Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Katara Sakuraï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Katara Sakuraï   Lun 24 Jan - 0:03





Nom: SAKURAI
Prénom: Katara
Age: 21 ans
Race: shinigami depuis peu.
Faction: Ushinawa

Description physique: Mesurant 1m66 pour une cinquantaine de kilos, Katara est toute menue. Cependant, elle n'est pas squelettique pour autant et est même bien proportionnée. De longues jambes, des hanches féminines, une légère cambrure, une poitrine menue en accord avec son aspect physique, Katara a un corps gracieux et harmonieux.
Son visage a toujours ses rondeurs d'enfant mais les traits sont doux. Ses lèvres couleur rubis sont charnues, son nez est fin et ses yeux en amande sont gris. Sa peau légèrement hâlée ne bronze pas plus que cela malgré le soleil et ses longs cheveux noirs cascadent en de larges boucles sur ses épaules, tombant jusqu'au milieu de son dos.

Caractère :En apparence, Katara semble douce et réservée. Elle parle peu d'elle, ne parle jamais de ses problèmes et fait comme si tout allait bien. En apparence seulement. Car elle n'aime pas inquiéter les gens. Alors elle sourit de son sourire commercial comme elle l'appelle si bien. Ce sourire qui fait que les gens ne se posent pas de questions et font comme si les choses allaient bien.
Mais intérieurement, Katara est dévastée par le chagrin. Chaque jour pèse un peu plus sur elle le poids de la solitude et de l'ignorance. Chaque matin, elle se réveille avec l'envie de plus en plus importante de ne plus jamais ouvrir les yeux.
Pourtant, dans ses rêves, quand elle est avec lui, elle est souriante, heureuse et légère. Elle est taquine, joueuse et pleine de vie. Elle rayonne....
Et c'est qu'elle fait à présent, elle rayonne. Maintenant qu'elle est auprès de lui, elle est consciente que sa vie a pris un nouveau tournant. Pourtant, depuis peu, elle a commencé à changer. C'était à peine perceptible mais à présent, on le sent davantage. La lumière qu'émettait Katara se transforme peu à peu en ténèbres ...

Description des pouvoirs:

KOKUEN


Spoiler:
 


Kokuen est issu de Senbonzakura, le zanpakuto de Byakuya Kuchiki.

Information : Katara ne maîtrise absolument pas le shunpo (oui oui c'est la honte). Elle se sert donc du *supersmoke* pour se déplacer.

SHIKAI

" Misekakure, Kokuen ! " Apparais, Kokuen !

Katara le fait apparaitre en glissant son index et son majeur sur la lame qui devient noire carbone au toucher.
La pointe se finit en une sorte de flamme noire.

Pouvoir spécial

"Supersmoke ! "

Katara disparait dans une volute de fumée noire qui semble s'enfoncer dans le sol. La fumée noire zigzague de manière aléatoire sur le sol jusqu'à y disparaitre. Katara réapparait moins d'une seconde après à l'endroit désiré.


Attaque

" Utsu, Kokuen ! " Détruis, Kokuen !

La lame de Kokuen se transforme en de milliers de petites flammèches noires qui foncent droit sur leur cible et la blessent comme des milliers de lames.

Bankaï

Katara maîtrise le bankaï mais personne n'est au courant, pas même Byakuya Kuchiki. (en réflexion XD sera mis à jour en temps et en heure)

Histoire:

"Ma vie a commencé le jour où elle a failli se terminer..."

« Je m’appelle Katara et pendant quelques minutes, je suis morte. Juste assez pour le voir. Juste assez pour me faire tomber dans un coma qui a duré près de trois mois. Sans que personne ne s’inquiète réellement pour moi. Ai-je fauté pour en être arrivé là ? Ai-je fait tant d’erreurs pour que même mes parents ne se soucient pas de mon sort ? Devrais-je avoir honte de vouloir rendre la vie qui m’a été donnée ? Ce jour-là, quand cette voiture m’a percuté, j’ai d’abord pensé qu’enfin mon enfer arrivait à son terme. C’était étrange ce monde dans lequel j’évoluais. A moitié entre celui des vivants et celui des morts. Comme si j’avais passé trois mois à dormir, à rêver. Et pourtant, ces mois n’ont fait que renforcer mon envie de mourir.

