Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   Jeu 11 Aoû - 16:17


Un stand,
Nouilles et Kakis .









Stand Magabaraï’s Noodles
Ici, on vend des bol de nouilles plus salées que le sel lui-même, et des kakis séchés aussi, beaucoup de kakis séchés !



Une nouvelle journée avait commencée, enfin, il était déjà presque dix-huit heures quand même. Gin finissait à cette heure-ci de préparer son célèbre bouillon de nouille qu’il allait bientôt partir vendre, son stand ambulant étant déjà entièrement chargé de kakis séchés comme il se devait : la moitié pour ses clients, l’autre moitié pour lui. S’essuyant le front après avoir finit de préparer son bouillon, Gin le chargea dans le stand : un petit four installé à l’intérieur lui permettrait de réchauffer le bouillon quand le moment sera venu de vendre.

Une fois ceci fait, Gin put se préparer à partir et à trainer derrière lui son gros chariot datant de l’air d’Edo, soi-disant. L’impressionnante roulote de bois avait une entrée du même coté que les deux poignées qui servaient à la tracter, ainsi que deux fenêtre recouverte par des rideaux rouges servant à masquer l’intérieur tant que ça n’était pas ouvert. Et il fallait dire qu’il ne valait mieux pas le voir l’intérieur : tellement encombré que l’on pouvait légitimement se demander comment le vendeur arrivait à se déplacer à l’intérieur, peut-être grâce à une technique héritée d’ancêtre venant de Koga.

Les roues grinçantes de la roulotte résonnaient dans les rues de Karakura, recouverte par le ronronnement des moteurs à cette heure tardive. Les premières ventes allaient bientôt pouvoir commencer alors que Gin se dirigeait vers son premier spot de vente, une radio envoyant une musique rythmée afin d’attirer le badaud vers le stand et de lui faire acheter un bol des célèbres Magabaraï’s Noodles. Notez que Gin décline toute responsabilité d’incident si vous avez de l’hypertension : il vous aura prévenu, ses bol de nouilles sont salés, plus salées que la mer (d’ailleurs même lavés, les bols sentent encore l’iode, il parait que c’est ça le secret).

Finalement, le stand se stoppa dans une petite place, non loin d’un temple shintoïste. Situé en zone piétonne, la place circulaire se trouvait garnie au milieu d’une petite fontaine coulant paisiblement. Plusieurs passant circulaient à cette heure ci, après tout, c’était pour beaucoup la fin des horaires de travails pour les plus ancien, et les cours s’étaient finit il y a à peine une heure pour les plus jeune : en plein quartier commercial, cette place était dans un endroit où l’on ne pouvait pas la manquer pour le peu que l’on vienne se balader un peu dans les rues de Karakura.

Rentrant dans son stand et tirant les rideaux, Gin, aka Jun Magabaraï, put commencer ses ventes. Armé simplement de sa voix, de sa radio et de ses ray ban, le voila partie à la conquête des cœurs et des ventres des personnes alentours. La voix légèrement aigue de Gin parvenait sans trop de mal à retentir dans la place alors qu’il haranguait la foule alentour, l’incitant à venir acheter de ses produits et à dépenser ses petits sous-sous pour des kakis séchés et des bols de nouilles (surtout pour les kakis séchés en fait).

Plusieurs clients potentiels approchaient déjà. Gin se dit qu’au final le commerce allait plutôt bien marcher ce soir si la nuit continuait comme cela…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   Mar 16 Aoû - 16:17

"Tanaka~chaaan."

"Vous êtes lourd ..."

