Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Jeu 24 Nov - 15:06




Le félin, à la robe noire comme l'ébène, suivait de près sa proie. Une petite souris. Toute blanche. Fine. Tellement cliché comme situation, n'est-ce pas ? Le manichéisme porté à l'extrême. Avec le blanc d'un côté, le noir de l'autre. Le chasseur coupable et la victime innocente. La petite souris entendit un bruit. Elle tourna la tête, regarda autour d'elle sans rien trouver de suspect. Rassurée, elle continue son chemin, à travers les lambris brisés d'une maison du rukongai. A la cherche de la moindre miette de nourriture qui pourrait combler son estomac. Un autre bruit...elle se retourne à nouveau. Mais pas assez tôt pour éviter le coup de griffe qui lui trancha la queue. Le sang salissait le pelage blanc immaculé. La souris couina de douleur. Elle tenta, par réflexe de survie, de s'enfuir pour garder la vie. Elle se mit à courir, choisissant des endroits difficiles d'accès pour filer à l'anglaise; Elle n'était pas loin de la délivrance. Quand s'abattit sur elle la fin.
Repu, le chat noir se lécha les babines et quitta la cabane, délaissant l'homme qui se réfugiait en son sein. Il se déplaça droit sur le chemin principal du Rukongai lorsqu'une ombre l'obligea à se cacher derrière une barrique en poussant un cri de surprise. Sûrement que le félin avait senti l'arrivée d'un dominant.

Yoruichi regarda le chat noir s'enfuir en souriant légèrement. La vie était frêle. Tellement fragile que le défi le plus fort était de conserver la vie au seuil de la mort. Regarder la souris qui avait perdu sa queue et qui tentait de partir loin de son destin.
Elle entra dans la maison où devait se cacher Hajime avec une discrétion qui frisait le vice. Elle allait s'occuper du sort de ce cher petit shinigami qui avait osé s'élever contre les interdictions. Il avait tenté de soigner Byakuya. Il avait même reussi. Elle n'aurait jamais pensé à lui à l'origine pour jouer les docteurs. Elle s'était attendue à Hanatarou, que Katara surveillait attentivement. Ou Unohana. Mais finalement, c'était un fidèle du capitaine, qui n'avait pourtant pas connaissance de méthodes de guérison, qui s'en était occupé.
Et il allait le regretter. Vivement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Sam 26 Nov - 0:11

C’est revêtu d’un habit des plus humbles et au ton sombre, qu’Hajime apparut dans les ruelles. Il ne semblait y avoir aucun reiatsu suspect, alors que sa chevelure un peu en pagaille et détaché ne laissait absolument pas paraitre qu’il était un noble. Cela fait une semaine ou deux déjà depuis l’épisode des confessions de son supérieur, et un aussi un certain temps qu’il n’avait pas posé le pied par ici. C’était une planque sûre pour lui comme pour Hanataro, aussi évitait il de trop y venir afin que son petit protégé soit un peu plus tranquille.

Avançant parmi la foule et calfeutrant son énergie, Hajime semblait être un parfait passant qui n’avait point de but précis…il esquiva certains marchants un peu trop entreprenants et se fraya un chemin dans une ruelle plus tranquille, bine qu’un peu sinistre. Ghanima était toujours aussi fidèlement à son flanc gauche, parfaitement camouflé sous une simple cape qui protégeait ses habits de la poussière. Un chat vint à le frôler tandis qu’il arrivait au devant de la porte, sans qu’il n’en prenne plus garde que cela. Voilant son regard, le noble shinigami posa une main sur la poignée de la demeure abandonnée et soupira en lui-même de pouvoir enfin avoir un peu de repos. Ironie quand tu nous tiens n’est ce pas ? Hajime avait passé ces quelques temps à vérifier encore plus ses allés et venues.. il avait même évité de rendre visite à sa propre famille, sachant pertinemment qu’il était passer dans la liste noir des cibles prioritaire. Après tout il venait de faire un magnifique pied de nez à leurs adversaires….Arrogance ou non, il l’assumait et si cela était à refaire, il n’aurait rien changé.

La main toujours sur cette poignée, notre jeune Yongil glissa un regard oblique sur le chemin qu’il venait d’emprunté, comme pour s’assurer que nul ne l’avait suivit, et pénétra enfin à l’intérieur. Rien ne semblait avoir changé depuis qu’il était venu avec Hanataro. Parfait.. il était donc seul. Ce n’était pas qu’il n’appréciait pas sa compagnie, mais depuis qu’il lui avait annoncé certaines choses, Hajime avait encore un peu de mal à considérer cela sérieusement. Cela le gênait au fond de lui-même, et l’embarrassait, n’ayant jamais réellement songé à ce genre de sentiment. C’est donc un peu songeur qu’il gravit les marches qui donnaient à l’étage, et s’écroula dans le futon de tout son long, mort de fatigue.

Le sabre nullement dévoilé de son fourreau en sa main gauche, notre Yongil somnolait à moitié sur le ventre, tournant le visage à l’ouverture de la chambre. Le silence était un apaisement pour tout son être… et ces patrouilles incessantes mettaient sa résistance à rude épreuve. Ses yeux se voilèrent un court instant.. Laissant son esprit rejoindre les souvenirs qu’il gardait précieusement, concernant le Hueco Mundo. Ce désert si triste et si fascinant à la fois… Cependant, quelque chose s’éveilla en son sein.. Comme un sentiment de méfiance… « Balak »… Ce danger imminent et incompréhensible.. ce doute qui lui fit serrer son étreinte en la garde de son zanpakutoh alors qu’il restait absolument immobile dans le lit, ses muscles se préparants à toute chose.. suspecte.

Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mar 29 Nov - 23:30



Il était là. Il était étendu sur un futon. En position de sommeil. Sauf qu'il était sur le qui-vive. En même temps, elle n'avait pas du tout opté pour la discrétion. Elle se planta debout devant le futon, en observant le shinigami. Elle se lécha les lèvres. Elle allait prendre beaucoup de plaisir à s'occuper de lui. Il n'aurait jamais la possibilité de se défendre face à elle. Même s'il y mettait toutes ses forces. Étrangement, contrairement à d'habitude où elle avait envie de laisser fuir sa victime pour lui faire la chasse, là elle voulait de l'immédiateté. Il n'aurait pas le temps de partir. Elle n'allait pas lui laisser échappatoire.

Il était mignon, celui-là. Il lui rappelait beaucoup Bya-chan, insupportable chef de la maison Kuchiki. Le mépris en moins. L'avantage de faire du mal à son Siège était qu'elle ferait d'une pierre deux coups. Elle allait blesser le Capitaine et le subordonné. Magnifique, non ? Et la torture psychologique sied mieux à byakuya que la physique : ça faisait un peu remuer les tripes du glacial personnage. De toute façon, avoir voulu guérir byakuya n'allait pas sauver la Résistance. Elle s'occuperait de couper le bras de l'ancien Capitaine. Et à moins de le faire repousser...
Malheureusement, si, il y avait moyen : Orihime Inoue. Un vrai danger, celle-là. Ichigo avait bien tenté de la faire venir à ses côtés, elle qui n'arrêtait pas de réclamer après lui de façon pathétique à l'Hueco Mundo. Mais elle avait fait sa mijaurée. "C'est pas bien ce que tu fais Ichigo !" quelle conne cette rouquine. Yoruichi allait tenter de convaincre Ichigo d'envoyer Soi Fon régler le compte de cette garce. Ça ferait les pieds aux humains qui feraient mieux de se mêler de leurs affaires.

Mais ne changeons pas de sujet. Revenons en à notre intérêt du moment. Hajime Yongil. De noble lignée. Parfait, encore un moyen d'atteindre les hautes sphères qui refusaient de rallier les Ushinawas. Ça y était. Il avait ressenti sa présence. Yoruichi n'attendit pas pour passer à l'offensive. Elle leva une main dans la direction du jeune homme allongé.

- Bakudō no rokujū san : Sajo Sabaku !

Des chaines enveloppées d'une lumière verte se dirigeaient pour bloquer les bras d'hajime contre son corps. allait-il voir venir le coup ou tomber dans le piège du chat noir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 30 Nov - 1:03

La présence d’un intru ne faisait absolument plus aucun doute pour notre jeune Hajime qui restait allongé. Ce n’était pas la meilleurs des positions pour se défendre c’était un fait, mais… un dicton disait qu’il valait mieux attendre sagement le chasseur que de lui faire front directement. Le laisser croire qu’il peu se rapprocher sans que l’on se méfie… Après tout, savoir qu’il y avait un piège permettait d’éviter de tomber dedans. Cependant, le shinigami ne savait pas réellement à qui il avait à faire. Yoruichi n’était pas une personne qu’il avait pu ne serait ce qu’entrevoir dans sa jeune vie. Les yeux partiellement clos, il devinait sans peine cette forme féline et gracieuse qui se postait pile devant sa couche. Son étreinte se fit plus assurée sur la garde de son zanpakutoh, feignant le sommeil du juste. Chacun de ses muscles se tendirent, présentant l’action à venir.

Suivant le peu de chose qu’il savait d’elle, c’était sa vélocité n’avait point d’égale pas même son mentor Kuchiki Byakuya. Aussi fuir ou chercher à la distancer n’était pas la tactique la plus adapter.. il fallait qu’il patiente… et ce jusqu’au dernier moment. Son souffle un peu irrégulier trahissait son état d’éveille. Ses yeux se voilèrent totalement sous ses paupières, songeant un bref instant à Hanataro. Ce dernier et il l’espérait ne viendrait pas par ici …Cependant sa pensée n’alla pas plus loin car déjà la voix sûr et sans heurt de Yoruichi s’imposa, annonçant un Bakudo à son encontre. D’un shunpo, Hajime se propulsa sur la droite de la pièce, non loin de l’ouverture afin d’esquiver l’attaque.

Dans un même temps il pointa du doigt la forme menaçante, et proféra à son tour :


- Hado no Yon Byakurai

Le rayon bleu quitta la phalange de son bras gauche, filant en direction de sa cible. Ce n’est qu’à cet instant que l’ancian Roku ban tai san Seki , ressentit comme une violente résistance en ce qui concernait son côté droit.. Ses yeux s’abaissèrent une fraction de seconde pour observer le sortilège de Yoruichi lui paralysé le bras…Voila pourquoi il avait visé avec le gauche d’instinct.. Voila une donnée nouvelle qui n’était pas pour lui plaire. Etant droitier, il sera un peu moins efficace à l’aide de son sabre, sauf s’il venait à le libérer. Mais une telle chose était stupide. En faisant cela il risquait fortement d’attirer trop l’attention, comme de porter atteinte à son propre clan, sensé être avec l’ennemi. Tout ceci commençait bien mal, mais il serait stupide que de croire Hajime vaincu aussi aisément.

