Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Moment de répit...( PV Hanataro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moment de répit...( PV Hanataro)   Mer 10 Aoû - 1:37

Rappel du premier message :

L’aube s’élevait à peine alors qu’un passage s’ouvrit pour laisser un shinigami couvert de sable et dénudé jusqu’à la taille. Sans un regard, il quitta l’endroit rapidement avant d’être localisé par un possible ennemi… Cependant, son Shunpo paraissait un peu lent, car il fallait bien le dire Hajimé était épuisé par cette mission et surtout il avait l’esprit un peu troublé par le fait d’avoir la sensation d’avoir…abandonné ce désert derrière lui. Ses yeux se voilèrent légèrement, ignorant les rougeurs qui lorgnaient les bâtiments du Rukongai…comme si ses pupilles sombre ne pouvaient plus emmagasiné autant de clarté..fusse-t-elle douce, après son séjour au Hueco Mundo. Il contournait les beaux districts…s’éloignant de sa propre demeure…ignorant son clan comme ce dernier se devait par sécurité de le rejeter, et fila vers des maisonnées de plus en plus délabré au fur et à mesure des quartiers.

Une heure passa alors qu’Hajime véritablement las, marchait dans la poussière des lieux, se faisant discret tant par son reiatsu que par son apparence en remettant bien en place sa cape et y calfeutra son visage pâlit de fatigue. Son esprit rassemblait peu à peu toute les informations qu’il avait pu recueillir, ainsi que les visages de chaque êtres qu’il avait rencontré… Nell…Bawabawa…et cet…Ashido.. Vraiment ce désert était à lui seul un véritable mystère et il se jurait intérieurement d’y retourner afin de l’écouter, le comprendre et surtout..lui rendre ce qu’il ne possédait plus…sa vitalité.

C’était sans doute un peu stupide de sa part en sachant parfaitement qu’li parlait du Hueco Mundo, mais le fait est qu’Hajime était aussi un serviteur du désert et en cela, il ne pouvait laisser une telle tristesse prospérer sur ce désert. Bawabawa semblait du même avis…la parole du Shai hulud…le noble l’avait parfaitement entendu et il y répondra. Bien qu’il ne savait pas encore comment. Ce faisant, il parvint enfin à une petite ruelle qui ne payait réellement pas de mine…semblant parfaitement impensable pour un noble de son rang..et pourtant… Hajime s’y engouffra et entra par la porte arrière d’une petite maison délabré sur trois étage..La porte grinça légèrement sous la pression de sa main, avant de laisser une odeur de renfermé heurter les narines du noble qui ne rechigna pas pour autant en entrant, et referma doucement derrière lui, sachant pertinemment qu’il n’était point suivit.

Là, on pouvait voir un simple canapé fort désuet entreposer en face de la porte..avec une pièce sur la gauche qui pouvait faire office de petite cuisine…puis un escalier qui donnait sur deux pièce servant de dortoir, et une salle avec une bassine pour prendre un léger bain. Du luxe en cette période de crise à n’en point douter. Le jeune Yongil soupira en son fort intérieur avant de reconnaître qu’il n’y avait point de trace de Reiatsu…il était donc seul en cet endroit. Soit..ce n’était pas un mal..Lentement sa main se retira de la garde de son zanpakutoh et il gravit les marches délabré, pour se diriger dans la salle de bain et retira sa cape et son sabre, pour venir proche d’un petit bac propre, et à l’aide d’une petite cruche il entreprit de se laver un peu le visage, délaissant peu à peu ses muscles se détendre, bien que sa peau frissonnait sous l’eau bien trop froide. Elle avait au moins la valeur de le laver, ce qui était quand même le devoir d’un noble..et de le redynamisé, bien qu’Hajime éprouvait un fervant désir de dormir deux bonnes heures..Oui seulement deux car il se devra de faire un rapport envers les autres…et envers Byakuya.

L’eau coulait le long de son visage, alors que ses mains restaient plaqués sur ses traits si doux et juvéniles encore..quand la porte du bas s’entrouvrit peu à peu.. Rapidement, l’ancien troisième siège de la sixième Division se recula du baquet et se saisit de son zanpakuto avant de se coller contre la paroi de la salle de bain, et se concentra sur le nouvel arrivant qui semblait plus ou moins prudent….Sa main était sûr envers Ghanima, et son souffle se fit profondément lent, comme se préparant à toute riposte.



Dernière édition par Yongil Hajime le Lun 17 Oct - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Sam 26 Nov - 20:55

Un court instant, Hanatarou retint son souffle. En sentant le bras de Hajime enlacer ses épaules, son coeur s'était emballé. Il aurait pu en profiter pour se rapproche un peu plus, pour se blottir contre son flanc mais il n'en fit rien. Il savait qu'il n'était pas dans les habitudes de son aîné d'agir ainsi et il se savait vraiment chanceux d'être celui qui pouvait profiter de cette tendresse et de cette douceur. Il savait qu'il était le seul à y avoir droit. Alors il acceptait simplement ce geste à sa juste valeur et s'en sentit profondément ému et touché. Il se demandait parfois s'il méritait toutes les attentions que son compagnon lui offrait mais il les appréciait beaucoup. Il les gardait en mémoire, il tentait de se rappeler chacun d'eux, de se souvenir de chaque sentiment qu'il avait ressenti et il les gardait tout au fond de son coeur. Parce qu'il en était amoureux. Parce que de toute sa vie, il n'avait jamais ressenti cela. Il s'était toujours imaginé tomber amoureux d'une gentille fille qui ne l'aimerait peut-être pas vraiment mais qui accepterait d'être auprès de lui, qui serait sans doute touchée par sa gentille et sa maladresse. Il n'avait jamais pensé qu'il tomberait amoureux d'un autre homme, d'un noble de surcroit. Un homme inaccessible. Mais pas à ses yeux. Il y passerait sa vie, mais il prouverait sa valeur à Hajime et il prouverait qu'il pouvait le mériter.

Il comprit quand le shinigami lui rappela que cet endroit devait resté sûr. Il était vrai qu'Hana avait commencé à le considérer comme leur refuge à tous deux, un endroit où ils se retrouvaient et où ils pouvaient souffler un peu. Mais la situation étant ce qu'elle était, il ne fallait pas prendre de risques inutiles. Alors le mieux à faire était de profiter de l'instant, de profiter de ce bras autour de ses épaules, de sa chaleur contre sa tête. Il approuva simplement puis garda le silence. Il avait beaucoup de choses à dire, il ne savait pas quand ils se reverraient. Il ne savait pas s'ils se reverraient bientôt. Il ne savait pas s'ils se reverraient....

Il chassa bien vite ses pensées sombres. Il ne voulait pas penser à cela. Hajime était celui qui le faisait tenir debout. S'il le perdait, il n'était pas certain de pouvoir l'accepter. Il n'était pas certain ...

Le contact prit fin. Un frisson le parcourut alors que la main de son aîné quittait son épaule. La chaleur de son bras le quitta. Pour autant, il garda sa tête posée sur l'épaule du shinigami. Il ne lui avait pas demandé de s'éloigner, il pensait donc pouvoir y rester encore un instant. Il ne faisait rien de mal. Il avait fait pire la veille en l'enlaçant pour lui avouer ses sentiments.

Son regard se voila pourtant. Il ne voulait pas décevoir Kuchiki-taïcho. Et certainement pas décevoir Hajime. Il aimerait tant être capable de se voir au travers de ses yeux, de voir sa vraie valeur, de prendre confiance en lui mais ça lui semblait si impossible. Mais il le devait. Il devait être plus fort. Il devait se battre. Hajime ne l'avait pas repoussé malgré ses sentiments et il lui offrait malgré tout de la douceur et de la tendresse. Alors rien que pour cela, il devait se battre encore et encore, aller de l'avant et y croire un peu.

Y croire, tout simplement.

" Je me montrerai à la hauteur. Je ferai de mon mieux. Parce que j'ai quelque chose à protéger ... "

Il esquissa un sourire, rappelant ainsi ses paroles de la veille qui l'avaient amené à lui avouer ses sentiments. Pour qu'Hajime sache qu'il était sérieux et qu'il allait effectivement faire de son mieux. Il ferma les yeux et décida de profiter des derniers instants. Juste un instant. Avant d'entendre un mot qui lui fit redresser la tête. Stupide ? Un peu décontenancé, il le prit d'abord pour lui - caractère oblige - avant de se raisonner en se répétant que non, Hajime ne lui dirait pas une telle chose. Mais pourtant, le doute persistait bien mais il essaya de l'effacer de son esprit. Ce n'était pas contre lui ....

" Quelque chose vous préoccupe ? " demanda-t-il tout de même, à tout hasard. Si Hajime avait quelque chose à lui reprocher, il savait pertinemment qu'il lui en parlerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Sam 26 Nov - 21:36

Un tressaillement, puis une toux causé par une mauvais aspiration de la fumé de sa pipe vinrent de sa part sous la question toute naturelle d’Hanataro. Il plaqua sa main devant la bouche et fronça des sourcil avant de pouvoir se ressaisir pleinement en se raclât la gorge et voila ses traits d’une impassibilité posé.

- non, ….non rien ne me préoccupe Hanataro. Je me suis égaré dans mes pensées.
Il détourna légèrement son visage et s’efforça de respirer profondément avant de regarder son compagnon de ses yeux sombre et insondable. Il pouvait lire en lui comme dans un livre à dire vrai. Il avait sans doute prit ses pensées comme quelque chose qui allait à son encontre, chose qui n’était pas le cas. Après tout, c’était contre lui-même qu’il s’était exprimé. Cependant la frustration le gagna un peu plus pour cette maladresse. Vraiment depuis quand s’affichait-il ainsi ? Hajime soupira grandement en lui-même et il concéda de sa voix neutre :

- Tu n’as pas à me protéger Hanataro car il ne m’arrivera rien.

Puis il se redressa enfin et retira le peigne qui était en sa poche.. Il venait de lui offrir une parole un peu bateau, c’était un fait. Mais Hajime ne voulait pas qu’il arrive quoi que ce soit à son protégé par sa faute. Ses pupilles détaillèrent soigneusement l’objet en bois sombre qu’il détenait entre ses doigts. Ce peigne que sa sœur lui avait offert et qui portait les armoirie de son clan.. le dragon. Si jamais il venait à disparaitre ou quoi que ce soit, et qu’Hanataro se retrouvait sans rien…..oui sans doute était ce là, un des seuls gestes qu’il pouvait lui offrir. Il ne savait rien de l’amour et ne comprenait pas plus cet émoi qui le possédait depuis cette déclaration mais…Hajime se rapprocha de son comparse et lui tendit ce qui était depuis longtemps son bien le plus précieux avant même son carnet à dessin.

