Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Lun 12 Déc - 12:45

- KIBO !

Le cri de la jeune demoiselle résonna dans le quartier à moitié abandonné. La nuit était tombée depuis quelques heures déjà et la neige de l'hiver tombait drue. Vêtue d'une chemise trop grande pour elle et d'un simple boxer noir, la demoiselle aux cheveux de feu n'avait cure du froid, les genoux légèrement pliés, prête à sauter loin du danger. Face à elle, le Hollow rugit d'un air furieux. Un miaulement violent suivi cela et le chat noir et blanc voulut une nouvelle fois se jeter sur l'ennemi. Il fut retenu par sa maîtresse qui le renvoya valser en arrière, sachant pertinemment qu'il retomberait sur ses pattes.

- Kibo tu rentres ! De suite !

Elle foudroya le félin de son regard pourpre. Il ne put que se contenter d'obéir, filant à toute allure dans l'entrepôt désaffecté qui servait de maison depuis quelques années à la jeune femme. Cette dernière reporta son attention sur le Hollow qui balança une énorme main vers elle. Main qu'elle esquiva légèrement d'un saut sur le côté avant de libérer son pouvoir. De puissantes flammes sortirent de ses poings pour aller brûler gravement la créature, brisant à moitié son masque blanc. Cependant, il était résistant et il éclata de rire malgré son état plus que douteux.

- Petite humaine, crois-tu pouvoir me battre ? Ton âme va être délicieuse. Toi qui as éliminé tant des miens, je vais me régaler à te démembrer vivante !
- En me frappant de vos grosses pattes ? Je ne savais point que les Hollows avaient le sens de la vengeance !

Bien entendu elle avait dis cela pour le faire s'énerver. Elle savait mieux que quiconque que la provocation était une arme redoutable. Son ennemi hurla de rage avant de se jeter sur elle. D'un leste saut en arrière, elle réussi à esquiver. Cependant, elle se prit dans l'épaule un morceau du bitume décollé lors de la violente chute du monstre. Comment avait-il fait pour la retrouver ? Sa puissance spirituelle s'était-elle élevée avec le temps ? Sans doute. Aucun Hollow n'avait trouvé l'entrepôt, il était bien le premier. Et il serait le dernier. Alors qu'elle allait le frapper d'une flamme plus puissante que jamais, qui virait légèrement sur le bleu, elle perdit tous ses moyens face à une seule et unique phrase de la créature. Phrase qui fit que sa flamme, au lieu de le frapper, lui explosa à la figure, la faisant voler sur quatre mètres en arrière et se cogner violemment contre un mur solide.

- Au fait petite, comment va ce bon vieux Jiraya ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Mar 27 Déc - 23:38

Orihime Inoue était toujours aussi belle. Plus encore maintenant. Sa façon de se laisser pousser les cheveux. Sa voix tendue lorsqu'elle présente son plan à Ishida, Chad, et les autres humains regroupés pour lutter contre les Ushinawas. Ils s'étaient affublés du nom de Résistants, opposant ainsi le bien au mal, le mal étant les Ushinawas. Comme cette vision des choses était simpliste. LA Soul Society était-elle si irréprochable pour penser représenter le "bien" ? Vaste fumisterie, mais ces saletés de shinigamis, la perfide Rukia en tête, avait réussi à convaincre Orihime qu'Ichigo était l'ennemi.
Le Rouquin, perché un toit, regardait son ancienne camarade de classe se déplacer de maisons en maisons.
Bats-toi, Orihime. CE que tu fais ne sert à rien. Tu risques surtout de le regretter.

Satisfait d'avoir espionné un peu ses adversaires, par pur plaisir, afin de leur dévoiler lors d'une future entrevue qu'il savait tout pour avance, Ichigo fit demi-tour et s'éloigna vers l'endroit où un portail l'attendait afin qu'il revienne à la Soul Society. A proximité des entrepôts, là où autrefois se rassemblaient les Vizards. Ces derniers n'avaient donné aucune nouvelle depuis longtemps. Existaient-ils encore ? Si oui, où se cachaient-ils donc ? Mis à part Shinji, qui s'était rallié aux Ushinawas, mettre la main sur les autres était impossible.
Il atteignit le bâtiment B4 lorsqu'il entendit du bruit. Il ressentit deux Reiatsus. Celui d'un hollow et celui d'un humain. Quelle importance pour lui d'aller voir ce qu'il se passait ? Et pourtant, il fit un quart de tour pour se diriger vers les lieux du combat.