Jamais jusque là il n’avait rendu les armes et surtout jamais il n’avait reculé. Au devant de cette femme, il n’avait nullement besoin de lui demander verbalement le pourquoi de sa venue. C’était parfaitement clair. Yoruichi avait deviner que c’était lui le bienfaiteur envers Kuchiki Byakuya et elle ne tenait là..que sa parole envers ce dernier. C’était à Hajime de faire preuve de droiture en ne fuyant pas, assumant pleinement son acte… mais aussi de ne pas mourir. Cependant.. il y avait bien une chose qu’il désirait savoir, alors qu’il dégainait Ghanima de la main gauche dans un son froid et métallique :


- Comment avez-vous su ?

Après tout c’était bien légitime comme question n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Ven 2 Déc - 23:50



Il avait réagi. Il avait feint le sommeil depuis le début. Elle n'en attendait pas moins d'un subordonné de Byakuya. Avec répondant il répliqua en lançant l'éclair blanc vers elle. Quelle blague!, Il pensait vraiment lui faire du mal avec une tentative aussi minable? Elle évita le hado en riant malicieusement. Car de toute façon elle l'avait touché. Peut être pas entièrement comme prévu mais ce n'était pas si mal. Cela allait faciliter le travail de Yoruichi.
Il s'interrogeait sur la façon dont elle avait retrouvé. Elle se mit à rire encore une fois. A quoi servait-il de savoir cela ? Était-ce vraiment par curiosité, pour aller rapporter le no-nos au mai-maitre ? Ou pour gagner du temps ? De toute façon, il allait y passer, alors autant satisfaire un peu le futur martyre. En le faisant un peu marcher au préalable.

- Alors, petit Naif....Dois-je vraiment te révéler tous mes tours ? Au cas où tu survivrais...Cela risquerait de me porter préjudice.

Elle disait cela avec une ironie telle qu'on pouvait croire qu'elle allait le tuer. Mais ce n'était pas son but. Soi Fon l'aurait tué. Yoruichi non. Parce qu'elle voulait que les autres sachent exactement ce qu'il avait subi. Ce qu'il allait subir.

- Allez, je te le dis. Ça sera une chose amusante à te confier. Sachez qu'il y a quelques taupes dans la Soul Society. Avec des pouvoirs très pratiques. Vous ne vous doutez pas à quels points certains Zanpakutos peuvent être vicieux. Surtout parmi ceux de la Douzième Division. De toute façon, tu ne devrais même pas poser cette question. Urahara Kisuke est avec nous et il connait des stratagèmes vraiment utiles pour l'espionnage. Byakuya et toi avez pensé pouvoir nous rouler en se jouant de nous. Votre maison de passe était un excellent lieu de rencontre, je dois l'avouer. Nous n'aurions rien découvert si vous n'étiez pas sortis à toute vitesse dans le jardin attenant. Bravo à Byakuya pour ce geste de lucidité hasardeuse. Tu vas le regretter à sa place, je le crains fort.


Elle visa à nouveau Hajime avec un kido.

- Hadō no gojū hachi : Tenran !

Un cyclone d'une force impressionnante se dirigea tout droit vers le shinigami. Allait-il encore résister longtemps ? S'il le fallait, elle détruirait cette maison. Il n'aurait pas de quoi se cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Sam 3 Déc - 1:24

Restant sur ses gardes, Hajime cherchait à gagner un peu de temps afin de pleinement analyser la situation. La précipitation serait bien malvenue et indigne d’un fremen. Sa poigne se resserra sur la garde de son zanpakutoh, tout en reniant cette sensation désagréable de malhabileté. Il n’était pas du tout à l’aise en ce qui concernait de devoir magner son sabre par la gauche. Cependant aucun signe de cette contrariété ne survit sur son visage parfaitement calme et attentif. Dame Yoruichi quand à elle semblait prendre plaisir au devant de cette situation et se gaussa même ouvertement de le considérer comme une proie déjà anéantie….

Cependant Hajime n’allait certainement pas se rendre ainsi, car une promesse le forçait à devoir survivre. Son esprit était clair, et son souffle s’approfondit, laissant ses muscles se tendre, comme se préparant aux coups qui allaient suivre.. D’après ce qu’il savait, cette femme avait pour point fort le Hakuda..mais comme elle venait de le démontrer.. Son Kido était loin d’être amateur. Un instant encore il glissa ses pupilles sombres sur son bras droit toujours fermement immobilisé. C’était un réel handicap présentement, et bien entendu Yoruichi savourait cela en silence.. notre Yongil pouvait aisément le lire en sa manière d’agir… Fort bien.. qu’elle se gonfle de confiance...et Ghanima lui souffla en son esprit :
* Ne soyez pas trop prompts à révéler vos jugements. Des conclusions cachées sont parfois bien plus efficaces. Elles peuvent inspirer des actions dont les effets ne seront pas ressenti que trop tard pour être détournés.*
Mais une chose le marqua.. ce fut bien de voir l’erreur commise par son ancien supérieur…Le fait de l’avoir amener à l’extérieur de la maison de passe. C’était de sa faute, sa propre faiblesse et non celle de celui qu’il nommait « Sihaya » Pendant une fraction de seconde son regard s’intensifia, avant de redevenir des plus insondables. Il lui devait beaucoup et le fait de l’avoir soigné n’était point suffisant. Ce n’était certainement pas cette femme qui allait l’empêcher de faire son devoir et d’accomplir ce pourquoi il vivait. En voilant son regard, il pouvait ressentir encore l’odeur du sable du Hueco Mundo… et cette tristesse ambiante.

A nouveau il fixa son adversaire si fier et lui concéda enfin d’une voix aussi calme que le sables des dunes qui recouvraient le Sareer..


- Vous êtes bien trop bavarde....votre eau ne pèse pas lourd.

Ce n’est qu’après cela, que Yoruichi lui envoya un second sort, qui vu la piètre distance qui les séparait… n’était guère évitable. Hajime se sentit comme propulser en arrière, percutant le mur qui donnait sur le couloir. Son visage exprima une légère grimace, alors que tel un pantin il se heurta à divers débris, dont un qui vint à se planter en sa cuisse droite. Le souffle était des plus étourdissants, et le shinigami n’avait plus un seul repère visuel, pourtant, c’est résolument qu’Hajime parvint à rapprocher la lame de son zanpakutoh contre la peau de son bras immobilisé et l’entailla en murmurant :

- Fai Ghanima

Rapidement le sang se mêla à l’acier, laissant ce dernier devenir aussi translucide que le verre…et un sifflement bien particulier survint alors. Le El Sayal.. Ce dernier forma bien vite, deux murs parfaitement compacts afin de stopper la tornade, protégeant ainsi, Hajime qui se retrouvait désormais assit contre le mur de la salle de bain, les cheveux libérés lui couvrant la vue et le haut entièrement déchiré. Lentement, le shinigami se redressa sur ses jambes, ignorant la douleur fulgurante qui se manifesta en sa cuisse droite. Il coinça Ghanima sous son bras immobilisé et en sang, avant de tirer sur le débris qui lui fit plus que serrer les dents. Sa vue se troubla sous la souffrance engendré, mais son cerveau resta parfaitement clair. Rapidement il se fit un garrot avec ce qui restait de son haut.

Le sable du second mur avait partiellement tenu jusqu'à la fin du sort.et Hajime pouvait entrevoir le Reiatsu de Yoruichi un peu plus loin.. S’il ne réagissait pas au plus vite il subirait une autre attaque et cela n’était pas la meilleur des tactiques, aussi il propulsa le sable dans sa direction tout en le séparant en deux bras.

Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Dim 25 Déc - 0:10


Les commentaires du beau shinigami importaient peu à Yoruichi. Elle pouvait révéler ce qu'elle voulait, parler comme un moulin à paroles si elle le souhaitait. Et quelle importance que ses propos soient vides ou non ? Cela faisait partie de sa stratégie. Dans un sens. Car malgré le fond fort léger de son blabla, elle avait touché là où cela fait mal. Et dans le cas de ce cher Hajime, pour enfoncer le couteau dans la plaie, il fallait parler de Byakuya Kuchiki. Et sur ce sujet, l'Ushinawa pouvait en révéler des vertes et des pas mûres.

Comment allait-il répliquer, alors qu'il venait de se prendre un bon coup dans le dos et que sa jambe était blessée ? Il avait pris le mur de plein fouet, malgré sa tentative de lutter contre le Kido de Yoruichi. Il avait du répondant, c'est certain. Et une volonté de fer qui lui permettait de tenir tête à une femme de sa carrure. Hélas, cela n'allait pas durer.
Il se blessa volontairement avec son Zanpakuto. Sans quitter son grand sourire, la noble Shihouin savait que le combat allait prendre une teinte plus savoureuse, celle du sang, comme celui qui avait permis de réveiller le sabre de son adversaire. Ne t'inquiète pas, Hajime. Bientôt, le sang allait encore plus couler. En attendant, il se protégeait avec son sable. Yoruichi n'était pas assez folle pour attaquer tête baissée vers le sable. Le Zanpakuto du désert était assez réputé. Sa connivence avec son possesseur, importante. Et pourtant, il savait se faire très discret. Il était connu des autres
shinigamis malgré lui. Il préférait vivre dans l'ombre de Byakuya,
laissant ses compétences cachées. C'est le respect de ses semblables et l'étonnante proximité du chef du clan Kuchiki qui avait attiré l'attention sur lui. Chose qu'il ne devait pas aimer. C'était un solitaire, un homme du désert. Etre sous les feux de la rampe ne l'intéressait pas. Dommage, Yoruichi allait lui apporter un peu de publicité supplémentaire. Pas forcément sous un angle glorieux, cette fois-ci.

Partant du principe, sûrement, que l'attaque est la meilleure des défenses, il répliqua. Malgré ses blessures, il savait y faire. Intelligent, patient, réfléchi, puissant. Un adversaire de taille, en somme. Yoruichi, cependant, riait. Toute attaque a un point faible. Mais elle avait la fainéantise de la chercher. Elle ne voulait pas perdre de temps. Et vu ce que lui octroyait son pouvoir d'Ushinawa, elle allait utiliser CETTE TECHNIQUE sans remords.

