement il redescendit sur le sable, laissant ses pieds nus s’y enfoncer. A nouveau ce contact lui fut familier, rassurant et pourtant toute cette tristesse le dérangeait. Pourtant, cela ne lui occulta pas cette idée irrépressible que de se rapprocher de Bawabawa qui paraissait un peu inquiet. Lentement, il retira sa cape ainsi que son haut, dévoilant une peau des plus pâles sous la clarté de la lune, délaissant sa fine cicatrice au bas de son dos, parfaitement visible. Puis, tout doucement, un pas après l’autre, Hajime se rapprochait de la créature, l’observant de ses yeux sombre avec un respect des plus étranges. Ce n’est qu’à moins de cinq pas du hollow qu’il se stoppa, et tendit une main en sa direction comme pour lui signifier qu’il désirait juste lui offrir une simple caresse.

Un geste amical empli d’un respect qui était encré jusque dans le monde interne du shinigami qui ne pu s’empêcher de se rappeler les légendes qui avaient toujours bercées son existence, comme dicter sa façon d’agir. Hajime se sentait bien plus proche du désert en cet instant, que de tout autre chose..Il était son serviteur…celui qui se devait de l’écouter et ce dernier était triste. Ce constat le troubla encore une fois et alors que sa main n’était qu’à quelques centimètres il murmura d’une voix devenue apaisante, comme pour calmer le ver Hollow:


- vieux père éternité je ne suis qu’un serviteur du désert comme toi et mon eau est aussi précieuse que la tienne.

Cela étant, il n’avait pas oublié Nell pour autant, même s’il cherchait à nouer une certaine liaison avec ce Sareer. Ne détachant point son regard de la créature, Hajime paraissait attendre, comme s’il espérait qu’elle finirait par rompre la distance et accepter le contact. Après tout.. il ne serait jamais un fremen aux yeux de son proper zanpakutoh s’il n’apprenait point à chevaucher le ver. Une étrange idée quelque part.. mais qui l’avait toujours accompagnée dans ses rêves étant enfant. Cependant.. son ver à lui .. était de sable et semblait bien plus grand encore. Quoi qu’il en soit, à moitié dévêtu.. et parlant à ce Hollow Nell devrait rapidement le prendre pour un cinglé et non pour un quelconque Shinigami en mission… pourtant la fascination du moment, n’avait pas fait perdre la prudence du jeune homme, qui avait encore à son flanc Ghanima. Des larmes survinrent à ses pupilles et glissèrent le long de son visage, comme si par respect envers tout ce qu’il ressentait, il concédait à offrir son eau aux morts.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Dim 7 Aoû - 23:42

Prudent, le shinigami baissa néanmoins sa main de son arme et expliqua la raison de sa venue. Il venait la rencontrer, elle. Si lui était rassuré, ce n'était pas le cas de Neliel. Il pouvait parler de Rukia, mais ce n'était pas une sécurité. cela pouvait être un mensonge. En tout cas, s'il voulait se jouer d'elle, il allait se faire passer par quelqu'un de la Résistance.

Le brun ténébreux concentra son attention sur le ver des sables. Il redescendit vers Bawabawa. ce dernier n'acceptait pas trop le rapprochement du shinigami. Il avait envie de reculer et jetait des regards interrogatifs vers Neliel. Elle ne bougeait pas. Elle voulait voir ce qu'il allait faire. Mais s'il tentait une attaque, elle pourrait sans difficulté l'arrêter.
L'homme retira ses vêtements en haut. Neliel fronça les sourcils : à quoi jouait-il ?

Il était assez musclé tout de même....

Il y avait quelque chose d'étrange dans sa façon d'avancer dans le sable. Il semblait avoir une totale maîtrise de lui-même. Non, pas de lui-même : de son environnement. Comme s'il était chez lui. Neliel affina son examen du reiatsu. ce n'était pas un arrancar ou un vizard. Quelle était donc cette sensation qui émanait de lui ?
Loin de se sentir dégouté ou impressionné par l'animal, il semblait être à l'aise en face de lui et alla même jusqu'à...tendre la main vers Bawabawa ? le ver était cloué sur place : éberlué, il ne comprenait pas et restait pétrifié. Hajime, puisque c'était ainsi qu'il se prénommait, lui parla directement. Avec des mots que ne comprenait guère l'ancienne espada, mais qui touchait Bawabawa qui se détendit instantanément. Il poussa un petit cri ravi. Le shinigami se mit soudain à pleurer. Le ver colla sa tête contre le torse de l'homme brun comme s'il comprenait et partageait son sentiment. Neliel les laissait faire. Bawabawa n'acceptait jamais les inconnus comme cela. C'était plutôt bon signe.

Neliel, avec un sonido mesuré, arriva à ses côtés et caressa l'animal-hollow.

- C'est rare qu'il réagisse ainsi. Vous l'avez amadoué avec une facilité déconcertante.

Elle afficha un sourire ravi. Elle était sincèrement joyeuse.

- Il s'est fait un ami, je suis contente pour lui. C'est bien, les amis.

Elle resta à côté du Ver tandis qu'elle lui faisait l'accolade (enfin, façon de parler, bien sûr. Vu la taille du ver....)

- Votre voyage pour l'Hueco Mundo n'a pas été trop difficile ?


Cela n'avait pas l'air, sinon il serait plus amoché. Tant mieux, il ne manquait plus qu'il tombe sur un arrancar aux opinions divergentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Lun 8 Aoû - 18:13

Sa peau semblait rugueuse sous le touché de sa main, tandis qu’il fut un peu surprit par le geste du Hollow qui vint se frotter contre son torse, cherchant sans doute à apaiser cette tristesse qui l’étreignait. Un partage qu’Hajime n’avait jamais réellement connu. Les larmes comme ce genre d’étreinte n’était pas des plus pratiqué par la haute noblesse, où du moins dans le clan des Yongil. Cependant, le jeune Shinigami ne s’écarta pas d’un pouce, et offrit une caresse du bout de ses doigts envers Bawabawa et sentit un sentiment d’être chez lui l’envahir. Un fait bien particulier alors qu’il appartenait a la Soul Society et héritier de son clan. Mais…tout ici semblait faire écho à ce qui l’habite depuis tant d’années déjà.

Et cette peur ressentit au devant de cette réunion passé, revint frapper à sa porte. Trouvera-t-il le courage de repartir après sa mission achevée ? Pourra-t-il tourner le dos à ce monde qui criait son aide à son encontre. Car oui ce désert semblait muselé par le silence..ignoré par la plus part des créatures..toute ?? non.. pas Bawabawa apparement. Avec respect Hajime se recula juste d’un pas, plaça ses mains paume contre paume, à l’horizontal et les s épara dans un geste fluide et doux. C’était un salut des plus fremen, afin d’honorer la venu du Shai hulud. C’est a partir de là, que le noble shinigami glissa un regard redevenu insondable envers Nell et lui répondit de sa voix atone certes, mais apaisante.


- Toutes les créatures qui servent le désert savent se reconnaitre entre elles et je suis honoré que de voir enfin un Shai hulud dont parles les légende, quand bien même il s’agit d’un hollow.

Toujours nues pieds et ne faisant nullement fit qu’il avait retirer son haut, il observa un court moment cette odieuse lune qui ne laissait point de place pour l’Al l’at. Cet astre du jour qi vous brûlait la peau et vous rappelait le Fai… Ici contrairement aux autres lieux aride, il n’était point tenu de suivre Muad’dib la petite souris du désert qui fait des bonds.. Parcourant les contrés que de nuit et préserve son eau en journée. Hajime eut un léger sourire en se rappelant cette légende conté par lui-même envers son jeune frère Hemosu. Ce dernier l’aimait bien.