Face à face, une jeune fille à la chevelure (et au pouvoir) de feu ; un hollow, répugnant. Elle aurait pu en venir à bout si elle se contrôlait mieux. Pour des raisons qu'Ichigo ne pouvait connaitre, elle rencontrait des difficultés à viser et à contrôler ses flammes. Malgré tout, son potentiel était intéressant. Et elle n'avait pas l'air d'être en rapport avec l'escouade Orihime, car sinon elle ne pourrait pas être dans un endroit pareil, seule. Ichigo, grâce à un shunpo, arriva à sa droite, tandis qu'elle venait de percuter violemment un mur. Il ne parla pas, se contenta de la regarder droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Mer 28 Déc - 6:31

Pourquoi, mais pourquoi au nom du Ciel était-elle si nulle ?! Elle perdait tous ses moyens dès que l'on parlait de son père décédé. Elle n'avait jamais compris pourquoi la vie s'était autant acharnée sur elle. Elle aurait pu trouver cela terriblement injuste. Elle aurait pu mal tourner, n'est-ce pas ? Mais ce n'était pas ce qui s'était passé. Son père qui avait enseigné qu'elle devait rester calme en toute circonstance, qu'elle devait garder un sourire sur ses lèvres et un coeur chaud de compassion. Beaucoup auraient échoué, mais elle se forçait à rester une personne bonne malgré les épreuves.

Alors qu'elle cédait au seul défaut qu'elle ne pourrait jamais vraiment contrôler, à savoir sa colère, elle sursauta en sentant une présence près d'elle et plongea son regard de feu dans un autre. Ambré. Magnifique. Et effrayant. Le temps sembla comme se stopper d'un seul coup. Elle se noya dans ses yeux. Qui était ce jeune homme dont ces iris semblaient l'incendier sur place ? Son coeur battit la chamade d'un coup et elle oublia qu'elle était en plein combat. Qu'elle pouvait se faire tuer d'un moment à l'autre. Que Kibo risquait de mourir aussi. Qu'elle devait essayer de joindre les Ushinawas.

Elle se releva difficilement sans quitter des yeux ce regard. Sa main était posée sur son épaule blessée. Elle ne ressentait même plus la douleur. Ni la colère que s'était emparée d'elle quelques secondes plus tôt. Alors qu'elle allait prendre la parole, le Hollow se rappela à son bon - mauvais - souvenir et attaqua de nouveau. Fronçant les sourcils, la jeune femme se tourna de nouveau vers lui et réussi à créer un bouclier de feu qui leur permit de ne pas se faire tuer. Cependant, elle manquait de puissance et l'attaque du Hollow brisa la défense, créant un souffle chaud qui les entoura.

- Pauvre gamine, tu crois m'avoir avec une technique aussi minable ?! Adieu les amoureux !

La jeune femme n'eu même pas le temps de répliquer qu'ils ne se connaissaient même pas. De toute manière, cela n'aurait servi à rien. Elle se contenta de fermer les yeux, attendant la coup et la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Ven 6 Jan - 23:49

La jeune fille avait de grandes capacités, mais elle en savait pas contrôler es émotions pour les adapter à son pouvoir comme tous débutants qui avaient été trop tôt abandonnées. Il fallait des professeurs dignes de ce nom pour s'accoutumer à toutes les composantes d'un pouvoir.
Alors qu'elle allait se lâcher pour de bon, elle repéra enfin l'intrus qui l'observait. Ichigo Kurosaki. Ce dernier ne la quittait pas des yeux et sondait son cœur. Elle semblait hypnotisée au point qu'elle se mettait en danger. Malgré ses erreurs primaires, Ichigo l'apprécia de suite. L'avait-elle ressenti ? Car elle sembla appaisée, sa colère s'en allait.