Une aura blanche commença à apparaître autour d'elle, puis se mit à prendre de l'ampleur. Ses vêtements se mirent à bouger comme sous le souffle d'un vent intérieur. Mais ils ne se déchirèrent pas pour autant, car Urahara avait mis au point un tissu qui résistait à la pression du Shunkô de la tête aux pieds.

Maintenant armée face au sable, elle fonça sans peur ni hésitation vers Hajime, visant son sternum d'un point fort. Et tandis que sa vitesse accélérait à chaque centimètre parcourue, elle se mit à rire avec force ; rire terrifiant, tout simplement.

- Mon eau n'est pas lourde, mon garçon. Et ton sable n'est que poussière
!

L'impact allait faire mal si Hajime n'évitait pas. Elle ne le tuerait pas, mais elle aurait l'occasion de l'immobiliser totalement. pourvu qu'il ne perde pas conscience : devoir le réveiller d'un évanouissement ou une tombée dans le coma la frustrerait vraiment !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Dim 25 Déc - 2:44

Le bras armé tendu vers l’avant, hajime laissant le sable faire son office. Cependant une montée de reiatsu survint, lui annonçant la riposte de son adversaire. Ses oreilles pouvaient parfaitement entendre le rire presque démoniaque de Yoruichi qui se rapprochait de lui. Les yeux un peu troublés par la douleur, le noble Yongil avait du mal à tenir sur ses jambes. Le sang tachait déjà son garrot, et son bras droit ne lui était d’aucune utilité. Autant dire que la situation n’était pas à son avantage… Cependant une chose était sûr, l’arrogance de Yoruichi était tout aussi semblable que celle de son taisho et cela pouvait l’aider.. Le trop de confiance abaissait forcement la garde.

Il était clair en son esprit qu’il n’aurait pas le temps de rappeler le sable pour ne serait ce que se protéger.. ou bien leurrer l’adversaire dans un tourbillon. Hajime referma par une pensée ferme le sable pour freiner l’allure de son adversaire, afin de pouvoir profiter d’une esquive. En effet, si le noble et anciennement Roku ban tai san seki n’était pas aussi rapide que son Taisho, il pouvait néanmoins ruser pour obtenir quelque millième de seconde précieuses. Oubliant la douleur en son dos comme en sa cuisse, Hajime pouvait ressentir le vrombissement du sable se propager….ce rire se rapprocher dangereusement, il avait tout bonnement un sens plus aigue des choses. L’odeur du bois venait heurter ses narines, le souffle apporté par l’attaque fouettait son torse nue, la sueur à son front glissait le long de sa tempe. Ses muscles se tendirent au dernier moment, alors que ses yeux sombres perçurent l’ombre de Yoruichi surgir dans la pièce…

Le noble usa dès cet instant son shunpo pour se propulser sur le côté gauche, dévoilant sa poitrine droite à l’adversaire, qui vint le percuté de son poing. Ses cottes se brisèrent sous l’impacte, enfonçant son épaule dans le mur. Etait ce si stupide? Non, car ainsi il avait protégé son coeur qui n’aurait pas manqué d’imploser sous une telle violence et qui plus est son bras droit n’était pas utilisable. Son bras armé s’abattit sur Yoruichi pour lui trancher le flanc..alors qu’Hajime écouta à peine ce qu’elle venait de lui dire. Un affreux goût de fer vint heurter son palais, avant qu’un mince filet de sang ne s’écoule de ses lèvres, preuve que le poumon droit avait été touché. Ses jambes flanchèrent sans qu’il ne puisse rien y faire, et dû planter son sabre sur le sol pour ne pas choir à genoux. Il était un Yongil et n’avait pas à baisser l’échine, fusse-t-elle une Shiouin. Comme il tenait toujoursGhanima en main, il pouvait toujours diriger le El sayal et ce dernier n’était pas rester inerte durant ce lapse de temps. En effet, il semblait fermer toute retraite en arrière et se porta avec force juste à l’endroit où se tenait Yoruichi.. Effleurant le corps bien mal en point de notre noble qui tenait encore à demi debout.

Son souffle était difficile avec ce poumon meurtri. Un long frisson de douleur le parcourut de part en part, alors qu’il luttait pour ne pas chavirer dans le noir. Sa chevelure était éparse, couvrant à demi sa vision qui se dédoublait par moment. Sa poigne était bien trop crisper maintenant sur la garde, et son épaule droite paraissait déboitée. Quel gâchis pensait Hajime par ironie.. perdre autant de sang…. Cette eau…


- Par Shai Hulud…

Murmura-t-il alors qu’il savait que désormais il n’aurait guère le choix que de subir et rester fort. Soudain.. il cru se revoir dans cette pièce remplit de crochets.. les liens autour de ses poignets et la peur qui le tenaillait. Mais ici, il n’avait nul peur, nul inquiétude. Il ne regrettait pas son geste, surtout pas envers celui qui lui avait sauvé la vie. Il tiendrait son serment. Ce qu’il avait fait était juste.. et alors qu’il voilait son regard par simple reflex il entrevit le visage de son compagnon en son esprit. Pour lui aussi il sera fort…

( merchi pour ce beau cadeau de noël =))
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 28 Déc - 0:03

OOC : c'est le miracle de Noel, mdr !!
Désolée de mettre tant de temps à répondre, mais ça devrait aller mieux !enfin, j'espère !

((((((((((()))))))))))))



Yoruichi progressait dans le sable, emportée par son élan. Elle sentait que son adversaire tentait d'éviter son coup. Si elle ratait son attaque, peu importait. Elle savait de toute façon qu'elle finirait par l'avoir. CE n'était pas de l'orgueil, mais de la logique pure.
Elle n'attendit pas longtemps pour avoir sa réponse. Elle sentit et entendit l'effet de son coup. Satisfaite, elle s'imagina dans sa tête la scène sans le sable. Son ventre se pliant en deux. Les côtes se brisant violemment. Il répliqua ; Elle sentit un coup sur le flanc mais elle s'en moquait. De toute façon, elle aurait des personnes pour la soigner. Elle attendrait que ce moment intense soit terminé pour avaler une pillule d'Urahara qui apaiserait la douleur.

Bientôt, elle se retira de quelques pas, et retira de sous son vêtement un distributeur qui ressemblait beaucoup à chappy, sauf qu'il avait une tête de mort à la place de celle du lapin. Yoruichi avala le Soul Candy et oublia la blessure qu'elle avait à la hanche. Elle serait tranquille pendant quelques heures mais jeta un coup d'œil sur le vêtement déchiré et sur le sang qui coulait.

- Oh la la...ma veste toute neuve...



Elle secoua son index de gauche à droite, comme un adulte qui fait non à un enfant, exhibant un sourire ironique et humiliant.

- Ca ne va pas se passer comme ça, Hajime... En tout cas, bravo, tu arrives à rester sur tes jambes malgré un coup de ce genre. Quoique...ce n'est que ton honneur qui te maintienne debout. LA force de ton esprit. Comme chez ce cher Byakuya. C'est horripilant.



Elle dut bouger car le sable se dirigeait vers elle. Elle esquiva sans la moindre difficulté, pouvant à nouveau admirer l'état désastreux de son adversaire. Touché au poumon, à la jambe, au bras. La vue qui se troublait, peut-être. Il serait bientôt à sa merci.



- Sérieusement, tu penses encore pouvoir te battre ? Tu tiens à peine debout. ET moi, je n'ai même pas mal là où tu m'as touchée.



Avec un shunpo, elle se retrouva juste derrière lui. Elle lui chuchota à l'oreille.

- Tu devrais faire comme la gazelle dans la gueule du lion : résigne-toi, c'est inutile de lutter.



Son sourire de prédateur s'élargit. Elle approcha sa bouche du cou d'Hajime avant de sentir comme un chat qui repère l'odeur d'une souris ou d'un oiseau.



- Tu as une bonne odeur, tu sais. JE me demande si Byakuya sent aussi bon que toi. Mais tu dois le savoir, tu le cotoies de "près", n'est-ce pas ?


LE sous-entendu était volontièrement blessant. Et cela l'amusait, à un point !



Dernière édition par Reiatsu Fantôme le Sam 7 Jan - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 28 Déc - 1:56

( Il n’y a pas de souci tu le sais bien =) )

Hajime tremblait violemment sous les spasmes de douleur.. que ce soit sa jambe, son bras ou encore son épaule. Sa vue était de plus en plus difficile à corrigé, malgré le plissement de ses paupières. Tout paraissait trouble et dédoublé. Le sifflement du El Sayal était des plus lointain pour lui, alors qu’il recracha le sang qu’il avait dans la bouche. De l’eau.. son eau….pour un fremen il en était un peu indigne pour le coup, mais qu’importe, elle ne s’écoulait pas pour rien. Son acte était des plus justes et il le savait. Rien que pour cela il méritait de porter le Nezuni (mouchoir vert porter par les élites). Sa main tenait encore fermement la garde de Ghanima, alors que Yoruichi se rapprochait de lui comme pour mieux se régaler de son immobilité. Cependant, par Syanocq elle avait parfaitement raison en ce qui concernait le fait qu’il avait du mal à se tenir debout. Sa respiration était saccader et laborieuse en sa poitrine dénudée. Ses cheveux tombaient de manière éparse sur son dos, venant ajouter quelques mèches sur son front qui se collaient sous la sueur, à sa peau.

Ses pupilles se dirigèrent vers son adversaire qui semblait lui dire non d’un doigt, comme on le ferait avec un enfant, en lui certifiant qu’il était bien pire que Byakuya. C’était là une phrase qu’il n’appréciait pas du tout et il le fit bien savoir en fustigeant Yoruichi de ses yeux noirs. La fièvre montait alors en lui, le faisant presque grelotter sur place, alors qu’il refusait encore de choir. Cette femme… cet adversaire si redoutable, glissa en son dos de manière si féline qu’il ne pouvait réellement percevoir son déplacement. Il dut une fois de plus cracher un peu de sang, alors que sa peau frémit sous le chuchotement mesquin de la féline…

Lui une gazelle ??.. non…en revanche un ver des sables des plus immobile..Surement. C’était là le danger. Ghanima le lui avait assez répété. * Dans le désert tout est mobile ou bien trépasse.. * La douleur était trop intense, et ses genoux fléchir un peu. Pourtant il n’écouta point Yoruichi, s’obligeant à calmer son cœur bien trop rapide, et décontracter certains de ses msucles. Peu à peu sa respiration se fit un peu plus profonde, démontrant qu’il était loin d’être finit. Certes il ne pouvait plus lui porter d’attaque. Laissant le El sayal se mouvoir tout doucement sur le sol.. à leurs pieds.