Se rappelant à l’ordre le noble et anciennement Roku ban tai San seki reprit une allure un peu plus neutre et reprit :


- Pas réellement. Ce milieu m’ait parfaitement adapté bien que c’est ma première approche. Je viens vers vous en cet instant pour connaître la situation au Hueco mundo.. et suite à cela j’aimerais vous poser une tout autre question …

Tout en parlant, Hajime avait totalement reprit cet aspect un peu formel qui faisait de lui qu’un simple envoyer en mission, se tenant au simple information. Pourtant au fond de lui l’appel du désert se faisait fort et tenace… rien que de parcourir encore un peu ce monde auprès de cette créature l’attirait. Mais alors comment revenir ? Nell saurait elle lui rappeler son devoir premier ? Que penserait Kuchiki Byauya et quel modèle il serait encore en ce cas pour Hanataro ? Oui.. certes mais n’était il point aussi un serviteur du desert?
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Jeu 11 Aoû - 23:55

Neliel ne lâchait pas des yeux le beau shinigami. Il semblait que celui-ci soit troublé par son environnement. Mais elle ne comprenait pas par quel aspect de cet environnement. Il s'entendait à merveille avec Bawabawa. Devant ce moment de totale harmonie, le temps s'était suspendu. Neliel sentait en elle-même une sorte de sérénité l'envahir. Cet homme avait un don pour calmer les autres ? D'où ce sentiment venait-il ? Intriguée, elle continuait de l'analyser.
Il fit des gestes qu'elle ne comprit pas avant qu'il ne se remettre à parler. Là encore, le sens de tout ça lui échappait même si elle venait de retenir que cela avait un rapport avec le désert. Cela expliquait beaucoup de chose.

- Je suis rassurée de savoir que nous n'avez pas rencontré d'embuches en venant ici. En tant que membre de la résistance, comme vous, je m'en doute, j'en aurais été navrée.


Ensuite, elle écoutait attentivement la suite de sa requête. D'abord, il voulait connaitre la situation de l'Hueco ? Il n'y avait pas grand chose à dire à ce sujet pour le moment...

Il allait lui poser une seconde question et évoquer autre chose, mais soudain, il se tut. Nell fronça les sourcils. Quelque chose le troublait ici, lui faisait perdre la réalité. Il était emporté dans un autre monde. Neliel devait réagir. Ce n'était jamais bon de se laisser emporter à ce point sans en revenir indemne.
Elle s'approcha de lui et posa une main sur l'épaule nue du shinigami.

- Vous éprouvez un désir profond à rester ici. Mais j'ai l'impression que cela vous trouble et vous empêche de conserver votre raison. Je veux bien vous parler de l'hueco Mundo, mais je vous encourage à me suivre pour que vous ayez l'esprit plus tranquille. Bawabawa, tu peux nous emmener à Las Noches ?

Bawabawa se baissa de façon à ce qu'on puisse monter aisément sur son dos. Nell monta sans difficulté et tendit son bras vers le shinigami. Il pouvait bien sûr venir sans son aide, mais Nell faisait cela à dessein : pour le mettre en confiance.

- Je vous fais une petite visite de l'hueco mundo au passage. Bawabawa se fera un plaisir de nous transporter.

Ils parvinrent grâce à la vitesse de déplacement du ver au seuil du palais blanc.

- Voila l'ancien palais d'Aizen. Tristement blanc. L'intérieur, avec ses artifices, est plus agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Ven 12 Aoû - 3:15

Hajime chassa peu à peu ses idées un peu trop trouble et se laissa simplement envahir par cette sérénité qui le happait. Son regard aussi sombre que les puits se posèrent sur Nell qui semblait un peu curieuse envers lui. A dire vrai il savait qu’il pouvait passer pour une homme véritablement curieux..mais il en avait l’habitude depuis sa plus tendre enfance à dire vrai. Même aux yeux de sa propre division il lui arrivait de croiser des regards qui ne trompaient pas à son encontre. Ce n’était pas insultant loin de là mais une réelle curiosité. Doucement, le noble se pencha pour attraper un peu de sable et laissa se dernier s’échapper de sa prise. Ainsi ce n’était pas une illusion.. n’en aurait il donc point fini de se prendre pour un Fremen, ces êtres de légende qui parcouraient sans relâche les déserts à dos de Shai hulud..

C’est alors que Nell vint l’interrompre dans ses songes et l’invita à l’écouter…Apparemment peu de chose avait bougé par ici, à croire que le mal qui rongeait Karakura comme la Soul Society n’avait point part par ici. Un certain apaisement naquit en son cœur alors qu’il inspira profondément et silencieusement, laissant son reiatsu communier en quelque sort avec tout ce qui l’entourait, comme cherchant à ne faire qu’un avec ce monde.


- Pardonnez moi ce silence était déplacé de ma part. Ce désert semble m’appeler en vérité, mais ma place n’est pas ici… du moins je me dois à la résistance avant d’être un serviteur du désert et mon cœur semble avoir du mal à accepter ce que mon esprit désire.

Il se rapprocha à nouveau de Bawabawa, mais Nell passa au devant de lui pour y grimper avec aisance sur son dos. Une action qui charma mine de rien notre jeune shinigami qui eut la vision d’homme encapuchonné chevauchant le ver… allait-elle… non.. Mais en effet, l’arrancar l’invitait tout bonnement de venir à ses côtés, afin de lui faire découvrir le Hueco mundo. Un sourire fin survint à ses lèvres…un sourire franc mais éphémère qui disparut aussi rapidement qu’il n’était apparut. Une chose qui n’était pas venu sur ses traits depuis pas mal de temps.

Il accepta donc cette main et grimpa sur le ver tout en se positionnant de manière a rester debout.. Gardant un surprenant équilibre, comme si depuis toujours il gravit une telle créature… non…. Mieux que cela comme si tout cela était ancré en ses gênes. Au fond de lui il éprouvait comme un profond désir de proférer le cri du chevaucheur de ver, alors que le vent fouettait son visage pâlit un peu par la fatigue, sur lequel se reflétait une sérénité encore plus marquante…et un regard qui cherchait bien au-delà des ruines de ce palais déchu. Au devant de lui s’offrait L’habdhab… cette immensité désertique qui résonnait à travers lui. Comme si cela recherchait à éveiller quelque chose en son être.. A cela d’ailleurs Ghanima semblait s’être stopper en son avancer sur les dunes du Sareer et cherchait à lui dire quelque chose qu’il n’entendit pas..comme s’il n’était pas encore prêt à le comprendre..Pousser par l’instinct qui lui brûlait les entrailles Hajime ne pu retenir plus longtemps ce cri qui venait du tréfonds de son cœur :


- Haiii-yoh !

Ghanima esquiça un sourire sous le masque de son distille et reprit sa route sous le mouvement de ses anneaux qui lui servaient de queue..tandis que le noble ne paraissait pas du tout embarrasser pas son cri avant de reporter son attention sur Nell.

- Agréable.. l’est-il pour vous? Quel serait l'idéal pour vous en cet endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Dim 14 Aoû - 19:35

Neliel écoutait avec attention. Cet homme parlait du désert avec passion. Non, pas avec passion. C'était plus encore que ça. C'était comme s'il parlait d'une partie de lui, que le désert était en lui, une harmonie parfaite. Cela expliquait alors beaucoup de chose : l'amitié facile avec le Ver des Sables, le bien être qu'il affichait, le fait qu'il avait l'esprit ailleurs. Elle eut confirmation avec l'expression qu'il venait d'user : serviteur du désert.

- Ne vous inquiétez pas, je vous comprends. Vous devez avoir un lien fort avec ces lieux.

Ils se déplaçaient tranquillement dans cette grande étendue blanche. Le silence prédominait ici. Et Neliel respectait cela, surtout pour Hajime qui devait surement en profiter. Le désert avait, il fallait le reconnaitre, quelque chose d’apaisant pour ceux qui aiment les paysages vastes. Mais Neliel n'était pas de cet avis. Peut-être parce qu'elle y avait vécu longtemps. Il y avait une autre raison.
alors qu'elle était dans ses pensées, un cri surgit de derrière elle et elle se retourna vivement, intriguée. Cela venait de Hajime. Elle écarquillait les yeux, surprise, avant de se mettre à rire sincèrement. Rire qu'elle interrompit vite tandis que le beau shinigami lui posait une question. L'arrancar devint soudain grave.

- Je devrais théoriquement me sentir bien, ici. Je suis un hollow, et c'est le pays des hollows. Las Noches, tel qu'il est actuellement, est une création d'Aizen, et n'appartient pas à notre univers. Et pourtant, c'est le lieu que je préfère ici. Car dans une salle de ce palais pourtant si triste et si hostile, il y a un endroit où l'on peut voir un bout de ciel bleu.


Elle soupira.

- Depuis que j'ai fait la connaissance d'Itsigo et ses amis, et surtout que je suis allée dans le monde des vivants, j'apprécie de moins en moins ce décor. Je veux des couleurs. Et les seules couleurs que l'on puisse trouver, c'est ce faux ciel bleu.