Mais le hollow voulait profiter de son moment de distraction et rencontra un obstacle inattendu : la demoiselle avait repris du poil de la bête et le bloqua avec un bouclier de feu. Cette technique lui rappela instantanément Inoue. Ce souvenir ne lui arracha ni regret, ni tristesse, ni un quelconque sentiment. C'était un souvenir neutre, un simple état de faits.

L'inconnue, cependant, ne pouvait pas tenir longtemps. Elle n'était pas à la hauteur, malgré toute la volonété du monde. Elle attendait la fin. Qui ne vint pas.
Le hollow s'écrasa au sol en silence. Son regard, terrorisé, fixait Ichigo comme s'il était le diable en personne. Le shinigami renégat se trouvait juste devant lui, mais lui tournait le dos, l’ignorant totalement. Ichigo savait que personne, à part peut-être des shinigamis de rang élevé et à l'oeil aiguisé, n'aurait pu suivre le mouvement qu'il venait d’effectuer. Toute autre personne aurait seulement pu constater qu'il avait changé de place, sans pour autant distinguer le léger mouvement du bras d'ichigo qui avait utilisé son bras comme d'une lame et transpercé le corps du Hollow. L'Ushinawa n'avait même pas daigné user de son Zanpakuto pour du menu-fretin. Il s'avança à pas lent vers la jeune fille et plongea ses yeux dans le siens. Il attendit trente secondes avant de lui parler d'un ton neutre.

- C'est terminé.

Il ne lui tendit pas la main. Il était un leader des Ushinawas ; à ce titre, il n'allait pas jouer les gentlemen. ou le prince charmant qui allait aider son prochain. En revanche, il l'observait sous toutes ses coutures à la manière d'un chasseur de tête en train de réaliser un entretien d'embauche.

- Tu as des possibilités intéressantes. Mais un manque total de maîtrise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Sam 7 Jan - 22:19

La jeune femme attendit la fin. Finalement, elle n'était aps assez douée pour rejoindre les rangs de Kisuke Urahara, l'ancien compagnon d'arme de son père décédé. Peut-être n'aurait-il pas dû avancer de la sorte dans la vie, le coeur plein d’amour et d'espoir. Que croyait-elle ? Qu'elle allait taper dans l'oeil des Ushinawas et qu'il allait l'embaucher de suite en lui affirmant que le groupe ne serait rien sans elle ? Cela aurait été tellement facile de tuer cette mégère qui l'avait si mal traitée. Elle aurait fini en prison, tant mieux. Elle y serait restée quelques années avant de se tuer. Sans doute. Elle n'était pas faite pour être enfermée. Mais au moins, elle n'aurait pas eu à se dire qu'elle n'était finalement qu'une gamine avec des idées trop grandes et une vision du monde un peu trop naïve. Son père avait eu tort. Complètement tort. Elle n'était pas forte et elle ne le serait jamais.

Alors qu'elle attendait le coup, elle trouva le temps vraiment très long et elle sursauta en entendant une voix grave et neutre résonner face à elle. Ouvrant ses yeux rouges, elle les plongea dans ceux du jeune homme qui, à présent, se trouvait à quelques centimètres d'elle. Elle ne l’avait même pas entendu se déplacer. Terminé ? Comment cela c'était terminé ? Elle regarda derrière lui pour voir les dernière poussière du Hollow s'envoler. Il s'en était occupé.

- M...Merci...

Elle rougit légèrement alors qu'il la scrutait visiblement sous tous les angles. Qui était-il pour la regarder de cette manière ? Elle ne bougea cependant pas et fut surprise de ses paroles. Pourquoi lui disait-il cela ? L'intéressait-elle de part ses pouvoirs ? Elle fronça légèrement son petit nez alors qu'il lui disait qu'elle manquait cruellement de maîtrise. Elle était au courant, pas la peine de lui faire remarquer. Elle fut attristée sans vraiment savoir pourquoi en entendant al voix neutre du jeune homme. Il semblait si...glacial. Son sang se figea une seconde. Qu'avait-il vécu pour devenir aussi froid et insensible ? Elle ne se posa pas plus de question et lui répondit, trouvant cela fort impoli de faire durer plus longtemps le silence. Sa voix douce résonna dans la calme revenu.