Une journée type au lycée, il suffisait que le prof utilise une intonation trop suspect pour que Yui en subisse les frais. Il faut dire que les garçons de la classe aimaient beaucoup la taquiner. Elle soupira, comme chaque jour les cours lui semblait interminable et d'un ennui total. Enfin pendant qu'elle était là elle reprenait le cycle d'une vie normale d'un humain standard, c'était déjà pas mal. La cloche sonna bientôt annonçant la fin des cours et Yui quitta ses amis de classe ainsi que son lycée d'un pas nonchalant, une boite de mikado dans une main et un bâton déjà entamé dans l'autre. Les rues commençaient à ce remplir, il faut dire que c'était l'heure de pointe puisque les heures de fin de cours et les sorties de bureau ce faisaient à ce moment-là. Se laissant porter par le flot continu de passant, elle se balada dans la ville n'étant pas pressée de rentrer chez elle ou personne ne l'attendait. Karakura était une belle ville, il y avait toujours des choses intéressantes à voir et des odeurs atypiques. Arrivant sur une grande place, une voix se fit entendre ventant les mérites de ses nouilles et de ses kakis. Un vendeur avait pris place là et l'idée de se remplir le ventre avec un bon bol de nouille ne déplus pas à la lycéenne qui tenta donc de localiser le marchand. La foule se dispersa bientôt sur la grande place et lui permis de voir une vieille roulotte qui malgré son âge ne manquait pas de charme. Quelques personnes s'étaient déjà approchées, mais ce n'était pas la folie, il ne devait pas s'être installé depuis longtemps .À son tour, Yui s'approcha et ne put s'empêcher de sentir l'odeur de sel qui s'échappait de cette roulotte. Attendant son tour pour commander, elle écouta l'air entrainant de la radio tentant vainement de se rappeler le titre. Son tour arriva alors.

" Bonsoir, je suis affamé alors je vais vous prendre un bol de nouille s'il vous plait. "

Quel étrange sensation, cet homme était légèrement différent, mais elle ne savait pas en quoi. Peut-être qu'elle était tout simplement trop fatiguée. Il faut dire qu'elle en avait vraiment bavé aujourd'hui. Détaillant le cuisinier, elle remarqua qu'il était étrangement bien habillé pour un travers qui risquait d'être salissant, mais ce style lui allait bien. Ces lunettes était peut-être ce qui la gênait un peu, cela faisait un peu trop tape à l’œil pour elle et peut-être trop vantard aussi, du style " Je porte des lunettes pour que vous ne puissiez pas me voir, mais moi je peux vous regarder comme je le souhaite". Attendant qu'il est fini de préparer sa commande et puisque les autres clients semblaient assez calme, elle entama une discussion.

" Ça fait longtemps que vous travaillez à Karakura ? Je ne vous ai jamais vu et pourtant je vadrouille pas mal."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   Mer 17 Aoû - 1:33


Ninjas
Ils sont partout…



Tiens, voila une cliente bien plus jeune que les autres, ce soir là, et à la pression spirituelle nettement plus importante aussi. Pas assez forte pour l’inquiéter, elle présentait tout de même un potentiel intéressant qui fit sourire Gin : Karakura devenait de plus en plus remplie de curiosités de ce genre là. La soirée s’annonçait vraiment prometteuse, si tant était que tout était comme cela. Cette jeune femme commanda un bol de nouille au vendeur ambulant qu’il était.

« Hay, hay ! Un bol de nouille qui marche.

La jeune femme semblait dérangée par quelque chose quand elle s’adressa au vendeur. Bah, Gin ne la connaissait pas, ça ne devait pas le concerner pensa-t-il alors. Et puis, ce n’était ni son rôle ni ses habitudes de s’immiscer dans la vie privée des autres tant qu’il n’avait rien à y faire. Et pour le moment, son rôle ne se limitait à guère plus que de préparer et de livrer le dit bol de nouille à sa cliente le plus rapidement possible. C’était son travail après tout désormais, assez loin de l’ancien luxe de capitaine de la troisième division, ça en restait amusant, du moment qu’on faisait un peu n’importe quoi en même temps.