Elle parlait de cette couleur avec une certaine tristesse. Mais elle coupa court à ce sentiment, pour ne pas montrer de faiblesse supplémentaire et pour importuner le shinigami. Au bout de quelques temps, ils parvinrent enfin au pied de LAs Noches.

- Je suis navrée, Hajime, mais Bawa Bawa ne pourra nous suivre en ces lieux. Il risquerait de faire effondrer des murs porteurs. Et puis, sans Dondochakka, il n'est pas rassuré. Dondochakka est une de mes fraccions. Ou devrais-je dire un de mes amis. Il garde Bawa Bawa en lui. C'est un peu difficile à expliquer !


Elle se remit à rire de sa voix enfantine tout en mettant pied à terre et caressa le ver.

- Bawa-Bawa, tu peux dire à Pesche et Dondochakka que je suis à Las Noches, mais qu'ils ne s'inquiètent pas. D'accord ?

Le ver manifesta son accord d'un mouvement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Lun 15 Aoû - 2:35

Hajime contemplait avec attention Nell tout en restant debout sur le dos de Bawabawa qui continuait sa route, offrant un sillon si similère à celui de Ghanima dans le Sareer que pour finir le noble commençait à entrevoir ce Sareer si cher à son coeur..bien que la lune soit si présente dans ce ciel … Cependant en écoutant celle qui s’offrait à être son guide il pouvait percevoir une certaine monotonie…comme il l’avait un peu ressentit auprès d’Ashido ou encore envers Bawabawa..ce désert..il lui manquait quelque chose…tout n’était que tristesse. Le noble éleva son regard vers les cieux et contempla cette nuit sans âme et sempiternelle..et si..c’était sans doute un peu fou.. mais pourquoi pas après tout. Un jour peut être que cet endroit changera, tout comme le disaient certaines légendes qu’il avait pu lire.

Enfin ici la réalité était tout de même tout autre il se devait de le reconnaître.. même s’il ressentait cette symbiose au fond de lui. Arrivés aux ruines du palais, Nell l’informa bien qu’il ut légèrement déçut intérieurement qu’ils ne pourront aller plus loin. Enfin il s’en doutait, alors que déja il glissa noblement sur le sol avec une aisance proche de ceux qui parcouraient depuis des années les désert, comme si cela lui était inné. Son attention se porta un peu plus sur les ruines et peu aisément comprendre la puissance des combat qui s’y était déroulé..Il n’y avait point participé, se devant de garder la division comme le lui avait ordonné son Taisho. Il en avait ce jour là éprouvé une certaine blessure, car il aurait voulut se tenir à ses côtés et foulé ce monde avec lui.

Mais au fond de lui il savait que c’était encore un peu tôt. Hajime avait dû se corriger mentalement et retint son impatience sous ce visage si doux et impassible qu’on lui connaissait, agissant au mieux de la division et en l’honneur de son supérieur. Sa main effleura une pierre brisé qui se tenait à mi hauteur .. et voila son regard comme pour s’imprégner de ce lieu.


- Jacurutu…

Ce fut le nom qu’il offrait désormais à ce palais déchut. Jacurutu qui fut le lieu tant maudit des fremen.. un endroit ou le massacre le plus atroce avait eut lieux.. et ou l’on envoyait les proscrits. Lentement le noble tourna son visage vers celui de sa compagne et fronça légèrement des sourcils… Shai hulud habiterait à l’intérieur d’un autre Hollow ? voila qui était singulier.. Mais il n’osa relever véritablement cela et observa le ver se retirer alors qu’il l’observait avec respect.. s’imprégnant de son apparence en son souvenir..

- Bi lal Kahifa…

C’était un peu comme un adieu dont il ne termina pas même la phrase laissant Bawabawa disparaitre. Puis concéda de sa voix douce et tranquille envers Nell

- Je pense comprendre rassurez vous.. Quel est donc cet endroit où l’on peut voir enfin cette couleur qui fait objet de votre convoitise.

A dire vrai il en avait déjà entendu parler en écoutant certain Shinigami.. voir même Renji et Rukia. Mais il n’y avait guère prêter trop d’attention, car cet endroit lui faisait autant peur qu’il ne le fascinait.. Éprouvant encore cette étrange sensation de ne pas véritablement vouloir revenir de là ou il venait. Etre un serviteur du désert. Ou un shingami..Combiné les deux était ce qu’il tentait de faire, mais c’était aussi d’une certaine façon une sorte de dilemme constant, quoi qu’on en dise. Hajime se décala de cette pierre fissurée et se rapprocha donc de l’arrancar afin de la suivre en ses pas.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mar 16 Aoû - 23:20

Hajime semblait triste à l'idée du départ de Bawa-Bawa. c'était compréhensible, s'il était attaché au désert. Et il s'y était attaché, cela était visible. Neliel lui afficha un petit sourire de soutien. Il semblait souffrir de la séparation avec ce lieu, mais il luttait contre cette attirance pour garder en tête sa venue ici. C'était difficile d'être déraciné. Il posa une main sur le palais immaculé, et murmura un mot dont Neliel ne comprit pas le sens, mais elle ne chercha ni d'explication ni à l'interrompre. Il avait usé d'un ton de recueillement.

- Si vous voulez, quand vous quitterez l'Hueco Mundo pour rejoindre la soul society, je demanderais à Bawa-bawa de revenir. Je pense qu'il sera lui-aussi très content. Venez avec moi, je vais vous montrer le fameux lieu.

Elle pénétra dans le palais de Las Noches par une porte qui était venue toute seule, apparue de nulle part. Une fois qu'ils eurent dépassés les murs, cette porte se referma derrière eux. Ils furent plongés dans une obscurité peu rassurante. Mais Ce n'était plus la même guerre. Ils n'avaient rien à craindre ici. Ils longèrent de longs couloirs tous aussi noirs les uns que les autres. Un lieu vraiment angoissant, pour ceux qui n'ont pas l'habitude. Mais Hajime ne se démontait pas. Il avait du en voir d'autres.

elle conserva le silence pendant tout le chemin. Elle attendait qu'ils soient au calme pour discuter. Là bas, on ne la dérangerait pas. Tout le monde savait que Neliel adorait ces lieux. Enfin, ils arrivèrent dans cette salle donnant sur un faux extérieur. Un pont reliait deux bâtiments. C'était ici que Rukia avait rencontré son adversaire arrancar.
Au contrebas, du sable de couleur jaune, normal en somme. C'est là que Neliel décida de s'arrêter. Elle s'assit directement sur le sol moelleux.

- Nous pouvons parler aisément, maintenant.

OOC : désolée pour ce cours message, mais je n'étais pas très inspirée puisqu'il s'agit d'une transition
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Lun 22 Aoû - 4:34

Hajime ne répondit point et se contenta de la suivre dans les méandres des débris de ce qui fut autrefois un palais. Nell semblait parfaitement savoir où elle se rendait alors que le shinigami prenait garde au gravas sous ses pas nus. Sa compagne ne semblait pas parler du tout, respectant sans doute son mutisme..Sans doute. Enfin cela ne le dérangeait pas véritablement étant à l’origine peu bavard. Ses yeux étudiaient patiemment tout ce qui les entouraient eu fur et a mesure de leur avancées en cet endroit si insolite. Tout était réellement régulier..voir un peu trop monotone, un peu..froid. seul les fissures et les débris imposaient l’idée de la bataille qui avait fait rage… Pourtant, c’est en arrivant enfin en ce fameux endroit dont elle lui avait parlé que le sable prit enfin sa couleur…celle qui ornait son propre Sareer en son monde intérieur. Une lueur passa dans les pupilles sombres du noble toujours dévêtu de son haut, tandis que Nell prenait apparemment bien ses aises en s’asseyant.

A cela Hajime s’invita à faire de même bien qu’il prit une position plus..Traditionnel, trahissant son éducation noble et sa bienséance…Sans doute qu’elle n’avait jamais réellement vu ceci avec Ichigo. Cependant, l’une de ses main vint se perdre dans se sable avant d’en prélevé une poignée, et posa son regard sur son poing fermé…les grains de sable glissaient par les interdisses rejoignant leurs semblables sur le sol dans un sifflement si doux, qu’il faisait échos au El sayal qui était si habituel aux oreilles d’Hajime. Jamais non…jamais le sable ne sera un élément des plus simple à contenir, aussi fortement que l’on puisse serrer le poing.


- Laissez donc votre ami venir de lui même s’il le désir. Quand à cet endroit, c’est vrai qu’il possède un idée…d’espoir. Celui de voir ce monde changer.