Son visage prit un aspect des plus impassibles, affichant une sérénité quasi déconcertante, malgré la tension qui habitait son bras pour le maintenir debout. Cette fois si sa peau ne réagissait point alors que Yoruichi s’offrait le loisir de respiré son épiderme tout en lui disant suavement qu’il sentait aussi bon que son mentor. Des mots qui une fois de plus attisèrent cette colère sourde. C’était un sujet réellement tabou pour lui.. tout autant que la cicatrice qui ornait le bas de son dos. Dans un effort quasi ultime le noble et anciennement Roku ban tai san seki articula d’une voix un peu rauque à cause du sang dans la bouche, mais ferme, affichant par la combien il n’était pas de ceux qui se laissaient totalement dominer.


- Je n’entretiens pas ce genre de relation avec Kuchiki Taisho. De plus c'est vous qui l'avez connu de près Arq Al Ada.

Pas une seule fois il n’avait offert le nom de code qu’il donnait depuis toujours à Byakuya.. le Sihaya.. jamais il ne trahirait cela… mais il ne s’était pas privé de confier un surnom à cette femme.. Arq Al Ada.. « briseur d’habitude ».. cela lui allait comme un gant. N’en pouvant plus, Hajime mit un genou à terre la douleur revenant plus fortement en sa poitrine.. il était presque aveugle tellement tout semblait trouble. Le sifflement de son sable.. Finit par s’atténué peu à peu, venant à disparaitre, avant que Ghanima ne recouvre sa forme scellée, toujours planter sur le planché quelque peu dévasté par les attaques subis. Par deux fois le noble Yongil chercha à se redresser, mais les muscles de sa jambe blessée étaient tétanisés.
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Sam 7 Jan - 0:20

OOC : si ça ne te convient pas, tu me le dis .


Il n'arrivait plus à bouger. Plus du tout. Il saignait, ses mouvements ne parvenaient plus à suivre les messages envoyés par le cerveau. Yoruichi avait gagné. Sans aucune difficulté. C'était tellement facile que ce n'était pas amusant, mais après tout, elle voulait l'immobiliser vite. Elle n'était pas comme Soi Fon qui jouait à poursuivre ses victimes. Non, elle, elle voulait profiter de l'immobilité de sa victime. Courir après la nourriture ,ce n'était plus de son âge.

Elle sortit un objet de sous sa veste. Il s'agissait d'une corde, a priori banale. Elle replia violemment les deux bras d'Hajime derrière son dos, et lui lia les mains très serré, au point que le sang coulait là où la chair était en contact avec le lien.

- Kisuke invente beaucoup d'objets assez sympathiques. J'aurais pu t'attacher avec un kido, mais je te trouve nettement plus ...alléchant avec une corde réelle. Qui endort le Reiatsu. Donc tu ne vas pouvoir tenter quoique ce soit. Tu es à ma totale merci.


Elle posa ses fesses sur le dos d'Hajime, s'asseyant sur le dos de son captif. Elle prenait un certain plaisir à l'humilier de cette manière, d'une façon assez sensuelle, provocante.

- Il y a un truc que je n'ai jamais compris, Hajime. Tu es vraiment comme tu es physiquement ou tu veux vraiment être le clône de byakuya ? Tu as pourtant ta propre beauté à toi, tu sais. Nettement moins glaciale que ton supérieur hiérarchique. Enfin, ton ex-supérieur hiérarchique. Le noble déchu. Tu as raison, je ne peux pas imaginer que tu puisses avoir quelques affaires avec Byakuya Kuchiki. C'est plus comme une admiration sans faille, comme une groupie. D'où tes magnifiques cheveux longs.


Elle passa sa main dans ses cheveux et les caressa en souriant de façon sadique.

- Non, ton chéri, c'est pas Bya-chan. C'est le petit minable de la Quatrième Division. Le rossignol qui couche avec un cancrelat. C'est dégoutant, Hajime.

Elle s'attendait à ce qu'il ait un choc.

- Ne t'inquiète pas, je n'ai parlé à personne de cela. Je garde cette horrible nouvelle pour moi. Je serais muette comme une carpe. Tu peux me faire confiance. Par contre, non seulement tu guéris Byakuya, alors que nous l'avions formellement interdit, mais en plus, tu t'encanailles avec un minable sans grade de la Soul Society et déshonore les nobles. Et cela, ça mérite une punition double. Qu'est-ce que tu préfères ? Privé de dessert ? Une petite fessée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Sam 7 Jan - 2:55

( ça me va =))

Le soufflé toujours plus ou moins sous contrôle Hajime lutta pour ne pas chaviré. Il ne voulait pas lui donner se plaisir. Si elle voulait le soumettre elle devra le faire par la force. Chose que Yoruichi ne se priva pas d’attendre pour le faire en vérité. Une violente douleur lui fit serrer les dents, alors que la féline lui ramenait les mains dans son dos pour les fixer plus que solidement avec un lien qui lui coupait limite la circulation. Sa vision se troubla un peu plus, alors qu’il ploya définitivement sur ses genoux. Son cœur battait si fort à ses temps qu’il mit un certain temps avant de comprendre les mots que lui distillait Yoruichi en s’installant sur son dos, accentuant encore la souffrance que le jeune homme pouvait déjà ressentir. Ses côtes cassées ainsi que son épaule démise ne s’en portaient que pitoyablement, sans parler de sa cuisse.

Cependant là encore ce ne fut qu’un halètement de douleur qui s’échappa de ses lèvres, pas un râle…pas une plainte. Les yeux fiévreusement braqué sur l’ouverture en face de lui.. Cherchant à se concentrer pour ne pas sombrer dans le délire et l’inconscience. Ghanima était resté planter au devant de lui, reprenant son aspect la plus familière alors que le El Sayal s’était tût avant de disparaitre. Le plus étrange fut cette absence d’énergie en lui même. Ceci raccourcissait encore bien ses capacités à respirer. Le poids de cette femme était de plus en plus…frustrant pour sa fierté mais aussi insupportable pour son propre corps. Par deux fois il manqua de chavirer sur le côté, mais il tint bon. Lentement les mots se figèrent en son esprit embrumé parla fièvre et la douleur. Son être recherchant le calme en s’imposant un souffle régulier.. Bien que les paroles proférer le faisait presque bouillir de rage. Hajime ne supportait pas qu’on le prenne pour une groupie et encore moins qu’on se moque de celui qu’il nommait le Sihaya. Cet homme méritait son respect et son obéissance, ce depuis qu’il lui avait sauvé la vie. Son clan avait un devoir envers les Kuchiki. Ses lèvres sèches s’animèrent enfin, alors que sa voix presque murmuré se fit entendre avec une certaine fermeté:


- Mon nom est Yongil Hajime ! non une groupie ! Laissez mon taisho en dehors de votre verve ou un jour ou l’autre vous perdrez votre langue Arq Al Ada.

Il fit une courte pause pour reprendre son souffle qui s’était rendu presque sifflant.. le sang coulant de sa bouche à cause du poumon touché, laissait un affreux goût de fer. Un s’éveilla le long de sa nuque, alors que la féline lui caressa les cheveux avec dédain. En temps normal il appréciait une telle caresse mais là ce n’était que le dégoût qui se manifesta en lui. Ses paupières s’abaissèrent pour n’offrir qu’un air désinvolte et hautain voulant rétorquer quelque chose.. mais cela resta coincer au fond de sa gorge quand ses pupilles s’écarquillèrent de stupeur, laissant une unique pensée s’afficher en lui..

*Hanataro..*



- Je n’ai jamais touché ce garçon vous semblez bien mal informé.

Ce qui n’était pas si faux, ils n’avaient échangé qu’un baiser après tout. Jamais il n’était allé plus loin envers lui, et tous savait qu’Hajime était pour ainsi dire son protecteur. Elle ne voulait rien lui faire hein… mais elle n’aura pas intérêt…car où que la féline se cachera, il la poursuivra pour cela. le Shinigami ne supporterait pas que l'on s'en prenne à son protéger.. pas plus qu'on s'en prenne à Byakuya. Il eut un hoquet causer par son poumon blessé..et cracha une bulle d’air noyé de sang, sur le sol. IL se sentait si engourdit pour finir que la douleur n’était que sourdine…Hajime se borna à ne pas répondre de trop à ses provocation et parlait simplement… et en dernier lieu avec ironie.. Il n'avait qu'une promesse à prendre en compte.. celle de vivre.

- Je n’ai jamais aimé la bastonade ..Ghafla..
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Dim 5 Fév - 22:10

Malgré son calme, Hajime ne pouvait supporter les remarques acides de l'Ushinawa. Et cela excitait la cruauté et l'amusement de Yoruichi. Pourquoi mettre en avant la vie privée d'Hajime cette façon, sous-entendus sexuels à la clé ? Après tout, Yoruichi se moquait totalement de cette histoire avec Hanatarou. Elle ne savait même pas s'ils étaient engagés dans une quelconque relation. Son espion avait juste aperçu les Shinigamis ensemble tous les deux, sans qu'il ne se passe rien d'autres qu'une discussion. CE qu'elle avait sorti, la possibilité qu'ils fussent un couple n'était que spéculation. Elle l'imaginait pas tomber aussi juste ! Ainsi, punir Hajime serait d'autant plus facile. Il fallait viser le Shinigami guérisseur.

- Tes paroles affirment ; ton corps te trahit. Tu essaies de cacher tes émotions et tu le fais divinement bien. Mais tu me sous-estimes. Tu oublies que j'ai plus d'expérience que toi.

Elle devint soudain sérieuse et décida d'arrêter la taquinerie. Son visage devint sombre et grave. Le jeu était terminé.

- JE me fiche totalement QUE tu aimes ou pas. En revanche, QUI tu aimes me révèle tes faiblesses. Et le fait que tu sois ami avec Yamada Hanatarou m'arrange.

Elle fit une pause avant de reprendre d'un ton glacial.