- Voici de quoi t’offrir un asile sûr si jamais il se passe quoi que ce soit. Montre bien ce peigne aux gardes de mon clan et tu seras le bienvenu. Chacun sait que ce genre d’objet ne peut m’être volé, car je suis le fils de Yongil Teyu. En temps de paix comme de guerre, cet objet sera ton passe droit.

En ses termes comme en son ton, rien, aucune objection n’était permise. Hajime ne reviendrait absolument pas sur ce qu’il venait de proférer. Il déposa le peigne sur les genoux de Hanataro et croisa son regard. Curieusement il pouvait encore ressentir la chaleur de sa tête sur son épaule et une fois de plus il sentit quelque chose au fond de son cœur le troubler. Il fronça des sourcils et préféra encore tiré sur sa longue pipe, avant de relâcher dans les airs, de petites volutes blanches légèrement planantes. Peu à peu il se détendit discrètement et voila son regard…

- As tu reçus divers ordres durant ma mission ?

Petite astuce afin de ne pas retomber dans les bras de ce trouble..revenant toujours à l'idée pratique et sérieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Sam 26 Nov - 22:09

C'était une évidence. Jamais Hajime ne l'insulterait ou ne le blesserait sciemment. Jamais. Depuis leur première rencontre, ils s'étaient adoptés alors pourquoi aujourd'hui, cet homme qu'il admirait tant commencerait-il à se montrer désagréable avec lui ? Il n'agirait pas ainsi. Ce n'était pas dans son éducation. Mais il se sentit pourtant soulagé de ses paroles. Et il était aussi un peu touché. Hajime était vraiment en confiance avec lui au point de s'endormir, de laisser tomber son masque et de se perdre dans ses pensées. C'était comme si Hana avait véritablement sa place auprès de lui et ça lui plaisait énormément. Comme si tout était normal et comme si tout devait être ainsi.

Sans doute avait-il raison quand il lui disait qu'il n'avait pas à le protéger. Et puis, Hana n'était pas de taille à pouvoir protéger Hajime, c'était même plutôt le contraire. C'était son compagnon qui le protégeait et qui prenait soin de lui au final. Mais le jeune homme aimerait réellement pouvoir en faire davantage pour lui. Il aimerait être capable d'en faire autant, de pouvoir prendre soin de lui. Cela renforçait son envie de devenir meilleur, de devenir plus fort et de devenir quelqu'un en qui on pouvait avoir toute confiance.

Alors il garda simplement le silence. Son contact lui manquait déjà. Il aimerait pouvoir rester contre lui, il aimerait pouvoir avoir l'opportunité de dormir à ses côtés. Il rougit à cette pensée, se trouvant inconvenant et tenta discrètement de repousser cette idée saugrenue qui n'avait pas sa place en un tel instant. Mais pourtant, qu'il aimerait avoir cette opportunité .... qu'il l'aimerait ....

Il fut bien heureusement tiré de ses rêveries par le geste de son compagnon. Il lui tendait son peigne, celui qu'il avait récupéré dans la petite salle d'eau de l'étage la veille, cet objet qui lui semblait si précieux. Qu'attendait-il ? Peut-être souhaitait-il qu'Hana lui attache ses cheveux, comme la veille encore. Non ? Ce n'était pas cela ?

Ses yeux s'écarquillèrent à mesure qu'Hajime parlait. Etait-il réellement en train de faire ce qu'il faisait ? Etait-il réellement en train de lui confier un objet appartenant à sa famille ? Un objet auquel il tenait tant ? Pris au dépourvu, et complètement ému par le geste - il avait l'impression de découvrir une nouvelle facette de son protecteur à chaque fois qu'ils passaient du temps ensemble - il se mit à rougir. Vraiment, il n'en méritait pas tant. Et ça ne l'aiderait pas à être moins amoureux, moins attaché. Bien au contraire. Hajime se rendait-il compte qu'il nourrissait ainsi l'espoir et les sentiments du jeune homme ?

Hajime lui offrait la protection de sa famille, de son clan. Il lui offrait sa protection. Et à son ton, Hana savait qu'il ne pouvait refuser, qu'il ne pouvait hésiter et qu'il pourrait effectivement se rendre là-bas sans craindre gêné. Pour la toute première fois depuis bien des années, il se sentit important, il se sentit aimé et il eut la sensation de compter vraiment pour quelqu'un. Suffisamment pour qu'on veuille le protéger.

Posé sur ses genoux, Hana effleura enfin l'objet avant de s'en saisir avec une grande délicatesse. Cet objet deviendrait son plus précieux trésor. Il deviendrait son lien le plus fort avec Hajime. L'émotion put se lire sur son visage et il lui fut inutile de dire quoique ce soit. Le sourire qu'il arborait parlait pour lui : tendre et profondément touché. Il ne se rendit compte que maintenant qu'Hajime s'était rapproché de lui. Il ne dit rien mais apprécia vraiment le rapprochement. Il tremblait un peu et son coeur battait vite tant il ressentait de nombreuses choses à ses côtés.

Et de nouveau, son compagnon fut encore capable de le tirer de ses pensées douces et chaleureuses.

" Des ordres ? " répéta-t-il, un peu refroidi, et un peu renfrogné, aussi. " A part celui de rester discret, de ne pas gêner et de me tenir à la disposition de chacun, je n'ai rien reçu. Je suis le messager. Alors j'attends les messages. "

Parce qu'Hajime savait pertinemment que le messager n'avait pas accès aux messages qu'il transportait à titre de protection. On ne tuait pas le messager, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Sam 26 Nov - 22:54

ses doigts se crispèrent sur la surface lisse de sa pipe, tandis qu’il observait son compagnon cacher sa gêne. Curieusement il lui trouva un certain charme et cela le stupéfia de l’intérieur. Il pensait vraiment de plus en plus de travers. Qu’en penserait donc son supérieur s’il le voyait ainsi, car si Hanataro ne s’était encore aucunement rendu compte du trouble de son aîné.. il ne faisait aucun doute pour Hajime, que Byakuya lui saurait lire en lui. Notre Yongil se corrigea donc mentalement et écouta partiellement les paroles de son compagnon. D’un geste noble et calculé, le shinigami éteignit enfin sa pipe et vint à la ranger soigneusement avant de se pincer l’arête du nez. Peut être aurait il mieux valu qu’il se repose un peu.. .que tout ce qu’il ressentait présentement était le résultat de sa lassitude ? Impassible il masqua tout ceci au plus profond de lui et prit enfin là parole.

- Bien alors d’ici là, profite de bien te reposer encore un peu. Ce sont des occasions bien trop rares pour être gâché. Tu n’es pas seulement un messager, tu es l’un des notres et un soigneur.

Une fois de plus il insista sur ces termes afin que cela s’ancre pleinement en l’esprit d’Hanataro, le forçant peu à peu à se considérer comme une personne forte. S’il l’avait pu, et si un miroir s’était trouvé ici même, Hajime l’aurait planté devant en lui ordonnant de lui dire ce qu’il voyait en son reflet, le poussant un peu plus alors à être sûr de lui. Mais pourquoi faisait il autant d’effort pour lui ? Parce qu’il le voyait comme son jeune frère?..Parce qu’il voyait en lui la valeur que lui-même ne voyait point ? Peut être y avait-il plus que cela ? En tout cas Hanataro lui avait parfaitement fait comprendre ses propres raisons et Hajime ne pouvait les repousser car elle était tout à l’honneur de son compagnon. Une fois de plus le trouble s’installa en repensant à cette étreinte, et une rougeur discrète survint à ses joues. C’était si troublant qu’il ne parvint qu’au bout d’un certain temps à restreindre la moiteur qu’il ressentait entre ses doigts et le rythme de son cœur. Vraiment non, tout ceci était bien trop étrange.

Lentement il se détourna du garçon et remonta lentement les marches qui le menait à l’étage, et entra dans la salle de bain en repoussant à peine la porte derrière lui. Là il retira ses bras de son habit et vint s’asperger le visage d’eau fraîche comme pour se rappeler le bon ordre des choses. La rougeur disparut enfin de son visage, laissant les mèches de sa chevelure se coller à son front pâle. Ses deux mains se plaquèrent sur le baquet d’eau, tandis qu’il pouvait enfin entrevoir son reflet sur la surface de ce liquide si bienfaiteur…


- Que me fais tu Hajime..qu’est ce que c’est que cette irrationalité. Je suis un noble et ma conduite se doit d’être claire.

Son murmure était ferme, bien qu’il y avait une pointe d’incompréhension en son ton. Vraiment.. une étreinte pouvait faire autant perdre la tête ?...pas qu’une étreinte.. le simple fait d’avoir sa tête posé sur son épaule. Tout à ces pensées et doute, il n’avait plus prêter attention à Hanataro qui était encore sans doute en bas…ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Sam 26 Nov - 23:32

Elle se devait de l'être, pourtant, elle ne l'était pas. Pas tout à fait. C'était différent. Hanatarou le ressentait mais il était bien loin de se douter que son comportement était lié à l'aveu qu'il lui avait fait. Il aurait aimé être plus loquace et se rendre compte des choses. Il aurait aimé comprendre qu'en fin de compte, il ne laissait pas son aîné indifférent. Il se serait senti si fier et sans doute que la confiance aurait enfin touché son coeur. Pouvoir être celui qui pouvait faire rougir un homme tel que Yongil Hajime, il y avait de quoi à gagner en confiance immédiatement !!! Mais aurait-il été capable d'assumer cela ? Serait-il capable d'assumer le fait que le shinigami était troublé par lui ? Aurait-il su quoi faire ?

Evidemment. Il aurait su. Parce que sa douceur et sa tendresse, parce que ses sentiments envers lui l'auraient guidé tout comme il avait été guidé jusqu'à maintenant.

Il aurait vraiment aimé pouvoir se rendre compte ....

Mais il était naïf et son manque cruel de confiance en lui l'aveuglaient.