Sa voix était pareille au calme qui émanait de sa propre personne. Ses paupières paraissaient à demi abaissées, tandis qu’il s’adressait à Nell, et sa main s’ouvrit délibérément afin de ce vidé de cette substance indisciplinée.

- Je me doute que ma venue vous surprends, mais mes supérieurs ont pensés qu’il n’était point judicieux pour tout ceux qui connaissaient déjà les lieux de s’aventurer ici. Le risque est bien trop grand et vous en conviendrez. Nous connaissons nos ennemis mais nous ne possédons pas d’yeux pour ce qui se terre au Hueco Mundo. Aussi me suis porté volontaire pour vous rejoindre et prendre connaissances avec vous des faits qui auraient pu vous.. Paraitre étrange par ici.

Sa main vint rejoindre son genou, tandis que toute son attention se portrait sur cette arrancar envers qui il laissait transparaitre une sérénité parfaite, et dépourvu de réel sentiment. Il n’avait absolument rien contre elle, bien au contraire et puis il se devait de la respecté doublement n connaissant un peu ses liens envers la sœur de celui qu’il avait toujours juré de protéger.

- Saviez vous qu’un des miens était encore dans ce desert sans qu’on ne le sache…L’auriez vous déjà rencontré?

Il venait à parler bien entendu d’Ashido dont les impressions étaient encore fortes récente en son esprit. Un être des plus habile envers sa lame mais aussi des plus particuliers..D’ailleurs Hajime gardait encore son masque en ses affaires, le cachant à tout regard. Après tout c’était à lui qu’il l’avait confié.. point à quiconque. Sa question était purement informative, afin peut être de convier ces deux personne à faire liaison, afin de parfaire encore la communication de la résistance et amener uen meilleur stabilité encore…
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mar 23 Aoû - 0:07

Alors qu'elle s'était installée de façon assez cavalière, Hajime, lui, avait adopté une assise nettement plus huppée. Il lui rappelait de plus en plus le fameux frère de Rukia. tout en calme et en noblesse. Elle commençait à l'apprécier. Il n'était pas ce qu'on peut définir d'amical. Cependant elle ressentait envers lui du respect. Il prit contact avec le sable. Laissa trainer sa main dans la poudre minérale. Neliel se contenta de sourire tranquillement.

- de L'espoir....

Il avait parlé d'espoir. Cependant, dans cette salle, il n'y avait en plus que la couleur. Sinon cela restait l'Hueco Mundo. comment pouvait-on avoir de l'espoir lorsqu'on est déjà mort depuis parfois des siècles, qu'on a mangé des âmes humaines ? La libération de l'âme, peut-être ? Mais n'est-ce pas trop tard lorsqu'on est un arrancar ? Elle ne se souvenait pas d'avoir entendu parler de la présence des humains qui se cachaient derrière les arrancars décédés à la Soul society. On savait où finissaient les hollows. Mais était-ce pareil pour les arrancars ? Y a-t-il encore une chance de salut ? Il n'y avait pas eu de précédent permettant d'en juger. Aussi se contenta-t-elle de répéter ce mot, sans pour autant se lancer dans une discussion. Hajime était venu ici pour une raison.

Et cette raison permettait de faire un état des lieux de la situation dans le monde des hollows. Inquiétude assez légitime. La Soul Society souffrait suffisamment de la situation actuelle. Il ne manquait plus qu'elle se retrouve avec les arrancars sur le dos. Neliel réfléchit profondément avant de répondre.

- Pour l'instant, rien n'a bougé ici. Les Usinakwak ne sont pas encore venus ici. Nous aurions ressenti un reiatsu. Enfin, je suppose. Et même si l'énergie spirituelle était dissimulée, une telle venue en ces lieux ne serait pas passée inaperçue. Nous avons encore toutes les installations d'Aizen qui permettaient de contrôler les aller et venues dans notre monde. La seule chose étrange qui s'est passée ici, c'est justement qu'il n'y a rien à déclarer. Il est certain que nous allons être obligés d'être engagés dans cette affaire. Je serais de votre côté, ainsi que mes fraccions. Mais je n'ai pas encore l'opinion de mes frères et soeurs hollows. Pour la plupart, ils sont totalement indifférents. D'autres se réjouissent de voir la Soul Society menacée par elle-même. Cela reste au stade des paroles et non des actes.

elle fit une pause afin de laisser le temps à son interlocuteur de prendre en compte toutes ses paroles. Puis elle enchaina.

- Un shinigami, ici ? Non, je ne savais pas. Il doit être bien caché. Savez-vous la raison de sa présence ?

Etait-il un espion, cet inconnu ? Ou un allié ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 24 Aoû - 14:54

Sa main replongea sous la surface de se sable restant. Il ne pouvait pas vraiment s’en empêcher, appréciant plus que tout ce contact si familier. Cependant, le noble ne manquait aucunement d’attention envers Nell qui lui affirmait que rien ne semblait avoir changé. Une chose rassurante d’un côté et intrigante. Soit ce mal se désintéressait pleinement de ce territoire, soit, il attendait tout bonnement son heure. Quoi qu’il en soit, mieux valait rester vigilant. Laissant sa main plongé dans le sable, le noble inclina légèrement son visage, offrant l’opportunité à sa longue chevelure brune retomber par-dessus ses épaules, alors que d’une voix toujours aussi atone que douce il répondit :

- Je vois..et il n’est guère surprenant que vos semblables pensent ainsi, du moment qu’ils n’ont aucun souci de leurs côtés. Mais…cela risque d’être tout de même que temporaire selon moi. Ce mal qui nous ronge ne s’arrêtera pas au monde humain comme à celui des âmes. Il est bien trop avide.

Son regard se glissa un instant sur la surface de ce faux ciel et en apprécia les tons colorés apportant un sentiment encore plus familier.. mais ce n’était qu’un leurre alors que ce sable entre ses doigts lui.. était bien réel. C’est alors que sa compagne vint à lui répondre au sujet d’Ashido..et c’était bien ce à quoi il pensait. Ce dernier était véritablement des plus habiles en vivants depuis tant et tant d’années parmi les Hollow et arrancar sans qu’on ne se méfie de sa présence. Cela renforçait pleinement la force qu’il pouvait apporter à la résistance. Ses paupières s’abaissèrent à demi tandis qu’il effleura la fourreau de son propre zanpakutoh, ressentant par delà en son esprit, Ghanima qui paraissait enfin en son élément.. Songeant au dessus des dunes du Sareer, laissant sa queue sillonner le sable.

- Il semblerait qu’il n’ait pu revenir à la Soul Society. Mais quoi qu’il en soit il n’est pas notre ennemi bien au contraire. Auquel cas il se serait fait reconnaître parmi vous il y a bien longtemps.

Pendant un instant le noble Yongil resta silencieux avant de reprendre sur le sujet principal :
- Il serait bon que vous vous rencontriez afin de raffermir les informations concernant le Hueco mundo. J’aimerais être plus présent en cet endroit, maintenant que je le connais pour ainsi dire mais je doute que mes supérieurs ne soient de cet avis. Nos forces ne sont guère suffisantes actuellement.

Il y avait un certain regret qui s’exprimait dans cette voix pourtant douce et sereine. Ce monde n’était pas sien à proprement parlé et surtout il se devait d’être auprès du Sihaya. Il n’avait pas une seule fois mentionné son nom ni même ce surnom. Restant le plus basic possible afin de prévenir à toutes oreilles indiscrètes. Rien n’était sûr..Encore moins dans le désert et il serait stupide de croire le contraire. Il ne fallait jamais être trop prompt. Ses pupilles sombres se dévoilèrent à nouveau fixant sagement Nell qui était toujours assise en face de lui étudiant sans doute ce qu’il venait de dire. Jamais encore il ne l’avait vu et n’avait pour idée que cette photo démontrée par Rukia. Peut être devrait il demander à cette femme si elle désirait lui transmettre un message quelconque. Ne serait ce que par politesse envers cette amitié certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Jeu 8 Sep - 2:00

Ce Shinigami était vraiment très beau. Neliel ne le perdait pas des yeux, tandis qu'il jouait avec le sable. Elle était curieuse de voir ce dont il était capable. Mais là n'était pas le moment. Elle devait parler un peu de ce qu'il se passait ici. Car même s'il n'y avait rien à déclarer pour l'instant, en revanche, Neliel avait des appréhensions. Et elle voulait l'aborder avec Hajime.