- Tu savais que personne ne devait soigner Byakuya. Tu devais te douter que nous le saurions. Tôt ou tard. ET pourtant, tu l'as fait. Avant ton intervention, il n'y avait que ce crétin de Kuchiki de blessé. MAis maintenant, vous allez être trois. On ne vous tuera pas pour que vous puissiez profiter de votre sort. D'abord, j'en finis avec toi. Ensuite, je vais laisser le soin à KAtara de s'occuper d'Hanatarou. C'est une folle ; en comparaison, je suis douce. Et ensuite, je demanderais à quelques capitaines de m'accompagner et m'occuper de ton Taisho. Je pensais au départ lui couper le bras que tu lui as guéri. Mais cela affecterait trop sa noble beauté. On va juste lui crever les yeux et lui briser les deux poignets. C'est moins cruel que de lui couper les mains, n'est-ce pas ? Comme cela, en plus de la douleur physique, je vous ferais porter à tous les deux le poids de votre culpabilité. Bien fait pour vous, mais à cause de votre désobéissance, Hanatarou sera un dommage collatéral. On lui fera bien savoir que c'est de votre faute. A tous les deux. Mais tel que je le connais, il ne vous en voudra même pas. Et cela va vous faire très mal. Croyez-moi.

Elle laissa sa main trainer dans les cheveux d'Hajime.

- A l'instar des femmes, les nobles considèrent leur chevelure comme une parure, elle représente leur beauté, leur rang, mais aussi leur noblesse et leur force. Personne d'autre que l'intéressé ne peut daigner la modifier ou la retoucher, à condition d'avoir son accord.

Elle enroula une mèche de cheveux noirs autour de son index.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Lun 6 Fév - 22:33

Sa respiration était un tantinet sifflante sous la douleur et le sang qui envahissait ses poumons. Pourtant Hajime luttait pour garder les idées claires. Par contre… son corps se fit parcourir par de multiples soubresauts.. comme si la personne allait rire.. Dans un sens c’était le cas. En effet, le rire à demi étouffé par le souffrance, se fit entendre dans la pièce ravagé par le combat. Un rire ironique envers sa tortionnaire, alors que cela lui coûtait réellement cher…Sa vue se troublait de plus en plus et ses sens se trouvaient bien mal mené. Son rire dura une bonne minute avant qu’il ne lui glisse un regard enfiévré mais lucide.

- Je n’ai aucun ami. Le seul et veritable ami que je possède est Ghanima.

Cherchant à recouvrer un minimum de force pour ne pas sombrer dans le noir, le noble Yongil reposa son front sur le planché tâché de son propre sang. Laissant ce dernier glisser le long de son menton… Il ne fallait pas succomber, jamais. Oohhh.. il commençait à entrevoir qu’elle le laisserait en vie. Pas dans un très bon état, mais en vie. Il allait servir d’exemplele. C’était une evidence. D’ailleurs les propos de Yoruichi le démontraient de seconde en seconde. Cependant lorsqu’elle énuméra ce qu’elle allait faire à chacun d’eux, la colère revint à la charge en son esprit, faisant trembler son corps meurtrie. Son souffle se fit plus bruyant, alors qu’il redressa avec effort son visage, offrant un air digne mais aussi menaçant.. un regard aussi noir que l’encre. Même s’il ne pouvait pas user de son reiatsu, Hajime était un Yongil et de haute ligné. Jamais il ne se laisserait marché sur les pieds, pas même permettre à quiconque de salir ainsi ceux qu’il s’était juré de protéger.

- Aussi longtemps que je vivrais, jamais je ne vous laisserais vous en prendre à qui que ce soit, qui se trouve en mon camp. Ne sous estimé pas celui qui vous doit certain enseignement.

Hajime n’avait jamais douté de la force de son taisho. Ce n’était pas par le biais de l’admiration,, mais plus par le fait de l’avoir vu combattre. D’avoir ressentit sa puissance et sa maîtrise. La colère animait son regard ;.. ainsi que la fierté, mais tout cela se décupla quand la féline vint à passer une fois de plus sa main dans sa chevelure noire éparse. Même si cela lui coûta un son rauque de douleur et noyer par le sang qui envahissait sa gorge, le noble Roku ban tai Sna seki se dégagea de son emprise. Il pouvait aisément paraître comme un animal fier que l’on ne pouvait dresser et il se redressa de toute sa taille, usant de tout ses efforts, expulsant cette femme de son dos.. Debout, les jambes terriblement flageolantes, l’épaule en sang.. Ses cheveux retombant sur ses épaules en sueur, Hajime tenait bon, même si son regard se faisait de plus en plus vacillant. Il pouvait la voir double, comme triple mais qu’importe. Par son comportement il démontrait pleinement que même ficelé et sans reiatsu, il lui ferait quoi qu’il advienne.. Barrage.

- Vous êtes indigne de les toucher.

Fit il d’une voix qui se voulait assurer, bien qu’elle paraissait rauque sous le gargouillis créé en sa gorge. Le goût était des plus déplorables entre ses lèvres et Hajime fit un pas en arrière pour se retenir de choir. Sa respiration sifflante devenait de plus en plus douloureuse, et bientôt il manqua de totalement chavirer vers l’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Dim 19 Fév - 21:43




Contre toute attente, le blessé se mit à rire. Le genre de réaction horripilante. Yoruichi devait-elle se sentir vexée ? Du tout. Elle se contentait de le regarder sans broncher, laissant seul Hajime dans son délire. Libre à lui de s'en satisfaire. Elle n'apporterait pas d'eau à son moulin. De toute façon, cette émotion crée par la situation n'allait pas durer. Vu ses blessures, il allait payer cher ce rire. Bien fait.

Yoruichi ne réagit donc pas à la réplique d'Hajime. Qui voulait-il convaincre avec ses paroles ? Quand bien même, si Hajime n'avait pas d'amis, c'était un guerrier qui se préoccupait d'autrui. Et à ce titre, il ne supporterait pas qu'une personne soit tourmentée par sa faute. La preuve ne tarda pas. La réponse d'Hajime face aux menaces lui donna un regain de force. Cela resterait vain : qui pouvait arrêter les Ushinawas ? La soul society avait déjà été vaincue et brisée. Et dans son état actuel, était incapable de se remettre.

Hajime cependant réussit à bouger et fit tomber Yoruichi, qui sauta gracieusement dans les airs. Elle retomba sur ses pieds, comme un chat sur ses pattes. Son adversaire se leva laborieusement. Comment pouvait-il encore espérer quoique ce soit alors qu'il tenait à peine debout ? L'abnégation est vraiment une valeur ennuyeuse...

- Oh, s'il te plait, épargne-moi le sermon sur la dignité. Tu vois bien que je m'en moque éperdument. Que penses-tu faire dans ton état, dis moi ? Résister à Katara ? A trois capitaines ?

D'un shunpo, elle se retrouva derrière lui et agrippa violemment les longs cheveux d'Hajime, les tirant vers l'arrière.

- Protège-toi d'abord, avant de jouer les chevaliers blancs.

Elle sortit son Zanpakuto de l'endroit où elle l'avait caché et d'un vif mouvement du bras, coupa les mèches noires qui couvrirent le sol.

- Te voila beau, Hajime du clan Yongil.

Elle profita que son étreinte soit libre sur la chevelure brune du Shinigami pour lui donner un coup de pied retourné dans les reins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Dim 19 Fév - 23:42

Y ongil tenait à peine sur ses jambes. Seule sa volonté lui permettait de rester valide. Son regard aussi sombre qu’un puit, fixait bien au delà de Yoruichi.. comme s’il la déshabillait littéralement.. Regardant à l’intérieur d’elle-même, cherchant à entrevoir ce qu’elle avait pu été. Comment une personne aussi forte qu’elle pouvait l’être avait-elle succombée ainsi par ce mal..Comment tout cela en était arrivé là. Le sentier d’or semblait bien loin tout à coup, et Hajime se sentit alors véritablement décourager. Il n’en pouvait plus, c’était comme s’il brassait du vent. Le sang s’écoulait de sa bouche, longeant sa gorge pâle et couverte de poussière. Son souffle s’était raréfié et bruyant, alors que sa main s’élevait comme pour toucher quelque chose d’inexistant. Ghanima.. il était là .. en face de lui, le fixant de ses yeux bleu de l’ibad. Il se rapprochait de lui., en tendant la main comme pour se saisir de la sienne. Pas une parole de la part de Yoruichi ne parvint aux oreilles désormais sourdes et engourdie de notre Roku ban tai san Seki. Tout ce qu’il comptait c’était Ghanima et leurs mains qui se touchaient presque. Cela n'était que l'illusion de son esprit.comment le pourrait-il en réalité.. alors que se smains étaient liées au point qu'il ne les ressentaient même plus.

Mais alors, une poigne ferme vint se faire ressentir sur sa longue et fière chevelure, l’obligeant à reculer d’un pas, et tendre la tête en arrière, offrant sa gorge à quiconque aurait le désire de la tranchée. Le coup fut net.. et quelques mèches de sa chevelure passèrent devant son regard encore surprit.. son cerveau comprit alors ce qu’il venait de se passé et alors qu’il allait protester, un violent coup dans les reins le propulsa quelques mètres plus loin. Il ne voyait plus rien…. Seule la douleur envahissait son corps.. les sons s’atténuèrent… Son cœur se fit plus lent..presque silencieux… tandis que de ses lèvres le sang s’écoulait un peu plus…

Son être chavira enfin dans un soupir, avant de heurter violement le sol de toute sa masse. Sa cuisse pissant le sang…toute cette eau…son existence… se rependait sans qu’il puisse faire quoi que ce soit. Son esprit n’avait pas même noté qu’il était sur le sol. Joue contre le plancher ravager par les attaques passé, ses yeux paraissaient éteins. Il avait beau tenter de cligner des paupières.. il ne pouvait voir… Bientôt ses paupières s’abaissèrent définitivement.. Signalent son complet abandon. Le coeur battant de plus en plus faiblement.


-….