Retournerais-je là-bas si je me suicidais ? »



Première rencontre

Katara Sakurai a appris très jeune à se débrouiller seule. Enfant unique, elle a du faire avec le fait que ses parents, ou géniteurs comme elle les surnomme, n’aient jamais bougé le petit doigt pour elle. Égoïstes sans bornes, ils préféraient voyager et dépenser leur argent pour eux plutôt que de s’occuper de leur fille qui fut élevée par une nourrice. À 16 ans, Katara fut émancipée et ses parents lui achetèrent un petit appartement dans lequel elle pourrait s’installer et par la même occasion ils pourraient se débarrasser d’elle. Et la jeune fille prit cela comme un cadeau. Elle préférait vivre loin d’eux plutôt que subir leur ignorance et leur égoïsme. Avec une pension versée chaque mois, elle parvenait à vivre sans pour autant pouvoir se permettre des dépenses de loisirs. De ce fait, elle sortait peu et abandonna bien vite l’idée de continuer ses études.

Une fois le bac en poche, elle chercha du travail et en trouva un dans une petite librairie de quartier dans laquelle elle se plut tout de suite. Pourtant, la jeune fille se rendit à l’évidence. Sa vie était vide. Sans attrait. Et le fait de n’avoir jamais été aimée n’aidait en rien Katara a aimer la vie. Elle n’avait que 18 ans et déjà cette vie qu’elle menait lui semblait trop longue. Si longue que ses soirées étaient douloureuses et emplies de chagrin. Elle ne comprenait même plus pourquoi elle pleurait et alors qu’elle aurait du se forcer à voir du monde, à vivre, elle s’enfermait de plus en plus sur elle-même, ne pouvant réellement compter sur personne.
Et ce, depuis toujours …

Son salut arriva ce matin-là alors qu’elle se dirigeait vers la librairie où elle travaillait. Un feu non respecté et une voiture la percuta violemment. Ce fut la première fois qu’elle le vit.

[- M’attendiez-vous ? demanda-t-elle alors qu’elle s’asseyait sur le parapet surplombant une cité étrange.
Un mince sourire lui répondit et il s’installa à ses côtés. La solitude qu’elle avait toujours ressentie avait tout simplement disparue. Une sensation de chaleur l’étreignait et elle venait de se rendre compte qu’elle se sentait enfin légère, libérée du poids qui étreignait son cœur de plus en plus fort.
- Vous êtes en retard.
Elle tourna la tête pour le regarder, un sourire amusé aux lèvres.
- Menteur. C’est vous qui êtes en avance.
D’un geste doux, elle repoussa les longs cheveux noirs derrière l’épaule de l’homme à ses côtés, dévoilant des yeux violines qui la fixaient.
- C’est vrai. C’est moi qui suis en avance.
A nouveau, un mince sourire étira les lèvres de Byakuya Kuchiki.]


Voilà ce dont se souvenait Katara de cette première rencontre. Cet homme qui venait de changer sa vie alors qu’elle était morte pendant quelques minutes. Et la suite fut comme un rêve. Régulièrement, au cours de son coma, elle le revoyait, discutait avec lui comme s’ils se connaissaient depuis toujours. De lui, elle ne connaissait que son nom et le fait qu’il était un noble que tout le monde pensait hautain et froid. Un homme qu’elle aimait taquiner. Et d’elle, il n’en connaissait guère plus. Il avait semblé toujours connaître son nom et il savait la douloureuse étreinte que subissait son être. Mais auprès de lui, elle semblait tellement différente !