A nouveau, Hajime sut trouver les mots pour le rassurer et lui faire prendre davantage de valeur. En l'écoutant, Hanatarou avait l'impression d'être irremplaçable au sein de la résistance, d'être un élément important et de valoir la peine qu'on prenne soin de lui. Hana l'observa alors longuement, suivant des yeux les longues mèches brunes qui cascadaient. Il adorait ses cheveux. Il adorait cet homme. Mais il adorait l'avoir près de lui. Aussi fut-il décontenancé en le voyant se lever pour s'éloigner sans un mot. Hajime n'était pas vraiment bavard mais là, il semblait .... Fronçant les sourcils, Hanatarou rangea précautionneusement le peigne dans sa besace et se leva également. Il avait la sensation que son aîné fuyait. Qu'il le fuyait. C'était pourtant sa propre spécialité, ça, de fuir.

Inquiet, il prit la direction de l'étage, grimpant doucement l'escalier pour gagner la salle d'eau dont la porte était à peine repoussée. Il s'approcha doucement et un frisson le parcourut en voyant son dos nu que balayaient ses longs cheveux. Il entendit à peine son murmure, ne saisissant que les dernières paroles. Inquiet, il entra dans la pièce. Il était peut être faible et manquait peut-être de courage mais il ne pouvait pas laisser cette sensation qui le brûlait.

" Claire vis-à-vis de quoi ? " demanda-t-il alors qu'il avançait doucement dans la petite pièce. Son visage reflétait son inquiétude et ils ne voulaient pas qu'ils se séparent sur un malentendu ou sur des non-dits. Ils ne savaient pas quand ils se reverraient. Ils ne pouvaient pas préoccuper leur esprit avec de telles choses. Mais dans la situation actuelle. " Je sais que ... que je ne comprends pas vraiment les choses mais .... je sens que quelque chose ne va pas. " Il garda le silence un court instant, un peu décontenancé, un peu gêné mais pourtant il n'avait pas l'intention de fuir. " Dites-moi ce que j'ai fait de mal.... " Presque une supplique alors qu'il plantait un regard inquiet dans le regard de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 0:10

Tétanisé.. voila le terme oui. Hajime fut tetanisé en entendant la voix d’Hanataro derrière lui. Son pouls se fit plus rude en sa poitrine..et si bien qu’il rougit de plus belle. Rougeur caché heureusement par sa chevelure, tandis que ses bras tremblaient légèrement sur le baque… Pourquoi par Syanocq ressentait-il des choses pareilles ! Pourquoi à cet instant précis, il se sentait aussi vulnérable qu’un enfant, alors que d’ordinaire il était si pleinement sûr de lui et protecteur. Pour le coup… c’était Hanataro qui jouait l’aîné et lui l’être perdu dans des sentiments qui lui étaient pleinement étranger. Sans même bouger, il entrevoyait son compagnon venir à sa rencontre, craignant qu’il ne le touche, il ne pu empêcher ses muscles de se tendre légèrement…

Cependant rien ne vint et Hanataro se tenait juste au devant de lui à présent, lui demandant s’il avait fait quelque chose de mal ? Pourquoi imaginait-il encore cela ?.. Évidement quell idiot il était lui même… Son comportement était bien trop étrange pour que le garçon n’y voit pas une certaine faute de sa part. Hajime se corrigea mentalement alors que la rougeur ne quittait absolument pas ses joues. Ses mains se firent moites, et son cœur bien trop emballer, si bien qu’il pouvait même l’entendre à ses oreilles. Pas une seule fois il ne releva la tête..ne voulant en aucun cas démontrer cette expression de son visage, ce trouble qui l’envahissait sans qu’il ne puisse rien y faire véritablement.

Pour finir il noya cet émoi en plongeant la tête dans le baquet, et serra les mâchoires sous l’eau, cherchant à vider son esprit… Cela dura quelques secondes avant que le calme ne revint un peu en son sein…mais le trouble n’était pas si éloigné pour autant. Le manque d’air se fit alors ressentir, et Hajime fut contraint de retirer la tête du baquet le souffle un peu court. Il ruisselait d’eau, et sa chevelure humide retombait sur ses épaules, lui collant à la peau, D’un geste un peu désinvolte et noble, le shinigami écarta les mèches mouillées de devant sa u et contempla enfin Hanataro qui lui était toujours de face.


- Rien.

Sa voix pouvait paraitre atone mais elle sonnait un peu troublée mine de rien, alors que la rougeur à ses joues s’étaient un peu plus atténuées entre temps. Seul le bac séparait nos deux compères et Hajime ne fit rien pour rompre cette distance de sécurité. Oui de sécurité, car à dire vrai le noble n’osait pas imaginer comment pouvoir gérer sa rougeur s’il rompait cette mesure. Il voila son regard afin que rien ne transparaisse en ce qui concernait ses pensés et il rajouta encore, sans même relacher son étreinte sur les bords du baquet.

- Tu n’as absolument fait aucun mal, cesse de croire que tu me portes atteinte.

Il se racla la gorge et prit une profonde inspiration pour calmer son cœur, alors que ses doigts commençaient à lui faire mal à force d’être aussi crispés. Cependant les tremblant de se sbras n’étaient plus. Pas une seule fois leur regards ne se croisèrent, le noble refusant de prendre se risque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 1:04

Rien ? Non, il n'y avait pas rien. Hajime fuyait son regard lui qui le fixait toujours intensément. Il le fuyait. Il était peut-être stupide et naïf mais en tant que roi de la fuite, il savait parfaitement reconnaître quand quelqu'un mettait de la distance sciemment. Venait-il de prendre conscience des sentiments d'Hana et en était-il écoeuré ? Cela expliquerait son comportement. Alors qu'il le lui dise, qu'il soit honnête envers lui, qu'il lui dise ce qu'il avait sur le coeur, pour qu'il sache ! Mais non. Il n'y avait rien. Il n'y avait tellement rien qu'il en plongea la tête dans le baquet plusieurs secondes et qu'il fuit à nouveau son regard en l'y ressortant.

Frustré, inquiet et en colère également - il avait la sensation d'être considéré comme un être insignifiant et indigne de confiance alors que ce n'était pas le cas. Hajime ne cessait de le valoriser alors qu'est-ce qui avait changé ? Qui y avait-il de différent ? Que s'était-il passé dans la tête de son compagnon pour en arriver à cette situation ?

Un peu tremblant, il hésita. Les cheveux dégoulinants d'eau, il craignait que son aîné puisse prendre froid. Il eut un geste vers lui mais se reprit. Quelque chose n'allait pas et si Hajime gardait sciemment ses distances, c'était pour une bonne raison. Pourtant, il aurait aimé le rejoindre et sécher ses longs cheveux qu'il aimait beaucoup.

Fronçant les sourcils quand il prit la parole, Hanatarou ne fut pas convaincu. Parce que ses paroles ne coïncidaient pas avec son comportement. Hana dansa d'un pied sur l'autre, un peu préoccupé, un peu perdu, se demandant ce qu'il était convenu de faire dans ce genre de situations. Puis il s'immobilisa.

Comment ça, se demander ce qu'il était convenu de faire ?

Il avait toujours agi avec son coeur plutôt qu'avec sa raison. Ca ne fonctionnait pas toujours, au contraire, mais avec Hajime, ça passait toujours. Parce que son aîné le laissait être lui-même sans lui reprocher ses défauts, sans lui reprocher ce qu'il était. Alors il s'avança, s'arrêtant devant le baquet, de l'autre côté, fixant le visage d'Hajime de son regard dont toute trace de colère avec disparu. Ses yeux se posèrent sur les mains crispées durement sur le baquet, si fort que ses doigts en avaient blanchi. Souffrait-il d'un quelconque mal ? S'était-il blessé au cours de sa mission et avait-il oublié de lui en parler ?

" Si je n'ai rien fait de mal, pourquoi refusez-vous de me regarder ? " demanda-t-il alors qu'il cherchait à attraper son regard du sien. "

Au fond de lui, il avait très peur qu'Hajime le fuit, qu'Hajime le trouve écoeurant. Il avait peur. Il avait déjà perdu des amis, il avait perdu Katara, il ne voulait pas perdre l'homme qu'il aimait plus que tout.

" Parlez-moi ..... s'il-vous-plait .... "

Parce que Hana était incapable de lire entre les lignes et de comprendre les choses si on ne les lui disait pas directement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 1:36

Voila bien le dilemme… Hajime avait apprit à parler par énigmes et cela depuis l’enfance. En cet instant, le noble se sentait véritablement empêtré dans une situation qui lui échappait en vérité. L’approche d’Hanataro renforçait la tension qui l’habitait..et son cœur s’accéléra encore. Les questions du garçon accentuait cette sensation qu’il ne pourrait échapper à rien et que fuir, qui était bien inhabituelle de sa part.. Ne servait à rien. Voilant son regard il inspira une fois de plus profondément et décidé de faire face à Hanataro tout en desserrant son étreinte du bac. Ses doigts lui parurent engourdis, avant que le sang ne revienne, offrant une sensation de fourmillement.. Ses yeux foncés se confrontèrent enfin à ceux de son comparse et la rougeur ne manqua pas de s’agrandir sur son visage qui d’ordinaire n’était que douceur et calme. Là tout n’était que trouble et indécision.

Cependant Hajime ne bougeait pas fixant simplement Hanataro sans fuir à nouveau. C’est vrai que les rôles étaient inversé en cet instant.. et le noble ne pouvait pas tromper ce garçon qu’il s’efforçait de rendre plus fort. Il lui avait demandé de parler…. Mais quoi dire ? Son esprit était si perdu que même la sagesse des livres anciens et des légendes.. ne parvenaient pas à lui insufflé la moindre idée sur ce qu’il devait faire ou proférer.


-Je…je…

Il secoua doucement son visage et ignora le frisson qui l’éprit. Il n’avait pas froid malgré qu’il soit à moitié trempé, mais plutôt véritablement chaud. Une fois de plus il se racla la gorge et murmura en voilant son regard

- Tu me fais tout bonnement perdre mes moyens Hanataro.

C’était aussi bien la première foi qu’il l’appelait aussi familièrement et il s’en rendit compte bien tardivement, Il fronça des sourcils et se corrigea intérieurement. Vraiment de mieux en mieux.. bravo… il se comportait maintenant comme un gosse.

-Oublie cela veux tu? Je crois que je suis encore trop fatigué.

Encore une fuite en avant, alors qu’il percevait pleinement la détresse d’hanataro.. mais c’était impossible pour lui de comprendre ce qui lui arrivait lui-même si ce n’était….qui lui faisait perdre tout ses moyens, ne pouvant même plus cacher la rougeur de ses joues qui semblait parler clairement pour lui.