Ses lèvres semblaient vouloir dire quelque chose encore.. mais rien ne vint si ce n’est ce hoquet dû à ce poumon perforé. Bientôt le noir fut remplacer par une lumière intense.. Ses doigts s’engouffraient dans l’épaisseur d’un sable brûlant.. Une main un peu câleuse s’empara de lui pour le retourner sur le dos, et une pairs d’yeux sans pareil se fixèrent dans les sien.. Ghanima… Mourir ? allait il mourir? Allaient ils tout deux disparaitre? Ne pouvait il donc pas tenir sa promesse?....
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 29 Fév - 16:36


Yoruichi avait fait attention à ne pas le tuer. Il était très faible, il risquait peut-être de se vider de son sang. Bah, tant pis, c'est le destin qui déciderait de son sort. Après tout, s'il en était là, c'était uniquement de sa faute. Il faut savoir prendre ses responsabilités. Elle écrasa sans scrupule les mèches de cheveux noirs qui jonchaient le sol, baignant dans le sang. Elle s'empara d'une main d'Hajime et le traina hors de la maison qui n'était à présent que ruines.

Sur son passage, les gens du Rukongai la regardaient d'un air médusé ou fuyaient carrément pour éviter d'avoir à subir le même sort. Que craignent ces crétins ? Pensa-t-elle. Ils ne sont rien. Pas plus d'importance que vivre à l'état de rebut au sein de la soul society. Ou au mieux, devenir chair à canon des Ushinawas s'ils souhaitaient les rejoindre. En tout cas pour ceux qui possédaient une once de reiatsu.

Elle décida d'établir son plan sur l'une des places du Rukongai où la fréquentation, à cette heure-ci, était à son comble. Et pour cause, c'était jour de marché. Elle n'eut aucun mal à se frayer un chemin dans la foule, toujours en trainant sa victime. Dès que les gens la distinguaient, ils se poussaient et créaient une haie d'honneur (ou plutôt de terreur). Sur cette place se dressait un immense portail en bois, qui rendait hommage aux shinigamis du Rukongai morts durant la guerre contre Aizen. Yoruichi sauta sur le haut du monument, et avec habileté, y attacha Hajime en hauteur, les pieds à quatre mètres du sol, de façon à ce que tout le monde profite bien de la vue.

Ensuite elle se mit à parler, tandis qu'elle dominait la foule par sa hauteur et sa façon de parler.

- Cet homme s'est élevé contre nous. Voila ce qui lui est arrivé. Et voila ce qu'il arrivera à ceux qui voudront l'imiter.

Et sur ce, elle quitta les lieux sans demander son reste.

La foule n'osait pas intervenir, faisant presque comme si de rien n'était, même si on sentait la chape de plomb qui recouvrait à présent la place. Personne n'osait regarder Hajime, et on faisait un large détour autour du monument aux morts.

***
Ce ne fut qu'au bout de trois minutes qui durent paraître pour le supplicié durer une éternité que quelqu'un fit un bond et se retrouva à proximité d'Hajime. Là encore, les passants l'avaient vu mais l'ignoraient totalement, en crainte de représailles.
Utilisant un couteau assez fin, ressemblant à un scalpel de médecin, il détacha Hajime. Il l'emmena loin du marché et installa Hajime sous un arbre. Ils étaient dans la forêt de Kenpachi.

- Nous devrions être tranquilles ici.








Habillé comme n'importe quel habitant du rukongai, il était passé inaperçu dans la foule. Il sortit de sous sa tunique une pochette en cuir qu'il ouvrit, découvrant ainsi un ensemble de scalpels, pipettes, seringues, pinces à épiler, tubes à essai et d'autres petites choses sympathiques. Il préleva une seringue, mit en place l'aiguille. Il aspira le liquide noir contenu dans un tube à essai et tapa la seringue avec l'ongle de son index à plusieurs reprises pour que le liquide se mélange et que les bulles disparaissent.
Il pinça la peau d'Hajime au niveau du coude droit, repéra une veine sans difficulté et planta l'aiguille. Tandis que le produit pénétrait le shinigami blessé, l'inconnu prit enfin la parole.

- Ne t'inquiète pas. Il s'agit du mélange issu de plantes et du venin de scorpion du désert. Ca ne te tuera pas. Tu vas juste arrêter de sentir la douleur. Ca te permettra de patienter jusqu'à ce que je puisse te transférer à la Quatrième sans me faire chopper.

Il sourit et lève les yeux au ciel.

- Je te parle mais je ne sais même pas si tu m'entends. Enfin bref...


Il retira la seringue et déposa sur la peau piquée non pas une compresse mais une feuille d'arbre dont il a récupéré un échantillon dans sa trousse.

- Je me présente quand même. Je suis Satoshi Soriro, de la Douzième Division. Mais on me surnomme Sasori, alors appelle-moi plutôt comme ça.


Il se releva, regarda à gauche...à droite. Pas de reiatsu. Il ferma les yeux, et fixa le tronc d'arbre au pied duquel Hajime était allongé.

- C'est bon, y'a personne.

Il utilisa alors un peu de fluide noir qui coulait de la seringue et inscrivit sur ses bras des traces noires. Il fit de même sur le tronc d'arbre, avant de mettre ses deux mains contre l'écorce. Un rectangle lumineux apparut alors.

- Kokubyaku no ami! Nijūni no kyōryō, rokujūroku no kantai. Ashiato, enrai, senpō, kaichi, yafuku, unkai, aoi tairetsu. Taien ni michite ten o hashire!

Il effectua encore quelques mouvements des bras et des mains. Des ombres sortirent de là pour se raccrocher au rectangle, comme une araignée tisse sa toile (quoiqu'en l’occurrence, cette araignée-là n'aurait aucun don pour l'harmonie des lignes...)

-
Bakudō no nanajū nana : Tenteikūra !

Enfin il put parler à son correspondant.

- Akon - san, j'ai trouvé Yongil - Dono dans un sale état. Je lui donne les premiers traitements. J'ai besoin de savoir où je peux l'amener pour qu'il soit pris en charge sans encombre par un résistant de la Quatrième.


Et il relâcha le Kido après ce dernier mot, pour éviter qu'on ne les repère. Il s'essuya le front de sa main et soupira.

- Pioufff. je comprends pourquoi juste les Capitaines et les vice-capitaines faisaient ce kido-ci. Il est super difficile !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Jeu 1 Mar - 15:38

Hajime ne percevait plus rien que des bourdonnements par moment, comme si l’on trainait son corps.. le déplaçait, sans prendre réellement le soin de le porter. Soudain il se sentit comme soulevé pour ensuite laisser un gémissement quitter ses lèvres couvertes de sang plus ou moins séché. La douleur était constante..Lancinante…ses paupières étaient collées et bien impossible à entrouvrir. La voix de Yoruichi n’était qu’un murmure à peine audible pour ses oreilles, notre shinigami était partager entre la réalité et son monde désertique qui semblait s’étioler. Ghanima gisait à ses côtés, sans force.. et pourtant il sentait sa main dans la sienne. L’un n’allait pas sans l’autre dans un sens.. surtout aussi proche de la mort. Le froid mordait sa chaire et pourtant il ne semblait pas grelotter, son poumon percer se remplissait peu à peu de son sang, jusqu'à l’étouffer, et malgré cet état d’inconscience il semblait lutter contre l’inévitable. Il n’entendait plus rien maintenant, et les mains qui le tenaient avait disparu, il était seul.

Quelques minutes s’écoulèrent, peut être une heure, une journée ? le temps n’était plus une référence pour notre shinigami mourant. Cependant, des mains ferment vint soutenir son corps aussi désarticulé qu’un pantin, puis tranchèrent ses liens qui le retenait, faisant circuler à nouveau le reiatsu en son être meurtrie. Ce fut même douloureux au point qu’il en gémit dans son inconscience. Son épaule droite était bien mal en point, et sa cuisse n’en menait pas moins large. Le vent s’infiltra dans sa chevelure apportant un court moment d’apaisement. A nouveau Hajime plongeait dans le silence, ne ressentant pas même l’odeur des arbres, ce qui signifiait qu’il pénétrait malgré lui dans une végétation dense. Parfois il se secoua de spasme de douleur, et ses lèvres s’animaient pour gémir mais rien n’en sortait, car la force lui manquait totalement.


-….

Puis étrangement la douceur l’épris et la souffrance ce fit bien plus sourde, comme si quelqu’un avait d’un coup rompu ce lien. Était-il mort ? Soudain il put percevoir cette voix bavarde qui lui parlait et il murmura plus qu’il ne parla..

-Hana….ta..ro…?

Mais… non ce n’était pas lui… pas aussi bavard. Pas.. il ne savait plus, incapable de rassembler ses idée tellement il se sentait faigué et rompu. Il ne ressentait plus son corps du tout, et il avait peine à reprendre son souffle à cause de son poumon. Ses paupières, il ne parvenait même pas à les ouvrir.. pas encore. Mais une chose était certaine, il n’était pas encore trépasser, il pouvait encore sentir la main de son zanpakutoh dans la sienne.. la chaleur du soleil sur le sable …mais curieusement de son autre main, il pouvait caresser très faiblement l’herbe sous son corps. La fièvre s’était emparer voracement de son esprit et il se mit à grelotter un peu à cause de la différence de température. Bien qu’Hajime ne s’en rendait pas compte. La seule chose qui tournoyait en son esprit.. fut..

*mais quel bavard…..*

Une fois de plus tout devint noir… et les heures passsèrent sans que Yongil ne le comprenne… Il sentit quelque chose lui chatouiller le nez. Son visage s’anima avec peine sous cette sensation autre que douloureuse.. et Hajime parvint enfin à ouvrir lentement les yeux. Un regard un peu terni par la fatigue extrême qui le possédait. Tout était flou, sauf ce papillon perché sur son nez…Il aurait voulu lever la main pour le chasser, mais il ne semblait plus rien commander, et ses yeux se couvrirent à demi sous l’épuisement. Même cela c’était un peu trop d’effort. Où était il ?..Ghanima??....Est ce que l'ennemi voulait encore se rire de son être pour lui apprendre à les défier?

Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Ven 2 Mar - 1:51







Pour le moment, Satoshi ne pouvait pas quitter les lieux. Il n'aurait pas pu entrainer Hajime de toute façon à un autre endroit, il n'était pas vraiment transportable. Il s'assit alors à côté du blessé et, le dos posé contre l'écorce de l'arbre, un genou plié en l'air, il regardait les rayons du soleil qui tentaient de percer le feuillage épais. Il jetait de temps en temps un coup d'oeil vers Hajime afin de vérifier son état général.De temps en temps, Hajime, dans son cauchemar de douleur, échappait des bruits. En fait, une parole en particulier. Hanatarou. Hajime réclamait un soigneur.