- Connaissant Itsigo et me doutant de ce qu'il sait et ce qu'il maîtrise, il est certain que son autre "lui" va vouloir s'attaquer à l'Hueco Mundo. Rien que pour me faire taire, par exemple. Je suis une alliée d'
Itsigo ...le vrai, pas l'Usinakwak. Méchant Itsigo sait forcément que je vais tenter de faire revenir le vrai. Il va finir par agir, c'est une chose certaine. C'est pour ça que je m'efforce de rester en éveil, mais je ne sais pas comment mes frères arrancars voient la chose.


Tandis qu'ils laissaient le silence reprendre un peu du terrain, Hajime consentit à lui parler de ce mystérieux shinigami. C'était curieux qu'un seul homme ait pu survivre "depuis longtemps", comme l'affirmait son interlocuteur. Il devait avoir une certaine finesse de son pouvoir et une intelligence certaine. Il pourrait peut être devenir un membre important de la résistance.
Pourtant, serait-il pour autant un Résistant ? Allait-il prendre partie, s'il était à l'Hueco depuis tant de temps qu'il ignorait véritablement ce qu'il se passait là-bas ? Hajime avait dû lui en parler, certes. Mais lorsqu'on ne fait plus partie d'un microcosme, on peut s'habituer à un terrain nouveau, si hostile soit-il. Comme le syndrome de Stockholm, la captivité en moins.

- Je vais faire de mon mieux pour le retrouver et lui parleR. Savoir quelles sont ses positions, et ses connaissances. Merci de m'avoir parlé de lui.

Bientôt, Hajime repartit dans des paroles qui exprimaient tristesse et regret. Avait-il trouvé dans l'hueco Mundo une sorte de terre promise ? S'il était homme du sable, c'était évident. Il n'y a rien de pire que de sépaarer l'arbre de ses racines. Il aura beau tenter de les étendre ailleurs, ce ne sera jamais pareil. Le désert et le sable étaient indissociables de ce shinigami. Alors, avant qu'il ne parte, Neliel était résolue à faire deux gestes. Mais elle verra cela plus tard. Au moment opportun.

- Je comprends tout à fait ce que vous ressentez. Non pas que je sache ce que cela signifie réellement, mais parce que je me mets à votre place. C'est comme vous arracher le coeur. Mais hélas, nous avons en ce moment des responsabilités qui nous obligent à se plier et non à s'envoler. Nous nous battons justement pour avoir l'occasion de voir la mer et le ciel bleu....ou de mettre les pieds nus dans le sable.

Elle soupira un peu tristement.

- Je compte surveiller un arrancar qui peut éventuellement rentrer en contact avec les usinakwak. Il s'agit de Grimmjow Jaegerjack. Vous avez sûrement dû en entendre parler. Il est certain que soit lui, soit nos ennemis tentent de se rencontrer. Je connais suffisamment Grimmjow pour savoir qu'il ne va pas en rester là maintenant qu'on sait ce qu'il se passe à la Soul Society.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Ven 9 Sep - 22:33

Avec une gestuelle des plus nobles et qui témoignait de sa pratique à l’art du dessin, Hajime entreprit de tracer à même le sable une sorte de petite souris avec de grande oreilles fines et des pattes semblables au kangourou. Ce n’était rien d’autre que la souris du désert, celle qui donnait la toute première leçon aux enfants fremen, celle de préserver l’eau…ils l’appelaient… « Muad’dib », le maître des garçons. Cependant sous cette action qui pouvait trahir un certain désintérêt.. se cachait bien au contraire une parfaite écoute de la situation. Dans un sens, il était parfaitement logique que tout les arrancar ne l’entendent pas de la même façon que les shinigamis ou encore des humains après tout.. les premiers étaient des ennemis tout désigné depuis des décennies, et les seconds une victuaille qui ne cessait de croitre. Mais les enjeux actuelles ne donnaient guère d’alternative à l’entente entre tous.. et tout cela pour préserver l’équilibre des trois mondes.

Le jeune Yongil n’avait pas perdu de vue ce regard appréciateur que lui glissait parfois Nell, mais Hajime n’était guère très réceptif.. car il était un peu trop sérieux actuellement et ce genre de sujet lui semblait un peu trop … hors contexte. Lui qui ne pensait qu’à devoir, honneur… et le désert. Ce monde qu’il foulait enfin de ses pieds et si différent de son monde interne. Mais à jamais il gardera en mémoire sa première chevaucher avec le Shai hulud de ces lieux. Cependant.. Le Mihna n’était point achevé pour lui car il lui manquait encore le bankai et sa maîtrise. Ses pupilles d’un noir profond se voilèrent sous ses paupières, lui conférant un air des plus serein et doux.


- je ne pense pas que son attaque ce portera sur ce monde ci. Je crois plutôt qu’il tentera plutôt de nous disperser un peu plus dans la Soul Society ainsi que dans le monde humain afin de nous rendre inopérant. Le Hueco Mundo n’est sans doute pas le lieu le plus propice à une pemière et véritable estocade… mais elle viendra tôt ou tard.

Hajime retira son doigt du sable et contempla son œuvre…cette souris qui se préservait du soleil en ne se déplaçant que la nuit, préservant son eau de manière adéquat, tout en faisant des bonds dans le désert. Aucun sourire ne vint marquer ses traits toujours aussi paisible, avant qu’il ne reprenne de sa voix douce et atone :

- Votre rêve parait semblable à celui de ce people mythique que nous appelons Fremen. Cependant, il s’est avérer que celui qui avait sût changer le visage de leurs monde… les à guider à perdre leur propre identité et leurs forces qui leurs venaient du désert. Je ne désire pas commettre cette même erreur.

En ce qui concernait Ashido, Hajime n’eut qu’un hochement de tête comme pour accepter ce qu’elle lui soumettait et garda un silence quand à la suite de ses propos, notant en son esprit le nom de cet Arrancar. Il ne le connaissait que de réputation… assez grande gueule mais fortement débrouillard. Encore un imprévisible.. comme cet Ichigo. Le noble Yongil n’aimait guère ce genre de personne, car il était difficile de percevoir leur impulsion, malgré une logique tout à fait prévisible.

- Je vois…

Ce fut tout avant qu’il ne s’enferme à nouveau dans un certain silence, méditant un peu sur toutes ces informations. Si jamais ce Grimmjow se faisait allié avec l’ennemi, alors il faudra redoubler de vigilance concernant les informations provenant de ce monde. Sans parler que sa propre venu ne devra jamais être dévoiler sous peine de rajouter le danger sur son propre clan.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mar 13 Sep - 22:03

Il avait une très bonne analyse de la situation. C'était certain qu'ils n'allaient pas commencer par l'Hueco Mundo. C'était d'ailleurs peut-être là l'erreur que pourrait commettre les Usinakawak, pensait Neliel. A condition de motiver les arrancars, et cela n'allait pas être une partie de plaisir. Ils étaient leurs propres maitres et n'avaient pas de comptes à rendre. Même si Aizen les avait trahi, les arrancars ne cherchaient pas à se venger. Ils voulaient exister, rien de plus, rien de moins. Il n'y avait que Neliel qui avait pris parti.
Neliel restait tranquille, se sentant bien ici dans le sable et sous le ciel bleu, même s'il était artificiel. Hajime avait une grande capacité de détente et apaisait tout ce qui l'entourait. Neliel avait une envie certaine de lui demander quelque chose. Elle attendit cependant.

- Vous pensez qu'Itsigo est celui qui va guider le monde vers leur uniformité et leur destruction ? je ne comprends pas comment cela peut être possible. Il n'était pas du tout comme ça. Qu'est - ce qui a pu le changer, selon vous. A la Soul Society, est-ce que vous avez une idée ?

Elle le regardait en attendant tranquillement le sable s'écouler entre les doigts du shinigami. Il y avait dans ce geste un mouvement presque hypnotique. Elle aurait voulu qu'il continue, sans s'arrêter. Il parvenait à donner vie à un sable pourtant morne.
elle poussa un soupir de bien être avant de reprendre la parole.

- Le reste des arrancars n'est pas une menace pour vous en tout cas. Je n'ai pas encore parlé avec les autres, mais je connais suffisamment leur comportement pour avoir une idée de leur positionnement. Cependant, je vais tenter de leur parler pour tenter de les convaincre du bien fondé de notre action. Si cela ne marche pas, tant pis. Au moins, j'aurais essayé.


Elle afficha un petit sourire.

- Hajime, je peux vous demander quelque chose ?