- Je ne te déteste pas, ni ne cherche à m’éloigner de toi.

Ce fut la seule chose pose qu’il pu enfin dire sans que sa voix ne tremble d’un pouce, alors que son visage s’abaissait légèrement, voilant son expression qu’il ne voulait pas plus dévoiler. Il éprouvait une certaine honte en tout cela. Le coeur battant et les mains toujours aussi moites que précédemment. Un comportement si indigne de sa condition, et si pleinement... inconnu de lui même qu'il crut se perdre totalement. Même encore la vu du désert ne lui avait pas apporter un tel flot de sentiments si... indéfinissables alors.. pourquoi par Syanocq..pourquoi seulement Hanataro arrivait à lui procurer une telle....chose?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 2:07

[HRP : Oh my god !! XD <3 <3 ]

Enfin, il le regarda. Hanatarou aurait du s'en sentir soulagé mais il sentit davantage cette sensation étrange que quelque chose n'allait pas. Lui ne comprenait pas le second degré, ne comprenait pas les messages cachés derrière des attitudes ou derrière des énigmes. Lui avait besoin que les choses soient claires pour être sur de ne pas comprendre de travers, pour ne pas croire des choses fausses, pour ne pas s'inquiéter pour rien. Le trouble de Hajime se transmit alors à son jeune comparse quand il hésita.

Hajime cherchait ses mots.

Hajime hésitait.

Interloqué, Hana garda le silence mais son regard incitait son vis-à-vis à continuer, à s'exprimer le plus simplement du monde. Il était inutile de vouloir faire compliqué quand on pouvait faire simple. Mais enfin, il parla et le jeune shinigami ne put qu'écarquiller les yeux tant il fut surpris. Il lui faisait perdre ses moyens ? Lui ? Hanatarou Yamada ? Le faible Hanatarou ? L'inutile dont on se moquait ? Que la onzième division se plaisait à molester ? Il ressentit une bouffée de fierté, suivie d'une chaleur intense dans son corps. Son coeur se serra. Hajime .... Hajime le touchait profondément. Le voir ainsi, si loin de sa confiance habituelle, si loin de son comportement ordinaire lui donnait envie de l'enlacer avec force.

Mais il n'en fit rien. Il n'eut même pas le loisir de répondre que son compagnon lui demanda d'oublier et il tenta de le rassurer mais c'était trop tard. Il lui avait avoué qu'il lui faisait perdre ses moyens et Hanatarou ne pouvait rester sourd à ces paroles.

Se saisissant d'un linge, il fit le tour du baquet et se rapprocha de son aîné. Avec tendresse, il lui épongea le visage en restant silencieux. Ses gestes étaient déjà délicats, son regard était doux. Parce qu'il avait senti la détresse émotionnelle de Hajime et qu'il voulait le rassurer. Lui s'y connaissait nettement davantage en sentiments que son aîné. Lui avait l'habitude de les laisser sortir. Ils étaient aussi différents qu'ils étaient complémentaires, finalement.

Il finit par poser le linge sur le rebord du baquet et sa main se posa sur la joue du shinigami. Il désirait le toucher. Il tremblait mais il voulait le toucher. Il voulait se rendre compte de l'effet qu'il faisait à Hajime. Il voulait savoir ce que ça faisait. Il n'avait jamais vécu cela. Il n'avait jamais cru cela possible.

Sa main glissa et ses doigts s'enroulèrent autour d'une longue mèche de cheveux. Il releva les yeux vers Hajime, le coeur battant. Il faisait perdre ses moyens à son protecteur mais ce dernier le rendait dans un état qu'il lui était impossible de décrire. Lui aussi avait chaud mais il était couvert de frissons.

" Je crois que je ne vais pas pouvoir oublier ..... " murmura-t-il d'une voix tremblotante. Il suffirait qu'il prenne courage, qu'il ose. Il suffirait qu'il puisse enfin croire en lui-même. " Je crois que ..... " Il se hissa sur la pointe des pieds et son visage effleura celui du shinigami. Que faire ? Son coeur battait si fort qu'il résonnait dans ses tempes, son estomac lui était douloureux et il sentait une chaleur étrange et dérangeante à la fois dans sa poitrine. C'était déroutant. Tellement déroutant. Il ne voulait pas fuir. Il n'aurait plus une telle opportunité avant longtemps. Il savait que les choses changeraient si jamais il attendait, s'il n'allait pas au bout des choses. Une longue séparation permettrait à Hajime de se reprendre et de tout oublier s'il n'allait pas au bout des choses. S'il prenait les devants, s'il prenait confiance en lui et en ses propres sentiments, Hajime ne pourrait pas feindre l'ignorance, n'est-ce pas ?

Conscient qu'il marchait sur des braises, il se rapprocha pourtant encore un peu et ses lèvres effleurèrent celles de Hajime, sans pour autant s'y poser, pour ne pas s'imposer, pour laisser l'opportunité à son compagnon de fuir s'il le désirait, de partir loin et de tout oublier. Parce qu'il en faisait déjà beaucoup, parce qu'il ne s'était jamais montré aussi courageux mais la détresse émotionnelle d'Hajime l'avait conforté dans ses sentiments et l'avait poussé à prendre les devants. Juste un peu.

Juste un peu ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 2:45

( HRP: tu veux ma mort XD là il va pas plonger que la tête dans le baquet..il y va en entier))

Hajime restait totalement immobile. Son visage se releva que légèrement quand un linge vint lui essuyer la peau. Son cœur battait toujours aussi fortement et ne faiblissait point, alors que déjà la serviette se retirait pour être remplacé par le contacte d’une main tremblante mais bienveillante. Un touché si étranger à Hajime qu’il tressauta légèrement et que son regard se fit un brin hesitant envers Hanataro. Ses lèvres restaient résolument closes, comme s’il savait qu’elles risquaient de dire des choses totalement absurdes et peut être inconvenante venant d’un noble tel que lui.

C’était comme s’il ne se reconnaissait pas lui-même, comme s’il était en dehors de tout ce qu’on lui avait enseigné, pas même la vision de sa mère si autoritaire envers lui ne parvenait à lui faire recouvrer la raison. Ce touché était comme électrisant, mais ce ne fut rien alors que son compagnon se rapprochait encore de lui pour venir lui avoué qu’il ne pourrait pas oublier….Mais il n’était pas trop tard n’est ce pas ? il pouvait encore reculer. Humpf.. non, un Yongil ne reculait pas, la fuite n’était pas dans ses habitudes et ne le sera jamais. Pourtant il ne pouvait nier qu’il éprouvait beaucoup d’appréhension, alors qu’il ressentit comme une piqure au sein de sa nuque.

Lentement cette main vint s’occuper de l’une de ses mèches apportant un peu d’apaisement à Hajime qui voila malgré lui son regard en retenant un tremblement. Jamais, non jamais il ne s’était senti si vulnérable et le pire de tout c’est que la honte qu’il devrait ressentir n’était pas là..il était simplement désœuvré. Soudain, un souffle doux vint à effleurer son visage qui jusque là semblait fermé à toute approche, bien que rougissant.. Ses paupières se rouvrirent pour constater un Hanataro bien proche.. bien trop……proche de lui. Dans un premier temps le shinigami voulu rétorquer par simple défense et ne pu que proferer un :


- Nan des ….( qu’est ce q…( en japonais)

Hajime fut interrompu par la rencontre de ses lèvres à celles de son protéger. Ce dernier ne semblait pourtant pas vouloir insister, comme cherchant à lui faire comprendre qu’il lui laissait le choix. Une chose que d’ordinaire un noble ne pouvait avoir, surtout dans ce genre de chose. Jamais il ne s’était dit aimer quelqu’un, et n’avait pas même songé au concept de refuser d’épouser qui que ce soit si l’amour n’était point là… Lui Yongil Hajime, qui n’était né que pour le désert et être la fierté de sa famille au sein du Gotei 13…il n’avait pas une seule fois songer à son propre bonheur…mais ce dernier se présentait à lui d’une bien étrange façon .. et en plus avec un choix ?..

Le noble était si troublé qu’il ne fit pas un pas en arrière et appuya juste un peu ses lèvres contre celles d’Hanataro, répondant ainsi avec chasteté..mais après tout, cette malhabileté pouvait aisement se comprendre quand on se mettait à la place du noble. Son cœur battit encore plus fortement en sa poitrine si bien que sous la tension, ses yeux se voilèrent rapidement. Qu’est ce qu’il était en train de faire nom d’un shai hulud !!....Pourtant il ne bougeait toujours pas, laissant simplement ce baiser agréable se prolonger …..agréable ??....cette pensée le hanta ….mais oui agréable..si bien qu’il appuya juste un peu plus encore en retenant son souffle...un court moment…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 3:11

[HRP : nan mais là, c'est Hana qui va décéder et plonger dans le baquet aussi XD]

L'appréhension était là, bien logée dans le coeur d'Hanatarou et pourtant, il était également fier de lui. Fier d'assumer ses sentiments, fier d'assumer ce qu'il ressentait et fier de montrer à Hajime le chemin. Pour la première fois, c'était lui qui menait la danse, c'était lui qui guidait son compagnon. C'était un domaine qu'il connaissait mieux que son aîné. C'était un domaine dans lequel il avait toujours baigné. Mais la peur était là. Peur que le shinigami ne le repousse, sur la défensive, et ne puisse avoir des propos désobligeants voire douloureux envers lui. C'était la sa seule crainte. De l'entendre dire qu'il l'écoeurait, qu'il acceptait ses sentiments mais que ce n'était pas une raison de se croire tout permis et de lui manquer de respect de cette façon. Alors que ce n'était pas un manque de respect, bien au contraire. C'était la preuve de tout ce qu'il avait en lui, c'était la preuve ultime de son amour. C'était ce qui manquait.

Mais alors qu'il s'imaginait déjà devoir affronter et se montrer fort devant l'échec, il eut une surprise de taille. Hajime ne se recula et bien au contraire, il pressa ses lèvres contre les siennes, maladroit, hésitant. Mais il ne fuyait pas. Il ne l'écoeurait pas. Et de nouveau, Hajime se pressa un peu plus contre lui. Il n'en fallait pas plus pour donner l'impression à Hana qu'il allait défaillir. Mais c'était quelque chose qu'il attendait depuis tellement de temps, tellement d'années. Sa main se posa sur le torse de son compagnon, s'appuyant contre lui pour ne pas perdre l'équilibre. Il tremblait, il frissonnait mais jamais de sa vie il ne s'était senti aussi vivant et entier.