Faisant réchauffer le bouillon, la jeune femme demanda si cela faisait longtemps que Gin était à Karakura, car elle ne l’y avait jamais vu. La question était tellement dérangeante que Gin faillit tacher sa chemise impeccable. Heureusement, un réflexe digne des moines shaolin lui permis d’éviter la catastrophe, rattrapant non seulement le bol, le bouillon, et sans en perdre une goutte alors qu’il venait juste de finir de chauffer. Amenant le bol à la concerné, il la gratifia d’un sourire avant de commencer à lui répondre, s’assurant que tout était comme il fallait.


« Cela doit faire… presque 4 mois que je suis dans cette ville. Une tradition familiale fait que dans notre famille, nous changeons de ville d’activité régulièrement, au bout de quelques années en général, même si c’est assez variable. Nous sommes un peu des nomades à notre façon. Cette réponse te convient-elle ma petite ?

Continuant à servir d’autres client, Gin semblait être une personne des plus occupé à cet instant précis alors qu’il enchainaient bol sur bols, avec parfois la vente de kakis séchés, même si en générale ils se vendaient bien plus tard. Pourtant, malgré tout ce dernier arrivait à gérer tout cela, et même à accorder son attention à la jeune fille. On dirait qu’il avait fait ça toute sa vie presque… Mais à vrai dire, pour lui, jouer avec des bols restait un passe temps bien moins compliquer que de se battre au sabre où la moindre erreur pouvait être fatale…

« Mais dis moi ma petite, ne devrais-tu pas être avec tes amies ou tes parents à une heure aussi avancée, plutôt qu’à commander des nouilles à un simple vendeur comme moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   Ven 26 Aoû - 21:40

Le repas arriva sans trop se faire attendre. Le sourire aux lèvres, le vendeur lui apporta puis répondit à sa question.

« Cela doit faire… presque 4 mois que je suis dans cette ville. Une tradition familiale fait que dans notre famille, nous changeons de ville d’activité régulièrement, au bout de quelques années en général, même si c’est assez variable. Nous sommes un peu des nomades à notre façon. Cette réponse te convient-elle ma petite ?

" Biensur biensur, je ne suis pas détective je me posais juste la question."

Yui sourit à son tour puis attrapa les baguettes jetables afin d'entamer son bol de nouille. Au vu de la fumée qui se dégageait, le bouillon était encore bouillant. Elle se décida, souffla sur sa prise pour ne pas se bruler la langue puis amena à sa bouche afin de manger.

* Trop salé !! *

Ce fut sa première pensées Le gout de sel prenait une telle proportion qu'on aurait dit boire de l'eau mer resalé par dessus. Pourtant, la jeune femme n'eut pas de mal à continuer son repas car il fallait l'avouer, le sel mis à part, ces nouilles étaient délicieuses.

« Mais dis moi ma petite, ne devrais-tu pas être avec tes amies ou tes parents à une heure aussi avancée, plutôt qu’à commander des nouilles à un simple vendeur comme moi ?

" Mes amis sont déjà rentrés chez eux, quand à moi mes parents sont .... en voyage depuis un moment. Je n'ai personne qui m'attend chez moi, alors je commande des nouilles à de simple vendeur comme vous dites. Au passage c'est délicieux même si à mon gout, il y a un peu trop de sel"

Yui avait détournée la conversation, elle n'aimait pas parler de ses parents. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu la chance de beaucoup les connaitre. Son père était le descendant de la famille de forgeron alors que sa mère était une simple amie d'enfance à son père qui était devenu pars la suite sa femme. D'après ce que son grand-père lui avait dit, ils s'aimaient énormément tout comme ils aimaient leur fille. Il était rare qu'on lui dise plus que ça, surement pour ne pas blesser l’enfant qu'elle était. Sa grand-mère emmena tout ce qu'elle savait dans sa tombe, mais son grand-père avant de mourir lui avait révélée que ses deux parents avaient disparu un jour sans laisser de trace et que la police considéra qu'ils avaient simplement quittés le pays, abandonnant Yui derrière eux.