Elle attendit avant de lui demander.

- Puis-je voir votre pouvoir ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 14 Sep - 1:41

Pourtant Hajime cessa ce geste, rompant le contact avec le sable… ses yeux ombrageux ne quittaient absolument pas le visage harmonieux de Nell qui lui exposait sa crainte. A l’entendre il était clair qu’elle partageait une profonde amitié avec Ichigo tout comme il avait perçut cet attachement en Rukia. Cet amitié qu’il ne connaissait que depuis peu avec Hanataro, quelque chose à laquelle il est difficile de renoncer. Dans un sens oui, il comprenait très bien ce qu’elle pouvait ressentir alors qu’elle lui demandait s’il serait alors le chef de file de ce mal..

Non il n’était qu’une victime de plus mais son potentiel et sa volonté faisait de lui un parfait guide.. c’était un fait et Nell comme Rukia devront comprendre alors que le choix s’imposera de lui-même si personne ne trouvait la moindre solution à cette malédiction. Ce n’était pas en observant la mouche que les choses s’amélioreront. Le ghafla n’était jamais bon..( Acte de s'abandonner à la distraction, péché mortel pour un fedaykin qui se doit d'être toujours aux aguets. Se dit d'une personne à laquelle on ne peut se fier.) Ses traits impassibles et doux s’offrir de profil envers l’arrancar, alors que c’est d’une voix atone qu’il lui répondit :


– C’est probable qu’il le soit. Ce serait logique afin de mieux nous perturber. Leurs points forts réside dans le fait de ne plus rien éprouver envers ceux qui leurs sont proches, tandis que nous devront faire face à nos propres sentiments pour les vaincre. Ce garçon est un pilier redoutable pour beaucoup d’entre nous car il est un ami et un frère d’arme.

Mais il ne parlait pas vraiment de lui-même car il avait peu connu cet Ichigo et n’avait donc pas cette même difficulté à entrevoir pour son cas. Ses pensées furent un peu interrompues par Nell qui lui paraissait comme un peu hésitante avant de se lancer en lui proposant de lui démontrer son pouvoir. A cela le jeune Yongil fronça un peu des sourcils, tout en ce disant que c’était là une demande bien audacieuse.. Pourtant il savait qu’il n’y avait là rien d’offençant. Alors, le noble se redressa de toute sa taille et glissa une main sur la garde de son zanpakutoh. En voilant ses paupières, il pouvait aisément ressentir Ghanima se déplacer dans le Sareer… calme.. paisible.. patient.. Ses doigts se raffermirent sur la garde et d’un geste prompt mais nullement brutale, Hajime dévoila la lame froide aux yeux de sa compagne, sous un son métallique et froid. Puis, il en vint à s’entailler le pouce sans une seule grimace de douleur sur le visage… laissant le sang s’écouler le long de l’acier, tandis que d’une voix presque transcendante et aussi calme que ne l’était le vent sur les dunes du désert, Hajime profera :

- Fai Ghanima (le tribut d'eau )

Rapidement la lame devint translucide….tout comme le verre, avant qu’un souffle ne vint se faire connaître aux pieds du Shinigami. Un sifflement constant et lent se manifesta dès lors, démontrant du sable se mouvoir en cercle autour du noble avant de s’élevé par sa simple volonté, tout en douceur.. ne cherchant pas à être agressif mais lattant. Le El Sayal se déploya un peu plus, venant à effleurer sans heurt l’arrancar, avant de les entourer tout deux, offrant une danse douce, laissant les grains de sables sans cesse se croiser. Hajime éleva alors une main, laissant ses doigts disparaitre sous la texture du El Sayal et murmura sans doute pour Nell

- Dans le désert tout est mobile ou bien périt….

En cet instant précis, jamais encore le noble n'avait ressentit une telle symbiose et jamais pressentit Ghanima aussi proche de lui... comme un écho.....il lui semblait qu'il voulait lui dire qu'il était proche... .proche oui mais de quoi donc?... L'hajra lui semblait encore bien long.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 21 Sep - 0:33

Hajime avait touché juste. Et c'était bien cela le pire dans cette nouvelle épreuve qui menaçait l'équilibre du monde. Qu'est-ce qui avait bien pu provoquer une telle chose ? Il était impossible qu'Ichigo et ses suivants fassent cela de leur plein gré. Quelque chose devait les manipuler de l'intérieur ; ce qui expliquaient les actes totalement en contradiction avec les personnages, mais aussi leur caractère différent. Ce n'était pas Ichigo : c'était un inconnu maléfique qui avait pris l'apparence de Ichigo. Sauf que le corps restait bien celui de l'initial. tuer l'ennemi signifiait tuer l'ami; difficile conflit cornélien que personne ne souhaiterait avoir à faire. Et pourtant, si elle le devait, Neliel savait qu'elle aurait le coeur déchiré mais porterait son sabre sur son ami et protecteur. L'existence n'était pas faite pour être de tout repos : elle n'est que souffrance et injustice.

Elle profita de la démonstration de l'arme d'Hajime pour s'échapper de ces pensées lugubres. Le Zanpakuto d'Hajime se dévoila, sortant de son fourreau et reflétant le paysage de sable et de ciel bleu qui l'entourait. L'homme était à la fois concentré et détendu. Il avait avec son sabre une relation harmonieuse parfaite. Même si elle fut surprise lorsqu'Hajime se blessa volontairement avec la lame, elle ne s'opposa pas pour autant, comprenant que si deux êtres étaient liés par le sang, c'est qu'ils se faisaient une confiance absolue. Hajime laissa échapper l'appel de son shikai comme le vent frôle en douceur ce qu'il touche. Le Katana changea de consistance, une brise entoura le shinigami; cette simple vue expliquait le bien - être qu'Hajime avait ressenti au contact du désert de l'Hueco Mundo. Il ne dirigeait ni le vent ni le sable, ce n'était pas une question de domination. C'était une compréhension et un respect mutuel qui guidaient leurs actions. Le sable entoura les deux êtres et caressait presque Neliel qui regardait la scène avec admiration. Nell l'enfant aurait sûrement applaudi bruyamment et crié de joie. Neliel, elle, conservait le silence devant cette manifestation dont elle ressentait les ondes positives qui en émanaient.

Lorsqu'Hajime laissa tout retomber, et que la magie prit fin, Neliel ne chercha pas à commenter la phrase qu'il avait prononcé. Elle se contenta de méditer en revanche cette réplique d'une grande sagesse. L'Hueco mundo et son désert en étaient d'ailleurs la parfaite illustration. Elle se contenta d'afficher un léger sourire et de répondre "Merci".
Merci car Hajime lui avait accordé sa confiance en dévoilant son zanpakuto gratuitement.
Enfin, laissant planer un silence volontaire dans le but d'apprécier le moment présent, elle reprit la parole.

- Je suis navrée pour le moment de ne pas pouvoir répondre plus amplement à vos interrogations. Mais je vais me charger de rattrapper cet écueil et vous tenir au courant des partis de ce monde.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mer 21 Sep - 16:19

Le sable continuait sa danse autour d’eux avant de s’abaisser à leurs pas, laissant simplement son sifflement se faire entendre. Hajime n’avait aucunement l’intention de le rendre offensif alors que tout ici l’amenait à ressentir une symbiose des plus hypnotiques. Cependant le Shinigami ne perdait pas pour autant de vue, Nell. De son regard tranquille il la contemplait sagement tout en la laissant à ses songes. Cela dura bien quelques longues minutes avant qu’enfin l’arrancar ne s’adresse à nouveau envers lui en lui confiant qu’elle ne pouvait guère plus l’informer qu’elle ne le désirerait. Chose à laquelle il ne fit aucun commentaire..

Non en vérité il ordonna au El Sayal de s’élever doucement bien au dessus d’eux et s’écoula comme une pluie fine, laissant transparaitre la brillance du quartz, donnant ainsi la définition de son propre nom : « Pluie de sable. » Suite à cela le noble et leva doucement une main en direction de Nell et bientôt une fine couche de sable vint former une sorte de rose, avant de se rapprocher de l’arrancar. Un simple cadeau, ou du moins un geste envers cet instant unique. Lentement la fleur se désintégra pour disparaitre… Puis Hajime fini par rappeler définitivement son shikai avant de rengainer Ghanima. Ce dernier râla un peu, alors qu’il se sentait si bien en cet endroit.. Enfin ce n’était là qu’une démonstration, rien qui allait dans le sens d’un combat. Doucement, l’ancien troisième siège rappela un peu à l’ordre son zanpakutoh qui s’en retourna en son siètch pour sans doute maugréer en silence…


- Je ne sais pas si je serais renvoyé à nouveau ici, mais je tâcherais de vous maintenir informé de ce que nous emploierons de faire suite à tout cela.