Enivré par le contact, il entrouvrit les lèvres et timidement, il caressa de sa langue les lèvres de son compagnon, les effleurant doucement, pour l'inciter à entrouvrir les lèvres à son tour. Il avait l'impression qu'il allait mourir dans la seconde tellement son coeur battait à vive allure. Il avait l'impression que le monde pourrait s'écrouler, il ne l'entendrait pas. Son monde se résumait à Hajime, bien plus en cet instant où ils partageaient leur premier baiser. Il ne savait pas où ça les mènerait mais il avait avancer. Il avait franchi une étape qu'il convoitait depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 3:48

Sa raison était totalement perdue.. une chose totalement impensable quand on connaissait Hajime le rationnel.. Hajime l’imperturbable.. Hajime le fils de Yongil Teyu…… Tout cela n’avait plus de sens.. Il s’abandonnait à ce baiser pourtant malhabile. Sa peau frisonna au contact de cette main en son torse, et il éleva sa dextre pour venir se reposer sur cette dernière, cherchant à se faire rassurante, bien que l’indécision se saisit soudain, quand une langue bien impérieuse, caressa ses lèvres, l’invitant à les entrouvrir.

Une chose qui fut tellement troublante que l’ancien Roku ban tai San Seki mit un peu de temps avant de céder à cet appel. Sa bouche s’entrouvrit un peu, tandis que sa main se fit un peu plus pressente sur celle de son compagnon..Leur échange dura quelques longues minutes avant qu’enfin Hajime ne décida enfin de le rompre. Le cœur battant la chamade, les jambes ne le soutenant que par la force de sa volonté, car plus rien d’autre ne restait pour qu’il ne parte pas en courant.. ou ne plonge dans ce bac d’eau. Sa gorge était totalement sèche et aucun mot ne parvenait à quitter ses lèvres.

Restant tout proche, le souffle d’Hanataro chatouillait son cou. C’était agréable, doux.. Étrangement apaisant et pourtant Hajime ne parvenait pas à mettre un nom sur ce qu’il ressentait. C’était pourtant si simple….et pourtant si.. Impensable. Son regard s’abaissa en celui de son comparse, ne le fuyant plus et pour la première fois Hanataro pouvait y lire un trouble profond, sans que nulles barrières ne viennent à contredire tout cela. Frissonnant de toute sa taille, Hajime se recula simplement d’un pas et détourna son visage ?? non rien ne pouvait être oublié.. Plus maintenant, mais cela ne réglait pas le trouble qu’il éprouvait et qui l’accablait. C’était à la fois effrayant et enivrant..

Rien ne venait.. pas un mot…pas une phrase.. dans une heure il allait faire son rapport et déjà, son esprit lui avait été dérobé, retourné.. Si une étreinte pouvait faire perdre la tête, un baiser était encore plus bouleversant. C’était son tout premier et le comble de tout c’était Hanataro qui avait été pleinement à la hauteur.. et non lui. Il n’avait fait que suivre son cœur..une minute ?... son cœur ? Cet organe qui battait comme un fou en sa poitrine. Il y porta une main et voila son regard en murmurant..


-Qu’est ce donc ?...pourquoi je n’arrive pas à me reprendre Hanataro ?

C’était un ton presque fatigué, inquiet…et troublé. Leur regards se croisèrent à nouveau et une fois de plus il en ressentit comme un rougissement venant à ses joues. Quel enfant il faisait en cet instant. Sous cette assurance naturelle et ce calme si prenant ce cachait un être un peu fragile et cela ébranla le noble qui n’avait jamais vu ce côté-là de lui-même. Il prit une profonde inspiration et obligea son cœur à ralentir enfin. Son visage se fit un peu plus apaiser, bien que son esprit osait à peine resonger à ce qui venait de se dérouler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 13:13

Ressentant les hésitations et les tremblements d'Hajime, Hana y allait tout doucement. A vrai dire, il n'était pas vraiment beaucoup plus expérimenté que son compagnon mais il laissait plus facilement parler son coeur et sa douceur. Alors il ne forçait rien, invitait simplement le shinigami et attendait qu'il l'accepte. Ce qu'il fit, d'ailleurs. Et ce fut Hanatarou qui sentit ses jambes flancher en sentant la langue chaude et humide de son aîné caresser maladroitement la sienne. C'était .... c'était tellement intense .... Et cette main posée sur la sienne. Et ce coeur qui frappait fort dans la poitrine de son protecteur, si fort qu'il résonnait dans sa main posée tout contre. Lui-même n'en menait pas large mais il était tellement heureux en cet instant, tellement heureux de ressentir tout cela, tellement heureux de partager ce contact si intime avec lui et il se sentait tellement responsable d'offrir à Hajime son tout premier baiser qu'il faisait en sorte qu'il en garde un excellent souvenir.

Hanatarou n'avait en tout cas plus conscience du temps qui passait ni même de l'endroit où ils se trouvaient. Il profitait de ce baiser, il profitait de se sentir si proche de l'homme qu'il aimait depuis tellement de temps qu'il ne savait parfois plus comment il s'en était rendu compte. Mais peu importait au final, tout cela en valait la peine. Il avait été à la hauteur. Parce que Hajime partageait son baiser, tentait de se montrer rassurant alors que lui-même était perdu. Avait-il atteint son coeur ?

Le baiser prit fin à l'initiative du plus âgé bien que Hana aurait adoré qu'il continue encore et encore. Mais il avait besoin de reprendre son souffle, il avait besoin de se calmer. Aussi resta-t-il auprès de son ainé, sa main glissant jusqu'à sa taille pour calmer sa respiration rapide. Il déglutit, avalant par la même sa salive mélangée à celle de Hajime et il se sentit étrangement heureux à nouveau.

Tout doucement, il releva un regard voilé par le plaisir et le trouble ressenti, croisant un regard tout aussi troublé que le sien. Hajime rougissait. Et malgré cela, Hanatarou le trouva encore plus beau. Mais il s'éloigna d'un pas et Hanatarou ne tenta pas de le retenir. Il le laissait agir à sa guise. Il connaissait suffisamment bien son compagnon pour savoir que tout cela le perturbait beaucoup, lui qui était toujours tellement maître de lui-même, lui qui ne laissait jamais son coeur prendre le dessus. Hana comprenait parfaitement qu'il lui fallait quelques minutes pour se remettre, pour comprendre. Mais il n'avait pas imaginé qu'il lui poserait une telle question. Lui-même savait pouvoir il se sentait ainsi, pourquoi Hajime le troublait tant : il l'aimait, il était profondément amoureux de lui.

Se sentant cruellement responsable de son état, il se rapprocha et le mena au tabouret pour qu'il puisse s'y asseoir. Il s'agenouilla ensuite face à lui et leva sa main pour repousser des mèches derrière son épaule pour dégager son visage.

" Ce n'est pas à moi de répondre à cette question .... " murmura-t-il. " Mais je vous promets que ce n'est rien de douloureux... "

Lui n'en souffrait pas. Au contraire. Là, il se sentait vraiment heureux bien que le trouble de Hajime l'inquiétait. Il semblait si perdu. Comme un enfant... Mais il ne l'enlaça pas comme il aurait aimé le faire. Il n'osa pas. Il voulait le laisser libre de ses mouvements, libre de partir s'il le souhaitait même si ça effrayait Hanatarou. Et si son trouble n'était dû qu'au fait qu'il n'avait jamais eu l'occasion de ressentir la chaleur d'une autre personne contre lui ? Qu'il n'avait jamais expérimenté de baiser avec qui que ce soit ? En fin de compte, qu'il s'agisse d'Hanatarou ou de quelqu'un d'autre, les choses n'auraient-elles pas été pareilles ?

Il secoua la tête en baissant les yeux. Non. Il le lui avait dit : il lui faisait perdre ses moyens. C'était lui et pas qui que ce soit d'autre. Hajime était bien plus âgé que lui. Il était un homme magnifique et nul doute que de nombreuses femmes avaient du vouloir s'attirer ses faveurs. Sans doute des hommes également. Et pourtant, son premier baiser, il l'avait partagé avec lui : Hanatarou. Lui et personne d'autre.

" Je vous aime ..... " murmura-t-il d'une voix vraiment troublée comme s'il craignit qu'Hajime prenne la fuite. " Mon coeur le sait, tout mon être le sait. "

Il soupira doucement. A nouveau, il allait lui laisser le choix. Parce qu'il perdait confiance. Parce qu'il ne voulait pas qu'Hajime puisse se sentir redevable de quoique ce soit. Il ne lui devait rien.

" Vous ne me devez rien, vous savez. Vous n'avez pas à me retourner mes sentiments si votre coeur ne le veut pas."

Il releva enfin les yeux vers lui pour lui montrer à quel point il était sûr de lui, sûr de ses sentiments et sûr du fait que Hajime avait le choix.

" N'ayez pas peur de vos sentiments et n'ayez pas peur de me repousser si votre coeur vous le dit. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 14:56

Lentement Hajime porta une main sur ses propres lèvres, les effleurant d’un tremblement qu’il ne maîtrisait pas….si étrange…Ses yeux se voilèrent un instant et le flash de se baiser s’intensifia jusqu’à ébranler un peu plus son cœur. La rougeur lui enflammait les joues, cette peau habituellement pâle et lisse d’émotion trop appuyé. Son souffle était devenu profond et apaisé, mais lorsque la faible étreinte en sa taille disparut, il ne pu s’expliquer le pourquoi de se regret qui se frayait un chemin en son sein. L’amour… était cela? S’il se fiait aux paroles d’ Hanataro, la rationalité voulait que ce soit bel et bien ça. La peur se fit plus forte en lui, une sensation de recule voulut se raffermir en lui, mais le noble résista. La peur n’était jamais bonne conseillère et la lâcheté n’était pas ses manières.

Ses pupilles sombres se montrèrent enfin et plongèrent en celles de son compagnon qui était plus que ceci en ce moment.. N’est ce pas ? Cela aussi il n’arrivait pas encore à l’entrevoir.. Allons ..il était son protéger?... plus qu’un protéger?...Ecouter son Cœur? Une chose qu’on lui interdisait presque en son clan.. Un acte de détournement. Hanataro était jeune, et lui à peine plus …Que faire ? C’était lui l’aîné et de plus comme l’affirmait cette voix qui l’ébranlait.. il avait le choix, non sans lui rajouter qu’il l’aimait.