La jeune femme soupira, elle n'aimait pas repenser à ce genre de chose et chassa ses idées noires. Elle remarqua que de plus en plus de gens étaient attirés pars le stand.

" Visiblement votre affaire marche bien ! Pour un 'simple vendeur de nouille', vous devez être plutôt bon..."

Reprenant la dégustation, elle observa Gin œuvrer dans son domaine. Il semblait avoir fait sa toute sa vie, peut-être que c'était le cas d'ailleurs. Pourtant, elle ne reconnu pas la façon de faire de ses grand-parents lorsqu’ils travaillaient le faire. Il n'y avait pas cette attitude de concentration, et cette impression d'action faite d'instinct. Gin semblait plutôt être en train de jouer et observait plus sa clientèle que sa cuisine. Enfin ce n'était pas vraiment les mêmes métiers, peut-être étais-ce pour ça que leurs façon de faire différaient.

" Ce chariot / stand doit beaucoup compter pour vous non? Il n'est plus très jeune pourtant vous l'utiliser encore. C'est un héritage? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   Mar 30 Aoû - 4:29


Une soirée calme
Ne le reste pas longtemps.



D’après ses dires, le bol de nouille était trop salé à son goût. Mais ce genre de propos ne dérangeait pas Gin : généralement les gens s’habituaient vite au gout du sel et finissaient par l’apprécier. De plus, cette petite particularité du bouillon était ce qui faisait toute la particularité du stand de Jun Magabaraï : des nouilles pas comme les autres et des kakis pas trop mauvais en général, dépendant souvent de la livraison. Si on lui retirait le sel de ses bols, il n’y aurait alors aucune différence entre lui et un autre vendeur ambulant, ni aucun moyen tangible de fiabiliser la clientèle !

Pour le reste, la jeune fille resta assez évasive, préférant détourner la conversation et reprendre sur un autre sujet concernant le vendeur de nouille et son stand ambulant. Elle mangeait tranquillement, posant ses questions pendant que Gin servait les autres clients, principalement en nouilles à cette heure-ci, mais il vendit aussi quelques paquets de kakis séchés à des enfants de passages.


« C’est cela, un héritage. Ce chariot est vieux de plusieurs siècles : ma famille servait des nouilles du temps des Shogun déjà. Enfin, je n’aie pas été vérifié, mais c’est ce que mes parents m’ont dit. Et cette vieille roulotte me semble bien assez vieille pour ça.

Il avait dit ça d’un ton nonchalant en servant un client désireux de nouilles. Ce dernier, satisfait d’avoir son bol, s’en alla le déguster sur un banc non loin. De tout temps les nouilles avaient été considérées au japon comme la nourriture du pauvre, et plus récemment comme celle de ceux qui manquaient de temps, depuis l’apparition des nouilles instantanées. Et il fallait dire une chose : il y avait en général plus de pauvres que de riches, ce qui entrainait un nombre de client d’autant plus important. Et Gin ne savait pas si il devait dire heureusement pour lui, ou malheureusement pour le peuple, avec le temps il avait de plus en plus de clients.

« OUIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNN !!!!! »
Un cri strident s’éleva non loin de là. Penchant la tête pour voir derrière Yui, on put voir un petit enfant de quelques années seulement hurler comme un petit sauvage en regardant ce qui, pour des humains normaux semblaient être le vide. Le spectacle était assez étrange : une petite fille aux longs cheveux roux pleurant, tombant sur le cul et reculant comme il pouvait face a un hollow le regardant comme un chien de faïence. Dans ces circonstances étranges, observée de loin par un vendeur de kaki derrière une jeune étudiante, le terme « pas banal » prenait tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un stand, Nouilles et Kakis [pv. Yui]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai froid aux nouilles.
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» Collier de Nouilles | Le collier qui paaarle. ♫ | KIT À FAIRE D'ICI LE 30 JUIN |
» I will stand by your side... [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-