Sentant la fin de cet entretien, Hajime perçut dès lors comme le regret de devoir laisser ce monde derrière lui. En effet, qui pouvait dire qu’il serait à nouveau choisit pour une telle mission, même s’il avançait son avantage avec le sable. Il en était même frustré, car il sentait que sa route le ramènerait obligatoirement par ici. Un fremen ne peut être éloigné indéfiniment du désert sans la conséquence de dépérir. Lentement, le noble shinigami se détourne de Nell et observa discrètement ce morceau de ciel bleu, aussi faux soit-il, il était néanmoins un semblant d’espoir pour ce désert. Nu pieds sur ce sol un étrangement froid pour un Habdhab, Hajime fit quelques pas pour s’éloigner et concéda enfin sans même tourner son visage.

- Je me dois de partir dès à present, puisque nous avons échangé ce qu’il devait l’être. .

A moins qu’elle avait tout autre chose à lui apprendre ou démontrer ? C’est bien pour cela qu’il ne s’éloigna pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Sam 1 Oct - 0:54

Neliel était presque hypnotisée par le pouvoirs du sable. La dextérité d'Hajime et de son zanpakuto était impressionnante. L'osmose entre eux était totale. Rare qu'un sabre et son maître arrivent à un tel point de complicité. C'est parce que cet élément faisait partie d'eux, rien de plus. C'est la simplicité qui fait les liens les plus tenaces. Alors que Neliel mettait doucement fin à l'entrevue, le sable monta encore plus vers le ciel avant de retomber en douceur. Neliel se leva et ouvrit grand les bras pour recueillir le sable, comme si c'était une pluie qu'elle rêvait de voir tomber sur ce lieu sec depuis des lustres. Si ce n'était pas de l'eau, au moins c'était agréable. Mieux encore, il leva une de ses mains vers l'arrcncar et le sable, ondulant d'un même mouvement de légèreté, matérialisa une fleur. Nell ne pouvait quitter cette apparition des yeux ; c'était tellement beau et émouvant de voir ça. Ce n'était que du sable, pourtant. Ou plutôt, voila ce que pouvait faire le sable. Cela ne pouvait durer, et ils le savaient tous les deux. Elle regarda la fleur se dissoudre, à la fois témoin de sa beauté mais de sa vulnérabilité, à l'image de toute chose dans l'existence.
Neliel souriait ; Hajime, en accédant à sa requête, lui avait offert un merveilleux moment qu'elle n'était pas prête d'oublier. Elle aurait aimé voir le beau visage du shinigami se dérider, mais il y avait trop de préoccupations et de souffrances qui enserraient son coeur pour voir ses lèvres esquisser une sourire. Elle était toujours triste de voir les gens qui n'arrivaient pas à sortir de leur tristesse ou de leur colère.
Alors que tout était retombé, que la poussière était revenue à la poussière, Neliel s'inclina légèrement devant Hajime.

- Arigato, Hajime, pour ce que vous m'avez offert. Je regrette de ne pouvoir faire autant. Si vous revenez un jour à l'hueco Mundo, je serais ravie de vous accueillir ici, quelques soient les circonstances.

Elle doutait vraiment que, s'il devait revenir un jour, cela serait aussi calme que cette fois-ci. Malgré cette discussion importante et sérieuse, ils étaient restés dans une relative paix. Serait-ce la guerre la prochaine fois ? Viendrait-il couvert de sang ? Rien ne pouvait le présager.

- M'autorisez-vous à vous raccompagner jusqu'au garganta, Hajime ?

Elle avait bien l'intention de le remercier à sa manière, en lui permettant de chevaucher encore Bawa-bawa, avec qui il semblait avoir un bon feeling (voire plus, étant donné que c'était un animal des sables).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mar 4 Oct - 13:47

Nue pieds, Hajime pouvait ressentir les grain de sable se mêler à sa peau sans que cela ne soit désagréable. Beaucoup dirait que cet élément était des plus insupportable car il s’insinuait partout, mais pas pour notre jeune shinigami qui aimait voir au-delà de tout cela, cherchant sans cesse à comprendre ce qu’il aurait à lui révéler. Le shinigami fit quelques pas encore, portant un regard une dernière fois sur ce ciel faussement bleu, puis dériva sur Nell qui le remerciait pour ce geste. Ce n’était que peu de chose.. en vérité cela signifiait plus pour lui que pour elle-même. L’honneur était tout à lui. Après tout il avait trouver sa résonnance. Mais cette dernière avait aussi un goût amer. Celui de devoir la quitter car il était un shinigami, son devoir était auprès des siens pour le moment. Peut être que plus tard, Hajime fera en sorte de profité des missions de surveillances au Hhueco Munhdo pour être un serviteur du désert digne de ce nom… et puis il y avait ce bankai… l’autorisera-t-on à le rechercher plus assidument?

Il n’en avait soufflé mot à personne, pas même à Renji avec qui il partageait parfois certaines discutions profonde et ce même s’il avait plus d’affinité avec leurs supérieur à tout deux. Jamais véritablement ils n’avaient eu de conversation, mise à part peut être quelques confrontation protocolaire dû à des réunions entre grandes maisons. Curieusement, tout cela lui paraissait terriblement loin, tout semblait si différent maintenant. Voilant son regard, Hajime inspira cet air empli de Quartz et imposa à ses muscles de se détendre tout comme son esprit. Il pensait bien de trop, et ses actes se devaient d’être clairs et sans faute. L’arrancar revint auprès de lui et vint à lui proposer de le raccompagner jusqu'au Garganta.

Cela voulait-il dire une autre traversée avec le Grand Faiseur ? Pendant un instant une lueur fugace passa en son regard, illuminant ses traits juvéniles et grave. Sans même songer un instant à refuser, Hajime inclina son menton en signe d’approbation et concéda de sa voix aussi douce qu’atone :


- Ce lieu vous appartient Neliel San, je n’ai nullement le droit de contester vos déplacement. Cependant…

Il eut une courte pause comme un peu hésitant en sa demande puis finalement..garda le silence. Car après tout Shai Hulud n’avait pas à assouvir tout ses désirs. Certes, mais la pulsion qui l’habitait alors, le poussait à croire qu’il s’offrirait encore à lui, en le ramenant comme tout Fremen se rend au Sietch… oui mais son Yali n’était nullement fait de désert et de roches, mais d’un manoir et d’un clan qui se mêlait à l’ennemis afin de sauvegarder un trésor. Ces livres de légendes que beaucoup boudent et qui pourtant son d’une richesse à ne pas négliger.

Tout en quittant la salle, sans plus d’attention, Hajime pensa néanmoins à cette partie de l’histoire où les renégats fremen avaient élus domicile à Jacurutu, massacrant les leurs rien que pour leur eau. Un acte abject qui avait valut leur extermination.. N’était ce point ce qu’il venait de se passer avec eux même, avant que cet autre mal ne leur tombe sur le museau? Non, vraiment les légendes n’étaient point là pour être ignorés.

Ils quittèrent enfin les derniers vestiges de ce palais blanc, rappelant encore cette félonie passée, et le noble shinigami se retrouva confronté à cette odieuse lune qui surplombait les dunes. Le vent froid vint caresser la peau nue de son torse, apportant un frisson désagréable, tandis que ses pieds s’enfoncèrent un peu plus dans le sable désormais omniprésent.


- Shai Hulud viendra-t-il?
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Jeu 6 Oct - 0:58

Cet homme avait vraiment une façon bizarre d'être et de parler. Déjà, il n'avait pas la langue bien pendue (contrairement à Nell souvent trop bavarde). Ensuite, il n'était pas du genre à s'imposer et faisait presque comme s'il pouvait se fondre dans le sable pour qu'on le laisse tranquille. Ce n'est pas vraiment le genre de comportement que l'on retrouve parmi les Arrancars, surtout quand on s'appelle Grimmjow, ou Szayel (maudit soit ce nom) ou bien Yammy. Ce côté mystérieux intriguait énormément le hollow aux cheveux verts. Elle regrettait qu'il doive partir si tôt, mais sûrement se reverront-ils bientôt, s'il devenait l'émissaire de la Soul Society à l'Hueco Mundo pour le parti de la résistance. Et elle chercherait à le connaitre plus ; s'il se laissait faire.