C’était la première fois qu’il voyait son compagnon aussi sûr de lui, avouant sans peur ce qu’il ressentait alors que lui, n’arrivait pas même a mettre des mots sur ce qui balayait toutes ses conviction et son intelligence. Il ne put s’empêcher de dire dans un murmure :


-Hanataro…quel redoutable adversaire tu fais..

Une chose qu’à coup sûr le garçon n’avait jamais entendu de quiconque, mais c’était bel et bien réel pour Hajime qui se trouvait bien désarmé face à ces yeux là. Son protéger avait gagné en maturité sans qu’il ne s’en aperçoive et le plus surprenant, il le battait sur un terrain qu’il ne connaissait pas lui-même. Sous le geste doux et attentionné d’hanataro, le noble abaissa ses paupières et s’assit presque comme un automate guidé par une main bienveillante. Il pouvait remercier son protéger en silence, car il ne ressentait plus ses jambes. Quel laissé allé vraiment, et pourtant, Hajime ne ressentait pas la moindre honte à cela.. bien trop préoccupé.

Il ne lui devait rien?..ne pas lui retourner ses sentiments ? Mais c’était fortement contraire à la conduite qu’il avait depuis toujours. Certes il écoutait plus sa raison que son cœur, mais depuis quelques longues minutes déjà sa raison avait perdu beaucoup de distance et n’en était que confuse… Son cœur lui dictait de ne rien repousser du tout. Que les chose devait suivre son cours.. pourtant une chose l’arrêtait. Hanataro n’était pas de son univers et les requins ne manqueraient pas. De plus avait –on vu un noble auprès d’un homme? Ses sourcils se froncèrent légèrement alors qu’il lisait tant d’assurance en son compagnon.


- Kull.. wahad…..Que sais tu de ce monde dans lequel je vie habituellement ? Cet…amour saurait-il affronter ce flots de sempiternel rappel de conduite ?

Une chose était sûr pour Hajime, c’est que jamais il ne permettrait à quiconque de blâmer son protéger, pas même cette mère qui à coup sûr ne verrait jamais cela d’un bon œil. Elle qui nourrissait tant d’ambition pour son fils. Celui qui l’avait déçut car il n’avait pas été choisit par son père pour la suite du clan. Pourtant ce n’était pas faute de mauvaise conduite ou d’incompétence. Simplement son père avait toujours eut un faible pour sa fille. Cette sœur avec qui Hajime partageait une grande confidentialité.

Lentement ses doigts recherchèrent la main d’Hanataro et la serrèrent imperceptiblement. Il ne pouvait pas renier ce qu’il ressentait et son devoir lui imposait de cacher tout cela pour que jamais son protéger ne soit exposer. En ces temps de troubles tout cela devenait mortellement dangereux. Ses lèvres s’entrouvrirent à nouveau, laissant une voix atone se manifester, laissant comprendre que notre shinigami s’était un peu plus recouvré.


- Mon coeur me dit de rester, mais ma raison me dicte la prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 15:28

Il ne put que rougir aux premières paroles de cet homme qui lui était si important. Lui ? Un redoutable adversaire ? Il était un peu rassuré pourtant. Peu de gens l'encourageaient dans ce qu'il était vraiment. Peu de gens acceptaient le fait qu'il écoutait davantage son coeur que sa raison. Il avait même appris auprès de Katara qu'il avait le droit d'avoir des gestes affectueux envers ceux qu'il aimait, que ce n'était pas une faiblesse mais au contraire une très grande force. Qui pouvait se targuer d'être capable d'accepter ses faiblesses et de s'en servir pour aller de l'avant ? Hajime lui-même n'était qu'un débutant dans ce genre de choses. Lui avait été élevé dans le respect des règles, dans la noblesse ou les sentiments et le coeur n'avaient pas vraiment leur place. Alors oui, il était sans doute un redoutable adversaire. C'était .... touchant et amusant aussi. Un peu.

Il se contenta donc seulement de lui affirmer qu'il l'aimait mais que jamais il ne lui demanderait quoique ce soit en échange. Ce baiser pouvait rester une simple expérience pour son aîné. Il l'accepterait. Parce qu'il n'avait pas à imposer ses sentiments ni même sa façon de voir les choses. Il n'avait pas à presser cet homme. Si Hajime voulait prendre le temps de réfléchir à tout cela, de prendre du recul, il l'accepterait. Evidemment, s'il était repoussé, il ne pourrait pas mentir en disant que ça ne serait pas douloureux. Il aurait mal. Mais pas là. Pas devant lui. Pour que Hajime ne se sente pas coupable. S'il devait verser des larmes, il attendrait d'être seul.

Mais les paroles tant craintes ne vinrent pas. Hajime se dévoilait un peu plus, parlant de ses craintes, ce qui rassénéra suffisamment Hana pour reprendre son rôle de protecteur. Les rôles avaient changés. C'était étrange mais le jeune shinigami ne pouvait s'empêcher de se sentir confiant. Il se sentait à l'aise dans l'écoute des sentiments. Dans ce genre de partage.

" Je n'en sais pas beaucoup. Je n'en sais que le peu de choses que vous m'avez appris. Mais qui doit savoir ? Qui dit que nous devons avouer ce qui nous lie ? "

Pas qu'Hanatarou n'assumait pas, bien au contraire. Il assumait ce qu'il était. Il assumait ses sentiments pour cet homme. Il ne voulait simplement pas être un poids ou une gêne pour Hajime. Il ne voulait pas être source de problèmes ou de conflits. Mais cela signifiait aussi que son compagnon acceptait ses sentiments, non ? Et s'il se posait des questions, n'était-ce pas parce qu'il ressentait lui aussi quelque chose ? Son coeur se gonfla de chaleur alors qu'il prenait pleinement conscience de tout cela. Se pourrait-il qu'Hajime soit charmé ? Qu'il soit réellement attaché à lui et qu'il puisse finir par l'aimer ?

Décontenancé, il perdit pied un instant, comme si cette possibilité qu'il n'avait jamais osé effleurer l'enivrait. Ce fut le contact des doigts de son aîné cherchant sa main qui le rassura. Il serra ses doigts sur ceux du shinigami et son coeur s'emballa. Il aimait ce que lui dictait son coeur. Il aimait la perspective de rester un peu avec lui. Il se redressa alors doucement pour que son visage soit à la hauteur de celui d'Hajime. Son regard était trouble, il tremblait toujours autant mais au fond de lui, il était heureux, bien qu'inquiet pour leur futur.

" Je n'abandonnerais pas. Aimez-moi, je n'abandonnerais pas. "

Il effleura le visage du shinigami du sien, caressant son nez du sien en un geste vraiment doux alors que ses doigts se serraient sur la main qui tenait la sienne. Pour ne pas le perdre ni le voir fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 16:13

L’étreinte perdura entre leurs doigts. Tandis qu’Hajime reprenait un peu pied sur les choses. Pourtant les mots qui suivirent lui rappelèrent le danger. S’il acceptait tout cela, sans encore pleinement comprendre son sens, il lui faudra protéger Hanataro, quitte à le blesser moralement pour cela. Mais lui pardonnerait-il ? Ses pensées furent bien sombres en cet instant, et ce n’est qu’à l’approche de son cadet qu’il se corrigea. Il était Yongil Hajime, et jamais encore on ne lui avait ôté ceux envers qui il s’évertuait de protéger et cela n’arrivera jamais. Ses iris firent face à ceux d’Hanataro, tandis que ses mots venaient à se graver en son esprit. Il le savait… depuis longtemps il avait perçu la valeur de son protéger et ce dernier commençait à peine à le deviner. Aimer.. était ce cela qu’il ressentait lui-même ? de l’amour? Ce sentiment si prohibé…incertain et redouter par sa classe sociale. Pourtant il ne pouvait réellement contester cela, pas en connaissant son propre supérieur. Ce dernier.. lui aussi avait fait le choix.

Mais le sien était il different ? Dans un sens il l’était et… Hajime ne pouvait pas réellement se raccrocher à sa propre expérience. Ô biensur, comme tout noble il avait eut une éducation sexuelle mais cela n’avait rien avoir avec l’amour. On lui avait apprit à n’en rien connaître et ce qui fait qu’il était présentement sans arme face à cela.


-Vivre en anonyma n’est pas chose aisé Hanataro. Je puis cacher cela, mais tu ne possède pas cette faculté de cacher tes sentiments.

Et il lui enviait cela.. quel noble ne le lui envierait point ? C’était pour eux une faiblesse qu’ils reniaient, mais dans un sens, c’était aussi si libérateur..mais dangereux pour leur condition. Sa voix était toujours atone, presque murmuré mais sérieuse. Son visage ne se recula pas sous l’approche de son protéger qui vint lui caresser le nez du sien. Une tendresse si particulière pour Hajime qui sentit son cœur s’accélérer à nouveau en sa poitrine, la chaleur parcourant ses veines.. c’était si enivrant qu’il ne pu refuser cela. Comme si son cœur lui dictait de savourer cela, car peut être n’éprouverait il plus ce genre de chose. L’avenir était bien trop incertain.

Aimer.. il lui demandait cela..ce pas qu’il ne devait pas franchir comme le lui ordonnait sa conduite. Etait ce si grande faiblesse de sa part ? Ou au contraire une force ? Par le passé..s’il n’avait pas été si ébranler sans doute aurait il pencher pour la faiblesse, mais présentement l’assurance d’Hanataro faisait qu’il n’y avait nul lâcheté, mais quelque chose de précieux à accepter. Cependant.. Hajime ne répondit rien à cela. Il n’avait pas de mot pour cela.. Parce qu’il n’était pas encore sûr de ce que sentiment pouvait être, parce qu’il n’avait pas pour habitude d’avouer ce genre de chose. Son cœur tambourinait en son sein, résonnant en ses tympans. Sa respiration se fit si profonde qu’il crut un moment se noyer en lui-même, avant de faire ce geste de lui-même, délaissant la raison pour la brûlure.