- Je suis vraiment navré, mais je ne peux pas encore t'accorder la possibilité de voir un soigneur. Suite à ton agression, j'ai contacté Akon-san de la Douzième. Il m'a confirmé ce que je craignais. Les Ushinawas te cherchent à la trace pour débusquer tes plus proches complices, ainsi que les quartiers généraux. Des personnes justement comme Yamada Hanatarou, qui est bien connu des Ushinawas, sera l'un des premiers surveillés. C'est pour ça que je suis obligé de te garder sous l'influence de la toxine, car tu ne pourras pas être soigné avant des heures. Et je ne suis pas du tout médecin. Enfin, si, dans un sens, mais je n'utilise pas le kido et ce n'est pas trop bien vu à la Soul society. Mes compétences sont réservées à la recherche et à l'attaque.

Il nota la présence du papillon sur le visage du shinigami. Il afficha un sourire et le regardait avec plaisir. Il vit l'ébauche de geste du blessé pour le chasser. Satoshi récupéra une fleur à terre, la frotta entre ses doigts puis tendit sa main vers le papillon. Ce dernier alla directement se poser sur l'endroit où s'étaient déposés des grains de pollen.

-
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle ne t'a pas raté. Je ne comprends pas ce qui a pu changer une femme aussi intègre à la base. Elle a dû subir un lavage de cerveau, un truc comme ça. Je sais que tu ne peux pas me parler pour le moment, et que ce sera difficile pour toi de l'évoquer, mais il faut absolument que j'en sache plus sur ce qu'il t'est arrivé. Cela pourra me donner des pistes de recherche.

Il fit une pause tandis que le papillon reprenait la voie des airs (et repartit flâner autour du visage d'Hajime).
Il se mit à sourire à nouveau avant de passer une main dans les cheveux.

- Tu as repris connaissance ou pas ?

Il n'attendit pas de réponse.

- Je ne sais pas ce qui s'est passé avec tes cheveux mais c'est dommage. Ca t'allait mieux avec les cheveux longs. Tu dois te demander comment je sais ça. En fait, j'ai pris le soin d'étudier tous les portraits de ceux qui sont dans la résistance. Pour savoir où je mets les pieds concernant...mon travail actuel. Et savoir déterminer certaines choses importantes...

Il fixa le Zanpakuto dans un sale état lui aussi. Il le prit dans ses mains et le toisa d'un œil expert. Puis après étude, il se tourna à nouveau vers Hajime.

- Tu le veux ?

Il souleva avec délicatesse le bras et la main les moins abimés et glissa le zanpakuto en dessous pour que le patient ait un contact avec lui.

- Ton zanpakuto a morflé aussi. Je n'ai que quelques connaissances en la matière mais je pense qu'on pourra le réparer. PAs moi, mais Kurotsuchi Taicho-Sama se fera un plaisir de le reconstruire. Vous pourrez faire équipe bientôt à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Ven 2 Mar - 16:05

Décidement cet homme ne comprenait pas.. il voulait voir Hanataro, s’assurer qu’il était toujours là.. Il voila son regard comme pour chercher la force de parler, alors que le souffle lui manquait sous la tension qui naquit en son sein.

-Prévenir……Hana….taro….ku….chiki..taisho……eux.. cibles…

C’était plus qu’il ne pouvait dire, articuler devenait bien trop difficile, et il sentait sa poitrine se compresser, alors que du sang quitta ses lèvres formant quelques bulles d’air. Il dû tousser pour chasser tout cela, alors qu’il ne parvenait plus du tout à ouvrir les yeux. Par trois fois il faillit sombrer dans le noir, mais quelque chose le retenait..une voix qui lui insufflait de tenir sa promesse et que s’il se laissait aller il ne survivrait pas. C’était pourtant quelque chose de délicieux que ses bras doux qui l’attiraient vers l’apaisement. La fièvre se fit plus forte et il se mit à suer à grosse goutte alors qu’il percevait en effet les brides de paroles de ce bavard.. il avait le mérite de lui rappeler là réalité et de l’obliger à se concentrer un peu.. mais s’il continuait à parler ainsi de ses cheveux il se jura de lui faire avaler son sabre par la bouche. Il revit par flash le visage de Yoruichi qui se régalait de lui, son touché sur sa peau… il en eut même un spasme qui lui arracha une légère plainte malgré la toxine, ce qui lui fit ouvrir un regard presque voilé.

Le papillon était désormais sur le doigt de cet homme, comment s’appelait il déjà ?.. il avait énormément de mal à penser.. et enfin oui, il s’appelait.. Satoshi. Doucement l’éphémère volatile reprit son vol, tournoyant autour de son visage, comme l’invitant à admirer ses belles couleurs. Bougeant légèrement son visage couvert de sueur vers son sauveur, il pu l’observer lui soulever prudemment le bras et la main afin de lui faire sentir la présence de Ghanima. Une vague de soulagement le traversa alors qu’il ne parvenait pas à lui parler. Tout était devenu bien trop difficile et son teint n’en devint que plus pâle.

Les mots se mélangeaient en son esprit fièvreux. Les paroles attentives d’Hanataro… de cet homme.. de Yoruichi.. Tout tournoyait et plus rien n’avait de sens. Même la douleur… pendant une fraction de seconde il se crut à nouveau à l’aube de ses dix ans, enfermé dans cet endroit lugubre..et les crochets placés au dessus de sa tête.Son regard presque vitreux se perdait dans les branches de cet arbre qui les calfeutraient, alors que ses doigts se crispèrent de manière infime sur la garde de son zanpakutoh. Son cœur battait lentement, ralentissant un peu trop par moment. Pourtant l’ancen Roku ban tai San seki luttait toujours. Il le devait pour son compagnon comme pour celui qu’il appelait le Sihaya. Prit par sa déraison quelques mots encore quittèrent ses lèvres assèchées, des paroles que ne pourrait certainement pas comprendre notre shinigami de la Douzième, car c’est en homme du désert qu’il s’exprima, comme une prière.


-Bi lal kahifa…faiseur et son eau……Shai Hulud

Tout en parlant il voyait défiler au devant de lui tout son enfance… ses colères passés.. cette fameuse soirée où il lui avait avoué son amour..sa première rencontre avec Ghanima.. ses premiers pas en société comme au sein du Gotei 13…
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Jeu 8 Mar - 21:53




Les rares paroles d'Hajime n'étaient qu'un incompréhensible charabia. Mots étrangers, respiration coupée. Satoshi ne comprenait pas grand chose. De toute façon, il ne devait pas bouger, ni envoyer de kido pendant quelques temps, pour éviter d'être repéré. Au moins, dans le bégaiement du blessé, "Sasori" avait compris une chose. Hanatarou et Kuchiki Taicho étaient en danger.
L'état d'Hajime, loin de s'améliorer, se dégradait dès qu'il tentait le moindre effort. Le Zanpakuto, pourtant à ses côtés, était loin de le calmer, alors que Satoshi espérait qui lui donne du répit. Il était en plein délire et il devait avoir de la fièvre. Le Shinigami de la Douzième ne s'attendait pas à ce qu'on résiste au soin à base de venin de scorpion du désert. Il devait passer à un autre traitement.

Satoshi s'empara d'une gourde d’eau qu'il portait à sa ceinture, ouvrit le bouchon et versa une poudre blanche à l'intérieur. Ensuite, il approcha le goulot des lèvres du blessé.

- Vas-y doucement. CEla va t'hydrater et calmer ta fièvre.

Il fit une pause pour qu'Hajime respire entre deux boissons.

- Pour le moment, nous sommes obligés de rester ici tous les deux, sans contact. Mais dès que cela sera possible, et que nous serons en sécurité, je contacterai Abarai Fuku-taicho, d'accord ? Pour ton Taicho et Yamada-san, je pense qu'ils se doutent d'être une "cible", comme tu dis. Ils ne vont pas prendre de risque. Calme-toi et régule ta respiration. Tu as des dommages au poumon, alors utilise la respiration ventrale. Ca fait moins mal. Quand tu seras en état de parler, il faudra qu'on discute toi et moi. Si je te garde ici, je peux te l'avouer maintenant, ce n'est pas uniquement par sécurité. J'ai une raison qui ne concerne que toi, moi et le capitaine Kurosutchi. Mais ne t'inquiète pas, je ne vais pas te remettre entre ses mains. C'est juste qu'il est le seul qui connait ma "mission". Puisque c'est lui qui me l'a attribué.

Il se met à rire de bon cœur, cherchant à dédramatiser la situation. Le nom de Mayuri inspirait aussitôt crainte et méfiance (très légitimement). il était de notoriété publique qu'il n'avait aucune pitié pour autrui et faisait preuve de cruauté même sur ses collaborateurs. Satoshi n'était pas de ce genre. Il respectait l'être vivant. Et il ne ferait pas de mal à Hajime, s'il pouvait l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Ven 9 Mar - 0:27

Une fois de plus la voix de cet homme vint couper net à ses délires, le rappelant une fois de plus à la réalité. Ses paupière s’ouvrirent vaguement, apercevant une fiole et sentit une main lui soutenir la nuque alors qu’il ne fit qu’entrouvrir la bouche, accueillant le liquide entre ses lèvres. C’était d’un apaisant… sa gorge lui paraissait bien moins sèche, et peut à peu la fièvre se fit moins bourdonnante en son esprit. Cette voix..qu’est ce qu’elle était agaçante. Elle l’empêchait de sombre dans l’inconscience.. pir elle voulait à tout prix qu’il réagisse. Mais il en avait à peine la force. Hajime faisait figure d’un défaitiste, et c’est Ghanima bien qu’agonisant à ses côtés qui le rappela à l’ordre.. martelant de ses paroles son esprit brumeux.. lui rappelant sa promesse et ce pourquoi il luttait. L’Hajra n’était pas achevé, loin de là.

Alors le noble shinigami chercha à se concentré sur sa respiration, tentant par le ventre, soulageant en effet un peu la douleur et lui permettant d’un peu mieux respirer. Mais cela ne durera qu’un temps quoi qu’on en dise. Cependant les dernières paroles annoncées par Sasori lui firent froncer un peu les sourcils.


-…n…nani?

Sa voix était chuchotante, mais emplie de déroute. En quoi le capitaine de la Douzième Division aurait il besoin de l’aide d’un Shinigami tel que lui ? Il n’était en rine un scientifique et cet homme ne jurait que par la science et les expériences. La méfiance nacquit en son sein , et sa main se serra sur la garde de son zanpakutoh. Hajime n’avait jamais été très conciliant envers tout les plans que l’on pouvait lui formulé, surtout en cette période de guerre. Si rien n’était véritablement officiel de la part du conseil.. il restait retissent..Aussi il faudrait bien plus de détailles pour qu’hajime décide quoi que ce soit. Il s’humecta encore un peu les lèvres et fit encore l’effort de parler, tandis que son soigneur se métait à rire de bon cœur, visiblement.