- Je le sais, je n'ai jamais vraiment eu de professeur pour m'enseigner. Je suis navrée que vous ayez dû m'aider de la sorte.

Elle s'inclina légèrement, son sourire joyeux et tendre revenu sur ses lèvres purpurines. Elle entendit un pas feutré derrière elle et Kibo lui sauta dans les bras, regardant de ses yeux ambré le jeune garçon. Son poil se hérissa d'un coup et il feula, les oreilles plaquées en arrière.

- Kibo ! le réprimanda-t-elle.

Mais elle devait avouer que cela l'inquiétait. Le chat avait un instinct particulièrement développé. Alors le fait qu'il soit si agressif l'alerta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Dim 5 Fév - 22:07

Avec calme, tout en conservant la distance qu'il avait mis en place dans son approche, Ichigo Kurosaki écoutait les propos de cette jeune fille de braise. Elle n'avait pas eu de professeurs ? Et elle était arrivée à ce niveau de pouvoir malgré tout. Sa manipulation était maladroite ; mais elle avait pris conscience toute seule de ses capacités. CE n'était pas donné à tout le monde, pas comme ces shinigamis dont la majorité avait été assistée en allant à l'école.
Cette femme, elle, n'était pas du genre à aller à l'école, à se plier derrière des règles absurdes. Une certaine envie de liberté émanait d'elle. Une révolte aussi. Le passé ne l'avait sûrement pas épargnée. Elle vivait seule. Avait-elle des amis qui la sermonnerait si Ichigo tentait de la récupérer pour lui ? Pas question de laisser un tel talent - même s'il nécessitait quelques ajustements - entre les mains de la Résistance. Orihime chercherait forcément à la prendre à ses côtés et à la monter contre les Ushinawas. Tout comme une certaine Yui. Toshiro avait été trop lent et s'était fait couper l'herbe sous le pied. Pas question que cela se reproduise, et Ichigo allait faire en sorte de ramener à lui les humains égarés et leur prouver que les Shinigamis préféraient ne pas intervenir et les laisser se faire manger par les hollows alors qu'ils pourraient avoir un destin hors du commun.

- Tu n'as pas à être désolée. Les hollows sont des créatures effrayantes et répugnantes. Toute personne qui les affronte pour la première fois a ressenti la peur. CEux qui prétendent le contraire sont des fous ou des hypocrites. La différence se fait dans la façon de les accueillir : se laisser manger tel un agneau sans défense, fuir comme un lâche, ou combattre la tête haute, quitte à en mourir. Toi, tu ne t'es pas laissée faire. Tu t'es battue avec foi. Et c'est une qualité qu'il vaut la peine d'être prise en compte.

Ichigo ne remarqua qu'à ce moment-là la présence du chat. CE dernier faisait preuve d'une animosité prononcée envers le vice-capitaine des Ushinawas. Avait-il ressenti en lui la profonde méchanceté qu'Ichigo pouvait dévoiler ? Les animaux ont toujours une sensibilité à fleur de peau, comme un sixième sens qui les mettent en alerte. Si cette jeune fille aimait son animal de compagnie (et c'était le cas), elle ne pourrait pas accorder sa confiance à l'ushinawa. Il devait donc d'abord séduire le chat avant sa maîtresse.
Alors Ichigo se mit à sourire, es traits se détendirent instantanément. Si un membre de la Résistance avait vu ça, il se serait exclamé :"revoila notre Ichigo, celui qui a sauvé la soul Society !". Ichigo ne laissa pas au chat le temps de réagir, de tenter de le griffer, ou de s'enfuir. Il passa un doigt sous le menton du chat et se mit à le caresser avec douceur.