Ses lèvres se joignirent aux siennes en un baiser simple mais qui révélait pleinement son choix, avant de se reculer un peu afin de redevenir pleinement maître de lui-même. Tout ceci ne devait pas quitter cette pièce même. Si l’ennemi venait à connaître ce genre de chose il se pourrait bien qu’il est quelques ennuis.. Pas Hajime mais Hanataro et cela il ne pouvait pas le permettre. Affronter son clan était une chose, mais qui lui appartenait. Mais que l’on vienne à porter la main sur son protéger afin de l’atteindre lui, n’était nullement acceptable. Lentement il repoussa le garçon et se redressa sur ses jambes pour faire quelques pas. Mine de rien il avait un peu froid, et il rechercha ses manches de ses bras afin de remonter son haut sur ses épaules, cachant ainsi cette cicatrice qui ornait toujours le bas de son dos. La rougeur avait disparut de ses traits et le trouble un peu plus ténu en son être. Comme si le fait d’accepter avait apaisé son cœur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 16:36

" Vraiment ? Pourtant vous n'avez jamais rien vu de mes sentiments à votre égard .... "

Un simple murmure alors qu'il rougissait. Il était très expressif, c'était un fait. Il avait toujours beaucoup de mal à masquer sa gêne et sa timidité. Il ne savait pas masquer sa peur mais jamais personne n'avait vu les tendres sentiments qu'il nourrissait à l'égard d'Hajime. Personne. Si son amie Katara le savait, c'était uniquement parce qu'il lui en avait parlé et que c'était grâce à elle qu'il avait compris qu'il était amoureux, sentiment qu'il n'avait jamais ressenti pour qui que ce soit auparavant. Alors peut-être n'était-il pas si transparent ? Et peut-être savait-il aussi que si ses sentiments étaient connus, ils pourraient porter préjudice à l'homme qu'il aimait ? Alors maintenant bien plus qu'auparavant, il savait que les choses pourraient être difficiles si jamais la relation qui naissait entre eux était connue de tous. Hanatarou n'était pas naïf. Aimer quelqu'un du même sexe n'était pas chose courante ni même chose vraiment acceptée. Il devrait sans doute se sentir honteux mais il n'y arrivait pas. Pas quand il voyait les rougeurs sur le visage de son aîné, pas quand il sentait son coeur battre au même rythme que le sien. Il n'y parvenait pas. Au contraire. Il parvenait seulement à se sentir heureux.

D'autant plus que cette fois-ci, ce fut Hajime qui vint au contact en pressant ses lèvres contre les siennes en un baiser chaste et bref. Mais Hanatarou l'apprécia à sa juste valeur et ne put s'empêcher de trembler un peu plus. Hajime ne fuirait pas. Hajime acceptait ses propres sentiments et il acceptait d'essayer. Comment Hanatarou ne pourrait-il pas se sentir heureux ?

La tendresse prit fin et Hanatarou fut doucement repoussé. Il ne s'en formalisa pas et le laissa se lever pour se rhabiller. Il faisait bien. Parce qu'il était beau et le voir ainsi à moitié nu avait de quoi troubler le jeune Hana qui ne pouvait que rougir devant un homme aussi beau. A nouveau, les doutes emplirent son esprit mais il les chassa rapidement. Oui, lui n'était pas vraiment beau, lui n'avait pas vraiment de charme, mais Hajime l'avait tout de même choisi. Il n'avait pas à se déprécier. Au contraire.

Au contraire ....

Toujours agenouillé à même le sol, alors que lui aussi porta ses doigts à ses lèvres, il esquissa un sourire. Un sourire sincère et vraiment tendre. Un sourire heureux tel qu'il n'en avait plus eu depuis que la situation était devenue lourde et dangereuse. Il était certain qu'il garderait ces instants gravés en lui. Parce que pour lui, il y en aurait d'autres.

Il sortit de sa petite bulle et leva les yeux vers son protecteur alors qu'il se mettait doucement debout.

" Il va vous falloir partir à présent, n'est-ce pas ? "

Presque un regret. Mais Hajime avait une mission, un rapport important à faire. Son seul regret était qu'il ne savait pas quand ils se reverraient. Ni même si quelque chose ou quelqu'un ne lui enlèverait pas celui qu'il aimait tout comme on lui avait enlevé ses amis ....

" Restez seulement en vie ..... " demanda-t-il, comme une promesse mais avec un sourire à la fois ému mais qui se voulait rassurant. Pour qu'il ne soit pas inquiet pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 17:08

Hajime tourna son profil vis à vis de son cadet, concédant silencieusement qu’il n’avait pas tord. Jamais il n’avait soupçonné tout cela de lui, mais le fait est que l’aveu, comme de savoir qu’il acceptait cet amour… pouvait le mener à être moins discret. Le noble ne voulait point que cela arrive surtout en ces temps ci. Son regard se fit insondable en cet instant, avant qu’il ne détourne enfin ses traits encore un peu las mais aussi doux et impassible que d’ordinaire. Au final il fut bien difficile de croire qu’il venait d’y avoir plus d’un baiser en cette pièce. Pourtant tout ceci était pleinement gravé dans le cœur du Shinigami comme en ses souvenirs. Ses lèvres même en gardaient un goût presque sucré.

D’un mouvement simple il rajusta son obi, afin d’observer une tenue bien plus présentable et il se fixa les cheveux à l’aise d’un simple lacet, remplaçant le peigne qui était désormais sous la garde d’Hanataro.


- Je le sais, mais je ne voudrais pas que Syanocq soit tenté de jouer de bien mauvais tour.

Ce qu’il désignait par ce nom de démon, n’était rien d’autre que ce mal qui perdurait à l’intérieur de leurs murs. Hajime fit quelques pas vers la porte et s’arrêta en son seuil, sans une seule fois porter le moindre regard vers lui et inclina légèrement son menton vers le bas.

- Il me reste encore une bonne demi heure avant que je doive me retirer.

Il ne répondit rien en ce qui concernait le fait de rester en vie. C’était une chose bien absurde. Il y avait bien trop de choses importantes à faire avant qu’il ne songe à périr. Bien entendu, Hajime trouvait qu’il n’y avait pas plus belle mort que celle de tombé sous la lame d’un adversaire plus coriace que lui-même.. comme la voie du Samouraï se faisait entendre.. mais.. il y avait le fait de retrouver cette « ombre ».. rendre honneur à son clan.. Protéger Kuchiki Byakuya et surtout. Veiller sur lui. Ce garçon qui venait de le désarmer si aisément par des sentiments qu’il ignorait totalement et qui cherchaient à s’incruster en lui.

Hajime, ne redescendit point, au contraire il longea le couloir pour rejoindre la pièce de repos et s’allongea sur la couche qu’il avait quitté il y avait seulement quelques heures. Il n’avait point sommeil, mais le calme était une chose dont il avait le plus besoin avant de faire face à nouveau à ses devoirs. Allonger sur le côté, il tournait le dos à l’ouverture de la pièce. Se contentant simplement de fixer le mur sans véritablement le voir. Une demi heure… un si court instant de paix avant de repartir. Non il n’avait aucune idée de quand il reverrait son protéger, mais une chose lui paraissait certaine, c’est que jamais rien ne sera plus comme avant entre eux, sauf en réunion évidement. Cependant, le noble se demandait si lui-même ne se trahirait pas dans ces moments là. Après tout, il l’avait bien avoué.. Hanataro lui faisait perdre tout ses moyens. Balbutier devant ses supérieurs seraient un véritable scandale, et il n’osait pas même y songer.

Voilant son regard le noble shinigami se reprit et s’imposa un simple exercice de respiration, comme on lui avait si bien enseigné afin de s’imposer un calme des plus absolu, invitant son esprit à s’apaiser de lui-même. Peut à peu ses muscles se détendirent, et il laissa aller sa tête contre l’oreiller. Aucun son ne quitta ses lèvres, tandis qu’il se demandait un peu si son compagnon allait rester dans la salle de bain ou simplement lui tenir un peu compagnie. Il aurait aimé dire à haute voix que la seconde option serait la bonne, mais par fierté comme par éducation il ne fit point une telle demande et se contenta de rester allonger sur les draps, appréciant ce calme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 17:39

Ni lui ni Hajime ne pouvaient savoir ce qui allait se passer. Il enviait la force de caractère de Byakuya Kuchiki. Cette étrange maladie lui avait pris Katara et pourtant, il restait maître de ses sentiments au point que parfois, le jeune shinigami se demandait si l'ancien taïcho n'avait pas tiré simplement un trait sur l'amour qu'il ressentait pour la jeune femme qui était devenue leur ennemie. Lui ne pourrait jamais avoir cette force. Il ne pourrait jamais renoncer à Hajime mais il n'avait pas la force que les deux hommes gardaient en eux. Ils étaient si impassibles qu'on ne pouvait pas lire dans leur esprit. Et c'était bien là ce qui perturbait Hanatarou qui ne savait pas prendre les devants s'il n'y était pas clairement invité. Voilà pourquoi il ne suivit pas son aîné quand ce dernier quitta la pièce d'eau. Il le laissa s'éloigner. Il lui avait dit qu'il lui restait une bonne demie-heure. Certes, mais ça signifiait quoi exactement ? Qu'ils pouvaient rester ensemble tout ce temps ? Qu'il pouvait lui prodiguer de la tendresse et de la douceur pour qu'il puisse s'en souvenir, pour qu'il puisse le garder en lui le temps de leur séparation.

Mais Hana ne savait pas. Encore pris par ses émotions, il se passa un peu d'eau sur le visage. Il avait besoin de se remettre. Il avait embrassé Hajime. Il avait osé venir vers lui alors qu'il aurait très bien pu être repoussé sans ménagement. Mais ce n'était pas le cas. Il avait réussi à toucher le coeur de celui qu'il aimait. Il avait réussi à être lui-même et à assumer ses sentiments. Il était .... heureux .... Si heureux qu'il s'en sentit ému au point que des larmes vinrent brûler ses rétines. Cependant, il se hâta de les effacer. Il ne voulait pas déplaire à Hajime qui n'aimait pas le voir pleurer. Surtout pour ce genre de choses.

Poussant un profond soupir, il calma les battements de son coeur et quitta la pièce pour rejoindre lentement la pièce de repos. Hajime était allongé sur le futon, dos à la porte. Un instant, il hésita. Pourtant, jusqu'à présent, ses initiatives avaient toutes été bien accueillies par son compagnon. D'ailleurs, que devenaient-ils l'un pour l'autre à présent ? Hanatarou n'avait jamais eu de petit-ami ni même d'amant. Il n'avait jamais eu d'expérience amoureuse. Il ne avançait dans l'inconnu. C'était compliqué. Mais il écouta son coeur. Encore une fois.