Poli, modeste, il indiquait à Nell que c'était son choix à elle de l'accompagner puisqu'elle habitait ses lieux; N'était-ce pas une façon d'accepter son offre (bien que ce soit tourné de façon vraiment bizarre !) sous-entendait-il qu'il se serait bien passé de sa présence ? Si on tourne la phrase dans un certain sens, cela pourrait aboutir à cette pensée. Néanmoins, ce n'était pas le genre du shinigami.

Ils quittèrent pour de bon Las Noches. Même si Aizen en était partie, et mis à part cette salle à ciel bleu, Neliel ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise dans ce bâtiment. Comme si les Reiatsus des espadas et des traitres qui les avaient réunis pour une guerre sans merci avaient imprégnés définitivement les murs. S'il n'y avait pas eu le Ciel Bleu, Neliel ne remettrait jamais les pieds là-bas. Il y avait trop de souffrance et de terreur qui hantaient les couloirs sombres et étroits du palais. Elle se sentit mieux dans le grand désert, qui était son terrain de jeu depuis longtemps maintenant avec Pesche et Dondochakka. Terrain de jeu qu'elle allait devoir déserter pour remplir différentes missions : interroger les autres arrancars sur leurs intentions par rapport à la Soul society. Entrer en contact avec le shinigami perdu dans la forêt des menos.

Elle fut sortie de ses pensées par Hajime qui lui posa une question. Si Ché Hulude venait ? Elle ne le connaissait pas, celui-là. C'était un arrancar ? Un être autre ? le shinigami perdu des menos ? Après tout il n'avait pas dit le nom de l'agent perdu. Cependant, en analysant bien la réponse et les réactions de cet homme, elle eut une idée soudaine. Elle mit deux doigts dans sa bouche et siffla. Elle appelait le ver des sables. Puis elle se retourna vers Hajime, espérant qu'elle ne se soit pas trompée.

- Il s'appelle Bawa-Bawa et non Chéhulude.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Dim 9 Oct - 18:08

Le noble esquissa un franc et petit sourire aux paroles un peu écorchées de Nell. Un sourire fugace qui était tout de même l’un des premiers depuis que tout cette noirceur avait envahit son existence et ce qui l’entourait. C’était un fait bien surprenant qu’elle venait de lui arracher malgré lui. Doucement il secoua son visage juvénile, laissant sa longue chevelure lui retombé sur les épaules, avant qu’il ne proféra d’une voix où perçait un ton presque rieur, mais nullement moqueur :

-Non, vous articulez mal..

Il se tourna pleinement vers elle et glissa un doigt sur sa propre bouche en lui posant une main sur l’épaule, avant d’articuler lentement :

- Prononcez, Shai…..Hu……Lud . Shai hhulud qui veut dire “ père éternité” car les ver géant des sables vivent bien plus que n’importe qui et sont les témoins de l’histoire du désert. Bawabawa mérite son titre…

Retirant son doigt de sa bouche il s’écarta et rompit le contact physique avec l’arrancar, avant de reprendre sa marche non sans balayer du regard cette immensité plongé dans une nuit sempiternelle et presque ennuyeuse. Ses yeux se voilèrent, tandis que ses poumons se nourrissaient de cet air saturé par le quartz. Au fond de son esprit Ghanima lui souffla que cela aussi était bien différent du Sareer qui lui était saturé par la cannelle. L’odeur de cette épice qui rendait les yeux bleu sur fond bleu… Peut être qu’Hajime héritera des yeux de Libad lorsqu’il aura achevé son Ajhra.

Bawabawa se présenta à nouveau à eux, et le noble Shinigami se fit respectueux en murmurant…le nom de la créature tout en prononçant une sorte de bénédiction qui appartenait à un langage si ancien qu’une traduction semblait futile. De sa main il effleura la surface de la peau de cette créature mythique et grimpa en son dos avec une aisance particulière. Une fois de plus il chevauchait le ver, et tout son être s’en enorgueillit. Pourquoi avait il tant redouté sa venue en cet endroit ? Pourquoi avoir hésité à accepter cette mission, quand bien même il avait lu sur le visage de son taisho, qu’il ne pouvait être que le seul capable de la mener à bien. Connaissant son supérieur, ce dernier n’avait jugé que ses aptitudes et non cette liaison si particulière qu’il avait avec son zanpakutoh. Mais c’était cette logique qui raisonnait Hajime à ne pas s’écarter de son devoir. Il se devait à cette confiance…

Lentement il se coucha sur le Shai hulud et voila osn regard comme pour mieux percevoir ce qu’il était…ressentant son déplacement sur le sable irrégulier et vallonné. Le vent venant fouetter son corps allongé, la présence de Nell à ses côtés, le touché rugueux de ce corps gigantesque.. Tout cela était presque si enivrant qu’il faillit par deux fois de s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Neliel tu oderschvank

avatar


Messages : 307

MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   Mar 11 Oct - 23:05

Enfin le shinigami s'accorda une seconde de détente. Il avait souri. C'était discret, mais c'était très agréable. Neliel n'aimait pas voir les gens tristes ou préoccupés. Elle était une personne qui savait faire la différence entre les moments sérieux et le relâchement. Même quand elle était espada. Elle aimait combattre, elle avait quelque chose à défendre, mais pas au point de lui retirer sa sagesse et sa bonne humeur.
C'était drôle de voir comment passer d'une apparence adulte à celle d'un enfant avait changé des choses. outre la physionomie, il y avait eu aussi l'intellect et un défaut de langue. De sorte qu'elle n'arrivait pas à prononcer certains mots. Comme Ichigo. Qu'elle prononçait "Itsigo". En passant de la forme enfant à la forme adulte, le mal s'était un peu dispersé, et pourtant, peut-être plus par ignorance que pour un cheveu sur la langue, les mots inconnus prenaient chez elle des tournures comiques. Aussi accepta-t-elle avec plaisir cette petite leçon d'élocution qu'avait décidé de prodiguer le shinigami.

- Shaiiii Hu...Lude....

Ce n'était pas parfait. Mais il y avait du mieux. L'explication sur ce mot énigmatique intéressa vivement Neliel. C'est fou ce qu'Hajime savait ! Il savait même comment s'appelait Bawabawa dans le langage du désert. Chose qu'elle ignorait totalement.

- Je lui transmettrais cette parole. A moins que vous ne souhaitiez lui dire vous-même. Je suis certaine qu'il apprécierait. Vous ne vous êtes côtoyés que quelques minutes, mais je sens qu'il vous aime bien.

Lorsqu'il retira la main de son épaule, Neliel sentit comme un manque. Par ce contact pourtant simple, elle avait ressenti une force. Pas un reiatsu, non, une force mentale. Cet homme avait une aura spéciale qui avait de l'ampleur au sein du désert. Il avait la capacité de vous faire partager son ressenti, entre autre chose, et d'apaiser les cœurs avec des gestes basiques. Perdue dans ses pensées, elle remarqua à peine l'arrivée du ver des sables. Hajime lui susurra certaines paroles dont Neliel ne comprenait pas grand chose. Mais cela n'avait pas d'importance. C'était entre Bawabawa et lui. Elle n'avait pas à intervenir. Chacun a droit à ces instants où l'on échange en toute quiétude.

tous les deux montèrent enfin sur le dos de Bawabawa, qui prit la direction inverse, se dirigeant vers le garganta qui avait permis l'arrivée du shinigami. Hajime se sentait si bien qu'il était au bord du sommeil. Respectueuse de ce bien-être, Neliel ne prononçait aucun mot et laissait le silence prendre de l'ampleur, seulement accompagné par le souffle léger provoqué par le déplacement rapide du ver des sables. Neliel eut soudain une idée. Elle disparut dans un sonido et revint sur le dos de l'animal du désert en moins d'une minute. Un sourire énigmatique sur les lèvres, elle attendit un peu avant de tendre une petite fiole remplie de sable à Hajime.

- Puisse cet humble présent vous porter chance dans votre quête, Hajime.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu du chat (avec Hajime)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu du chat (avec Hajime)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Veux-tu jouer à chat avec moi ? [Pv. Aurora Azulis]
» Je cherche un chat jaune turquoise ! [Aulne]
» Sebastian Lacrymosa
» [urgent] système de blocage ou de ban du tchat global
» Pacte avec un chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-