- Comment s'appelle-t-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   Lun 6 Fév - 10:31

Le jeune homme savait parler, c'était certain. Kasai n'aurait pas été étonnée qu'il soit le chef d'un groupuscule ou quelque chose de ce genre. Il semblait savoir manier les mots aussi bien que le sabre, c'était une qualité très importante pour un chef. Son père le lui avait toujours dis. Il ne cessait de lui répéter, au coin du feu en lui contant des histoires de Shinigamis, qu'il fallait d'abord tout faire pour résoudre les conflits en discutant avant de passer à la violence. La haine n'engendrait rien d'autre que la haine. La demoiselle ne savait pas vraiment pourquoi elle voulait rejoindre les Ushinawas qui prônait pourtant la haine. Enfin si, elle voulait retrouver Kisuke. Peut-être aussi pour montrer au leader de ce groupe que la violence ne résolvait aucun problème, qu'elle ne faisait que les empirer. Elle avait appris cette leçon rudement, pas par des paroles réconfortantes d'un parent mais par la cruauté gratuite de personnes qui s'étaient jouées d'elle. Elle avait su pourtant garder un coeur pur. Pourquoi l'ombrager de rancoeur alors que le monde en était déjà suffisamment rempli ?

Son sauveur ourla ses lèvres dans un sourire. La demoiselle ne put s'empêcher d'en rougir, même si le sourire était adressé au félin dans ses bras. Il était beaucoup plus beau ainsi qu'avec les sourcils froncés et un air renfrogné voir même énervé. Elle ne savait pas vraiment si c'était sincère, si ce n'était pas le cas elle avait à faire à un acteur plus que doué. Remettant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, elle répondit de sa voix claire.

- Kibo. Comme vous pouvez le voir il... n'aime pas beaucoup les étrangers.

Le chat se laissait faire sous la caresses, les yeux mi-clos, mais il gardait l'homme à l'oeil malgré tout, un grognement au fond de la gorge, près à lui sauter dessus. Elle sentait ses muscles tendus à s'en déchirer. L'action passée, la jeune femme se rendit compte du mauvais temps et du froid qui les entourait. La neige tombait plus fort que jamais, faisant s'envoler sa chevelure de feu autour de son doux visage et de ses épaules. Sans oser prendre la main de son compagnon d'infortune, et sans se démordre de son tendre sourire, elle l'invita à entrer dans sa modeste demeure.

- Venez, nous allons attraper froid sinon.

Elle lui montra l’entrepôt et y entra. Passant les tissus épais, elle l'invita dans son petit coin. Un futon se trouvait sur la gauche avec un panier pour chat juste à côté. Un poêle chauffait l'endroit, tout était prévu pour pouvoir y vivre, même si ce n'était pas le grand luxe. Déposant le félin sur le sol, le regardant aller le coucher avec son air impérial et méfiant, elle tendit une serviette au jeune roux et en prit une pour se sécher les cheveux. Deux plaids polaires les attendaient sur un petit canapé à moitié défoncé. Rougissant une nouvelle fois, la demoiselle prit la parole d'un ton légèrement gênée. Elle n'avait pas l'habitude de recevoir, c'était même la première fois qu'elle amenait quelqu'un ici.

- Je suis navrée pour le confort plus que précaire. Souhaitez-vous boire quelque chose pour vous réchauffer ?

Près du poêle, Jiraya les fixait d'un air heureux et rassurant. Les photographies avaient quelque chose de magique pour capturer un instant. A côté, sur un dessin fait sur une feuille vieillie, il souriait de toutes ses dents, jeune et fringant à l'époque de son apprentissage à l'académie des Shinigamis, tenant Kisuke contre lui dans une accolade fraternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrepôt attaqué [Ichigo Kurosaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan Club d'Ichigo Kurosaki (Bleach)
» Présentation - Ichigo Kurosaki [Terminé || Phase de Relecture]
» Colos, dessin ... un peu de tout ! =)
» Kurosaki Ichigo
» Nouvelle vie [PV : Ichigo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-