Il s'approcha de lui, prenant sur lui. Après tout, chaque minute était précieuse. Il savait que si Hajime ne voulait pas de sa présence, il le lui ferait savoir. Alors le timide garçon le contourna et vint s'installer auprès de lui, hésitant à s'allonger auprès de lui mais il ne sentit rien de négatif et fit ce qu'il savait faire de mieux : avoir confiance en ses sentiments. Il s'allongea auprès de lui, rougissant, restant sur le dos pour ne pas s'imposer, pour laisser encore et toujours le choix à Hajime. Pourtant, il aurait aimé se blottir contre lui, lui offrir caresses et tendresse. Mais il avait fait 70% du chemin. Son compagnon devait lui aussi apprendre à venir vers lui. Ils devaient tous deux apprendre. Aussi sa main vint chercher celle de son aîné et il ferma les yeux. Son coeur battait toujours très fort mais il se sentait bien et complet. Vraiment complet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 18:10

Un peu plus au calme, le noble pressentit la venu de son protéger. Son pas lui paraissait hésitant, mais il ne renonçait pas. Cependant Hajime ne se retournait pas. Les yeux clos il savourait simplement ce moment, se retrouvant doucement. Les bruits de tissu causé par les déplacements d’Hanataro l’informèrent qu’il se tenait maintenant devant lui, avant de s’allonger à ses côtés. Ses pupilles se dévoilèrent à demi, constatant le dos de son compagnon. Sans doute cherchait il à ne point s’imposer.. C’était si habituellement lui ce genre de chose. Un fait qui avait toujours plut comme agacer le noble. Cette fois si son trouble ne se manifesta pas aussi violemment que la dernière fois, bien au contraire il se sentir plus serein..Étrangement plus posé.

Leurs doigts se rencontrèrent à nouveau et le shinigami ne fit rien pour l’empêcher. Simplement il devinait ce que son cœur voulait qu’il fasse dès à présent. Lentement il attira le garçon contre lui et caressa machinalement sa main de son pouce. Son visage était aussi calme que d’ordinaire, aucune rougeur ne vint empourprer ses traits juvéniles, son cœur battait à un rythme régulier en son sein et sa respiration chatouillait lentement le cou de son cadet. Pourtant, une chose demeurait..Cette chaleur réconfortante que jamais encore il n’avait ressentit. Ce n’était pas la première fois qu’il tenait une personne ainsi dans ses bras…combien de fois, enfant, avait-il accueillit sa sœur contre lui alors qu’au dehors grondait l’orage..

Combien de fois avaient-ils tout deux savourer ce genre d’étreinte après de longues heures d’études et profiter simplement de leur complicité fraternel. Oui… mais ici , il n’y avait rien de cela, c’était un amour bien différent. Mais encore.. Hajime n’arrivait pas à le dire ouvertement, ni même à le penser.

Il restait simplement muet, caressant toujours cette main frêle de son pouce, son visage à demi camouflé par l’oreiller. Son étreinte était rassurante, nullement appuyé, laissant Hanataro le loisir de se retirer s’il le voulait, bien qu’il douta que c’était là sa pensée. C’est sen silence qu’il appréciait les attentions de son cadet. Il ne le poussait absolument pas à faire les choses, simplement à prendre son temps. Ses yeux se voilèrent sous ses paupières, laissant simplement la paix l’envahir, frôlant même l’endormissement, alors qu’il n’en avait pas réellement le droit. Pas alors que bientôt il devra aller livrer son rapport et se faire le plus prudent possible pour rejoindre la cachette du rendez vous.

Hajime soupira en lui-même et observa enfin son compagnon… avant de se rendre compte que pas même Ghanima n’avait souffler un mot jusque là . Pourtant ce dernier avait été le témoin de tout cela.. et il restait silencieux, sillonnant simplement les dunes de son immense queue. Le noble pouvait ressentir que son arme ne le jugeait nullement, et se contentait de lui laisser son libre arbitre. Voila un fait qui n’était que rareté dans le monde d’Hajime. Le choix n’entrait pas en cause quand on ne vivait que pour le devoir….n’est ce pas ?

Il resserra juste un peu son étreinte et vida une fois de plus son esprit, n’aspirant qu’à graver ce moment en sa mémoire. Ce qu’il ignorait c’était que d’ici quelques heures… d’autres révélations seraient à venir et qui changeront à tout jamais sa vision. Le corps de son cadet coller contre le sien, lui apportait une chaleur réconfortante, tandis qu’il s’abstenait de bouger. Rompre un tel charme ne lui plaisait pas et surtout, il ne savait quoi faire en réalité si ce n’était d’être protecteur et silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 18:29

Il trembla, appréciant la caresse sur sa main, le déroutant un peu plus, le faisant frissonner un peu plus. Tout doucement, il se tourna correctement, blottissant son dos contre le torse rassurant de son aîné, ramenant leurs mains liées contre sa poitrine. Il tremblait mais se sentait vraiment bien. L'émotion le gagna à nouveau mais il ne bougea pas. Là, tout contre lui, il espéra que ça ne serait pas l'unique étreinte qu'ils partageraient. Il voulait être tout à lui. Il voulait lui donner toujours plus de tendresse. Comme maintenant. Il ferma doucement les yeux, sentant son compagnon resserrer l'étreinte de leurs deux corps. Oui, il se sentait vraiment complet et n'avait aucune envie de parler ni même de partir. Il ressentait une chaleur diffuse l'envahir mais avant d'y prendre garde, il somnolait déjà, se laissant aller dans cette étreinte, ne souhaitant pas s'en détacher.

Tout doucement, il bougea pour se tourner et lui faire face. Il ne parla toujours pas, ne croisa pas le regard de son compagnon mais vint se blottir dans ses bras, contre lui, enfouissant son visage dans son cou pour y respirer son odeur et ressentir davantage sa chaleur. Les yeux clos, son bras libre enlaça la taille de son protecteur et sa main s'agrippa au tissu dans son dos. Il soupira doucement de bien-être prêt à s'endormir dans la minute. Poussé par sa douceur et par son amour pour lui, il déposa un bref baiser dans le cou de Hajime, comme un geste naturel, se laissant enfermer dans cette bulle de tendresse. Il ne réfléchissait plus à rien, ressentait l'apaisement de son protecteur et accepta enfin le fait qu'il était important aux yeux de cet homme.

Plus rien ne serait pareil à présent. Mais pourtant, le futur lui semblait bien plus doux à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 19:14

Il n’eut aucun reflexe de recule quand au geste d’Hanataro, qui se tourna pleinement face à lui, pour se lover dans le creux de ses bras. Hajime sentit son étreinte au niveau de sa taille, et la pression de sa main sur son habit qui se froissa. Vraiment parfois, il ne pouvait s’empêcher de comparer son protéger à un petit garçon qui cherchait le réconfort… Mai sil pouvait parler.. qui s’était sentit désœuvré il y a de cela quelques minutes déjà ? Bien entendu, le noble garda le silence et se contenta simplement de se détendre en voilant son regard. Sa peau frémit au baiser fugace de son cadet, offrant un petit effet de surprise à Hajime qui pourtant ne bougea pas.

Le souffle régulier d’Hanataro parvenait à ses oreilles, calme, paisible, détendu….profond et régulier. Preuve que le sommeil l’avait gagné. D’un geste qui se voulait naturel, le noble passa une main dans ses cheveux et patienta encore quelques minutes. Il se devait de partir…mais pas sans prendre garde au sommeil qui avait gagné son protégé. Doucement, Hajime glissa une main sur celle qui restait obstinément accrocher à son habit et la desserra précautionneusement, avant de s’extirper avec une grande prudence de cette étreinte chaude et rassurante. A demi accroupi, il le contempla tout à son sommeil, n’osant pas même lui toucher le visage de peur de l’éveiller. Le départ ne serait alors que plus difficile, non pas pour lui, mais pour son cadet. Soupirant en lui-même, Hajime agrippa la couette pour la placer sur les épaules du garçon, puis il se retira enfin non sans s’emparer de Ghanima qu’il fixa à son flanc.

S’arrêtant au seuil de la chambre, il tourna son profil vers la forme endormit et murmura un simple :


- Merci

Puis enfin il quitta la pièce pour rejoindre le rez de chaussée avant de quitter totalement les lieux, gagnant les ruelles alentours sans manifester son reiatsu, afin de tromper un peu l’origine de son départ…après tout, il avait encore plus de raison maintenant, à protéger cette planque des yeux de l’ennemi. Si lui pouvait résister aux attaques, Hanataro n’était pas de ce bois là, et estimait qu’il avait une force bien différente..une force qu’il avait entrevu alors que lui avait pour la seconde fois de sa vie éprouver de la faiblesse..Mais contrairement à la première, elle avait été curieusement agréable…Disparaissant enfin dans les méandres du Rukongai, Hajime porta une fois de plus ses doigts à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   Dim 27 Nov - 19:30

La chaleur de la couette le trompa un moment. Dormant paisiblement, Hanatarou rattrapait le sommeil qui lui manquait. Il ne se sentait pas en danger et bien qu'inconsciemment, il perçut le départ de son compagnon, il ne se réveilla pas. Parce que la séparation serait bien plus douloureuse que les autres. Aujourd'hui, les choses étaient différentes. Il n"ouvrit les yeux qu'une heure ou deux plus tard. La pièce était froide et vide. Il était seul dans cette maison abandonnée qui était devenue leur refuge depuis bien longtemps. Il eut un pincement au coeur et resta prostré un moment. Il voulait se rappeler de tout ce qu'il avait ressenti. Il voulait se souvenir de ses baisers et de sa chaleur. Serrant la mâchoire, il ne versa pas de larmes. Il allait devoir faire de son mieux à présent. Il allait devoir devenir bien plus fort s'il voulait être à la hauteur et prétendre mériter cet homme.

Il fallait qu'Hajime soit fier de lui ....

Se levant, il abandonna la pièce pour redescendre. Il prit sa besace, jeta un coup d'oeil à l'intérieur pour y voir le peigne que lui avait confié Hajime avant de la mettre sur son dos puis attrapa son zanpakuto. Jusqu'à leur prochaine rencontre, il allait devoir faire de son mieux.

Fermant la porte sur ce qui était arrivé dans cette maison, il s'élança discrètement dans les rues, se mêlant aisément à la foule pour rejoindre les sous-sols de la quatrième division où il aimait rester.


[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de répit...( PV Hanataro)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de répit...( PV Hanataro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-