Du rêve ...

Quand elle se réveilla de son coma trois mois plus tard, ce fut son nom qu’elle prononça en vain. Byakuya Kuchiki n’existait pas ici. Il n’existait que dans son imagination. Que dans ses rêves. Et elle qui était déjà si seule et douloureuse avant son coma le fut encore plus.

Comment vivre normalement alors que la personne à qui on tenait le plus n’était qu’une vague chimère ? Comment faire pour continuer comme avant alors que nuit après nuit, on le voyait dans ses rêves, comme s’il était bien vivant ?

[- J’ai décidé de mourir aujourd’hui. Serez-vous là pour m’accueillir Byakuya ?
- Vous n’êtes pas faite pour mourir. Vous êtes faite pour vivre et pour briller.
Debout sur le parapet, Katara marchait doucement, les bras écartés pour garder l’équilibre. Mais les paroles de son ami la figèrent sur place.
- Vivre une vie où vous n’êtes pas là, ça ne m’intéresse pas, avait-elle rétorqué d’une voix claquante.
Elle se tourna pour se mettre face au vide. Là, dans son rêve, ça lui semblait tellement simple de se laisser tomber. Serait-elle aussi courageuse dans la réalité pour y parvenir ? Si elle avait l’assurance de pouvoir retrouver Byakuya, oui, elle aurait ce courage. Néanmoins, elle ressentait ce doute persistant qui lui murmurait à l’oreille que son ami n’existait pas, qu’elle devenait complètement schizophrène et qu’elle ne devrait pas s’écouter. Pourtant … elle voulait y croire. Elle voulait croire en lui…
- Il suffirait que je tombe, murmura-t-elle.
Byakuya lui attrapa le bras et la tourna vivement vers lui, la faisant descendre du parapet. Il plongea alors son regard dans le sien, serrant sa main sur le bras de Katara.
- Mais je suis là, Katara. Vous devez continuer à vivre.]


Ce qu’elle avait vu dans les yeux gris de cet homme ce jour-là resterait à jamais gravé en elle. Une sorte d’inquiétude. De peur peut être. Quelque chose qui la toucha réellement. Parce que pour la toute première fois, quelqu’un s’inquiétait pour elle. Et par respect pour ce regard si troublant, elle avait décidé de repousser l’idée de mourir au plus profond d’elle. Mais pour combien de temps réussirait-elle à continuer ainsi ? A rêver de lui et à se réveiller le lendemain matin en s’apercevant qu’elle était encore plus seule que jamais ….


... à la réalité ...

Sa vie prit une nouvelle tournure quand elle rencontra sa chimère dans les rues de Karakura. Elle hésita le temps d'un instant, craignant ne l'espérer trop fort au point de le faire apparaître alors qu'il n'était pas vraiment là. Mais ça ne dura pas. Il fallait qu'elle sache. Et sous cette pluie battante, elle le rejoignit et l'interpella par son prénom. Sans doute fut-il surpris qu'on l'appelle ainsi, aussi familièrement, et il lui fit face. En cet instant bien précis, en cette seconde, elle sut qu'elle avait bien fait et que sa vie allait changer du tout au tout.

Et elle changea. Katara lui raconta tout : son accident, son coma, ses souvenirs, lui, eux, les autres, la Soul Society, sa vie en tant que shinigami, sa vie au Manoir Kuchiki; elle lui parla du kido, du shikaï, elle lui parla du bankaï de Senbonzakura. Elle aborda tout ce qui aurait pu le pousser à la croire. Tout. Y compris Hisana et ce qu'elle savait de leur histoire. Parce qu'elle savait. Parce que dans ses souvenirs, dans ses rêves, il lui en avait parlé.