- En quoi puis je être utile en mon état?

Il cherchait à comprendre, parce que part ailleurs, il se savait sur le fil entre vie et mort.. alors en quoi pourrait il être si tutile si ce n’était justement sur la table d’expérience de cet homme qui en faisait trembler plus d’un. Lui-même n’aimait pas , par le passé.. Aller rendre les dossiers en cette Division. Il préférait rester assez loin.De plus que pouvaitil bien raconter, si ce n’est qu’il venait de se faire avoir comme un lapin par l’adversaire. Il n’y avait là rien de moins qu’une sorte de coup directe porter à la résistance pour la démoralisé, et il venait d’en être le symbole. Rien que cela le rendait furieux et il respira un peu trop fortement, lui causant un mal de chien dans les cottes.

- Que voulez vous savoir ?

Fit hajime, toujorus en chuchotant, parce que c’était bien la le maximum qu’il pouvait faire encore, sans se faire trop souffrir ou trop épuiser ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 28 Mar - 21:40




Hajime semblait apprécier la boisson que lui offrait Satoshi. Le contraire aurait été étonnant : outre l'eau qui composait le breuvage, la plante réduite en poudre avait la capacité d’apaiser les fièvres. Pas les maux de tête en revanche, puisque Satoshi avait le don de déclencher les migraines, par le simple usage de la parole. Il avait conscience d'être un grand bavard, mais il ne pouvait lutter contre les mauvaises habitudes.
Mine de rien, Satoshi ne racontait pas que des âneries. Le rythme de la respiration d'Hajime devenait plus fluide, moins saccadé. Toujours douloureux, sans aucun doute. Il ne proposait pas de miracles non plus.

Etait-ce parce qu'il allait mieux, ou à cause de l'évocation d'expérimentation que le noble shinigami se décida enfin à parler au delà de son délire ? Satoshi pariait plutôt sur la seconde option : le Troisième siège serrait son étreinte sur son zanpakuto. humm...Que s'imaginait-il donc ? Satoshi s'appliqua alors à le rassurer.

- Allons, je ne vais pas te disséquer ou te torturer. Ce n'est pas ça du tout. Je ne suis pas mon Taicho. Voila...je suis euh....

il fit une pause. Chaque personne auprès de qui il s'était confié avait subi par la site un effacement de la mémoire. Histoire que la mission de Satoshi reste secrète. il n'avait pas le choix : Satoshi était un vrai moulin à parole, extrêmement sincère. Il n'aimait pas prendre en traitre. Mais il s'était trop avancé. Impossible de faire marche arrière; Il prit le temps de se maudire et enchaina.

- Je suis chargé d'approcher les Ushinawas et leurs victimes. Je dois récolter le maximum d'information sur eux d'un point de vue physiologique. On cherche à savoir si les Ushis sont devenus ainsi à cause d'un lavage de cerveau, d'un virus ou une toxine, ou encore par la possession d'un parasite. Je suis un specialiste de la récolte des molécules ou les fluide. Je crois l'avoir déjà dit, excuse-moi si je me répète. Ce que je veux savoir, c'est si tu as touché ou été touché directement par Yoruichi Shihoin, ou par son Zanpakuto. Genre morsure, griffure ou attaque de kido. Je cherche de la salive, du sang, des tissus, du reiatsu. tout ce qu'elle a pu laisser sur toi. Ensuite je vais prélever cela au scalpel, à la seringue, ou des kidos secrets de la Douzième division. En somme rien de bien méchant. Mais cela peut être décisif pour la Résistance.

Satoshi avait le regard qui s'éclairait tandis qu'il parlait. Sa passion scientifique vivait en lui. Il doutait cependant qu'Hajime partage son enthousiasme.

- Je suis navré de vous imposer ma présence et mon acharnement, Yongil-dono. Vu l'épreuve que vous venez de vivre...je me doute bien que vous auriez préféré demeurer du côté de vos proches. Vous devez sûrement préférer le calme à ma présence.

Son visage s'obcurcit légèrement et un sourire triste se dessina sur son visage.

- Malheureusement pour vous, votre malheur me profite pour ma mission. J'espère que vous me pardonnerez, Yongil - Dono.

Il se prosterna avec respect devant lui. Et pour la première fois, il avait vouvoyé Hajime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Sam 31 Mar - 19:01

Lenement Hajime regardait cet homme qui l’intriguait avec son histoire de mission. Ses yeux sombres vaguement lointains par moment, sans doute à cause de cette lutte constante envers ses blessures assez conséquente. Sa main se desserra de son zanpakutoh comme offrant une certaine confiance envers Sasori, bien que de toute manière il ne pouvait guère faire grand-chose en son état. C’était une évidence. Se concentrant sur une respiration des plus lentes et ventrale, la souffrance était devenue un peu plus supportable pour ses sens déjà bien entamés et son esprit devint un peu plus clair pour comprendre ce que ce scientifique recherchait.. Hajime parvenait même à réalisé que cette manœuvre ne pouvait avoir qu’un seul but, celui de trouver un quelconque remède au mal qui rongeait leur semblable…

Mais était ce le cas d’un parasite ?.. rien n’en était moins sûr et Hajime commençait à ce demander s’il ne serait pas lui-même contaminé en ce cas là ?... rien que par le Reiatsu . Il voila un instant son regard et reporta son attention sur Sasori qui s’était un peu incliner devant lui, comme lui demandant pardon. Chose dont il n’avait que faire parce que présentement il se sentait nauséeux et furieux rien qu’en se replongeant dans ses souvenirs. Du moins ce qu’il arrivait à entrevoir car son esprit était épuisé, tout comme ses forces. Son rire… sa façon de lui parler… ses lèvres sur son cou.. Hajime ne pu que frémir dé dégoût, tandis que son camarade attendait la moindre chose de sa part. Il s’humecta un peu les lèvres ; alors qu’il avait encore cet affreux goût de fer dans la bouche et se mit à parler toujours en chuchotant.


- Elle m’a embrassé le cou et porter des coups au niveau de l’épaule et de la poitrine, avant de me trancher les cheveux. Quand…

Il fit une courte pause car parler de manière continu le forçait à respire plus fortement et cela augmentait la douleur, en réduisant les capacités de son poumon touché. Doucement Hajime reprit une respiration plus contrôlée et reprit non sans perdre un peu son regard trouble vers les branches des arbres qui les camouflaient.

Quand au sort de Kido, elle n’en a usé que d’un seul envers moi.

Pour être honnête il avait même l’impression qu’il pouvait ressentir la présence de cette femme en tout son être, même en son esprit avec ses paroles des plus vils. A tout cela il n’éprouvait que colère… chose qui sans doute lui avait permit de rester en vie, bien plus encore que ses promesses, mais maintenant il s’inquiétait grandement pour son supérieur et Hanataro. Ce dernier.. il venait tout bonnement de le mettre ne ligne de mire, alors qu’il avait toujours tenu à le soutenir et protéger.. bien avant encore, que d’éprouver de l’amour pour lui. IL voila ses paupières, conscient de ce qu’il venait de faire.. Cette femme, il n’en doutait pas tiendrait parole. Après tout elle s’était bien attaqué à lui pour avoir soigné son taisho. Mais cela…. Hajime savait qu’il ne pouvait le regretté, s’il fallait le refaire, il le referait.

Doucement le noble se perdit dans ses pensées, oubliant jusqu’â même la présence du shinigami à côté de lui, son cœur battant doucement, et la douleur se faisant oublier, alors qu’il avait froid… de plus en plus froid.. malgré la fièvre.

Revenir en haut Aller en bas
Reiatsu Fantôme
Cornichon diplômé
avatar


Messages : 52

MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   Mer 18 Avr - 20:28





Hajime semblait lui en vouloir, vu que ses excuses n'avaient servi à rien. Tant pis, Satoshi avait des états d'âmes, mais saurait en faire fi. Le scientifique demanda au blessé de repenser à un moment très pénible. comment Hajime aurait pu lui être reconnaissant ? difficile à imaginer.
Tandis que le patient réfléchissait, Satoshi préparait son matériel de prélèvement. Son interlocuteur finit par parler doucement. A chaque endroit qu'il indiquait, Satoshi s'approchait, regardait, tentait de débusquer un reste de fluide. Ces traces ne manquaient pas. Il y en avait même beaucoup, et de différente nature.
Lorsqu'il évoqua le sort de Kido, Satoshi comprit ce qu'il avait à faire. Il posa ses mains à plat sur le ventre d'Hajime et récita une incantation. Du reiatsu s'envola du corps du blessé et pénétra celui de Sasori. Il poussa un petit cri et grimaça de couleur. Il détestait prélever le reiatsu, car il utilisait son propre corps comme contenant. Dur d'être un réceptable. Mais pour examiner le Reiatsu, il devait le conserver en lui.
Il jeta un coup d'oeil vers Hajime. Ce dernier était en train de trembler de froid. Réaction normale. Satoshi sortit son Shihakusho de son sac et couvrit Hajime. Puis il continua son travail de prélèvement de reiatsu.

- Je confirme, il y a quelque chose qui ne va pas dans le reiatsu de cette femme. Il y a un flux étranger au sien. Mais je n'arrive pas du tout à en saisir la nature. J'ai beaucoup de mal à examiner les données. Aie...Ce flux...domine totalement celui d'origine...

Satoshi parvint à orienter le reiatsu jusqu'à une partie de son corps dont il considère ne pas avoir besoin, afin qu'il serve de contenant à l'énergie spirituelle. C'était très désagréable. Il avait l'impression de se faire transpercer cette partie par des aiguilles, mais il connaissait ce système suffisament pour parvenir à détourner l'esprit de cette douleur. Par rapport à ce que vivait Hajime, c'était de la petite bière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miaouuuuu ! [Yoruichi - Hajime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yoruichi première du nom !!
» [VIème Tournoi] 8è de Finale : Yoruichi Vs Kazuki
» Shihôin Yoruichi [Terminée]
» [Hajime no Ippo] Présentation
» [Kanna Hajime...euh...c'est quoi le prénom ? XD]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-