Elle ne sut pas vraiment pourquoi il la crut et pourquoi il prit cette décision qui le mettrait sans doute en péril au sein de la Soul Society et du Gotei 13 mais il décida de faire d'elle une shinigami. Sans doute en savait-elle trop et qu'il était dangereux de la laisser sur Terre. A vrai dire, il se fichait bien du pourquoi : elle allait pouvoir être auprès de lui.

Quand il la transperça de la lame de Senbonzakura, elle sut qu'elle pourrait très bien ne jamais se réveiller mais elle désirait prendre le risque et grand bien lui en fut fait. Parce qu'en devenant shinigami, elle retrouva Kokuen, son zanpakuto qu'elle voyait déjà dans ses rêves. Les choses semblaient tellement normales ...

Mais elle ne savait pas à l'époque que les 12 heures suivantes allaient déterminer la suite de sa destinée ...

La furtive rencontre avec Aïzen

Elle avait obtenu quelques heures afin de pouvoir régler ses affaires sur Terre correctement. Quelques heures qui allaient changer ce qu'elle projetait du tout au tout. Parce que l'attaque fut furtive, parce qu'elle avait la malchance de pouvoir voir les âmes, elle assista sans le vouloir à un combat avec celui qu'elle reconnaîtra comme Aizen Sosuke. Surprise et se souvenant de lui, elle attira sans le vouloir son attention et se retrouva blessée. Rien de grave heureusement car on la protégea avant qu'elle ne s'évanouisse. Mais cette petite blessure bien que sans gravité, ne fut qu'une pièce de plus dans le chaos qu'allait rencontré la Soul Society plusieurs mois plus tard ....


La menace latente

Les premiers temps, tout allait bien. Katara gagna l'académie des Shinigamis, répondant aux souhaits de Byakuya qui avait de grands projets pour elle - mais aussi pour qu'elle passe mieux inaperçue en se mêlant aux autres. Mais quand le mal s'abattit, elle fut l'une des shinigamis touché par le mal mystérieux. Byakuya était revenu depuis peu du Hueco Mundo et Aizen Sosuke avait été enfermé. La douleur prit la jeune femme totalement au dépourvu et elle ne se rendit compte de rien quand son reiatsu déjà bien puissant s'échappa d'elle pour réintégrer son corps. A son réveil, ce qui faisait d'elle la douce et délicate Katara avait disparu pour laisser place à une jeune femme méconnaissable. Sans état d'âme, elle s'attaqua à Hanatarou qu'elle ne parvint cependant pas à tuer puis à Byakuya au cours de la nuit suivante, souhaitant le surprendre dans son sommeil. Elle échoua également et prit la fuite, rejoignant Hitsugaya et les autres dans leur prise de la Soul Society et la destruction du monde tel qu'ils le connaissaient tous.

L'arrivée d'Ichigo, de Shinji et des autres fut décisive. Ils furent en position de force et à présent, ils contrôlaient la Soul Society.

Très proche d'Ichigo avant de perdre l'esprit, Katara fut toujours très proche de lui par la suite. Byakuya n'existait plus dans son esprit mais pourtant, elle avait l'irrépressible envie de le tuer pour s'en débarrasser pour toujours. Qu'il soit toujours en vie la mettait dans une colère noire sans qu'elle ne puisse s'expliquer pourquoi.

Mais les choses avaient changés et Katara comptait bien conserver son rang d'autorité sur cette Soul Society minable.


Particularité : les visions de Katara sont en fait des prémonitions. Elles ne les maîtrisent en rien et n'a toujours pas pris conscience qu'elle avait jusqu'à présent vu le futur.





Prénom ( facultatif ): Tokyo

Age: 28 ans

Expérience Rp: 8 ans de rp environ ♥

Comment avez vous connu le forum: nan, mais c'quoi cette question ? Y'a marqué quoi sous mon nom dans le topic du staff : co-fondatrice XD



Revenir en haut Aller en bas
 
Katara Sakuraï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Complexe Hinata :: Premier étage :: Salle de musculation-