Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Tueuse en libertée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tueuse en libertée!    Mer 16 Fév - 1:10





Nom: Fon
Prénom: Soi
Age: Un peu plus d'une centaine d'années.
Race: Shinigami
Faction: Ushinawa

Description physique: Soi Fon est une jeune femme un peu petite, avoisinant le mètre cinquante pour un peu moins que quarante kilos. De constitution menue, elle dispose d’un corps fin et élancé ainsi que d’une musculature déliée et discrète, sans une once de graisse superflue. Ses courbes féminines se fondant sur son corps, elle n’est ainsi pas ostentatoire au niveau de ses formes, les ayant plus en accord avec un corps formé pour le combat. Corps qui malgré une apparence que certains pourraient considérer comme frêle, se révèle disposer d’une force remarque, en plus de son incroyable agilité. Son visage aux traits lisses et infimes, petite bouche et petit nez assorti, laissent ainsi la place à un perçant regard d’acier, inflexible. Par-dessus cela, une chevelure coupée mi-court vient ombrer sa figure d’un noir d’ébène, d’abord lisse puis en mèches folles sur les pourtours de son visage. Deux uniques tresses se détachent, enroulées dans de fines bandes blanches, puis liées à un grand anneau doré à l’extrémité de chaque tresse, qui se balancent ainsi au rythme de ses mouvements.

Soi Fon est d’ailleurs passée maître dans l’art du combat à mains nues. Elle sait certes manier d’autres armes, mais reste le plus efficace quand elle combat avec son seul corps, style de combat qu’elle reproduit évidement ensuite lorsqu’elle manie son zanpakuto lors de sa première libération. Sa force physique et son agilité étant ses plus grands talents, elle est donc au top de ses capacités lors de ce mode de combat. Elle n’en reste pas moins capable de manier un sabre par exemple. Son zanpakuto sous sa forme scellé étant plus petit qu’un zanpakuto ordinaire, à la manière d’un sabre de ninja, elle le manie aussi bien comme un katana ordinaire qu’avec prise inversée sur le manche, à la manière d’une longue dague. Elle maitrise aussi assez bien le kido, pouvant au moins lancer des sort de niveau 30 sans incantation. Mais son point fort là dedans réside dans les prémices d’une technique, Shunkô, mélange de sortilège et de close combat qui décuple son efficacité guerrière.

Soi Fon ne porte plus sa tenue de capitaine depuis sa revolte. Par contre elle a toujours sur elle sa tenue de combat spécifique du commandant des forces spéciales. Contrairement aux autres tenues habituelles des shinigamis, celle-ci est ouverte au niveau des hanches puis découvre ensuite tout le dos jusqu’aux épaules, retenant ainsi le haut uniquement par la nuque. De ses poignets jusqu'à ses biceps, ses bras sont recouverts de guêtres noires et moulantes. Des chaussons de combat sont à ses pieds, de même qu’une large ceinture de tissu jaune enserre sa taille. Afin de ne pas gêner ses mouvements, elle porte son zanpakuto dans son dos, accroché horizontalement à sa taille, dans un fourreau ouvragé bleu royal aux rebords dorés.


Caractère : Soi Fon était une femme directe et cela n'a pas changé avec son changement de camp. N’atermoyant jamais devant une situation, elle prend sa décision sur le champ et l’applique tout aussi rapidement. Pour elle, rien n’importait plus que d’exécuter les ordres de la Soul Society, et ainsi mener à bien son devoir, mais maintenant elle agit pour son seul intérêt. Quiconque s’opposant un tant soit peu à ses décisions est compté sur le champ comme un ennemi, quelque proche qu’il soit pour la capitaine, et donc en tant qu'ennemi doit être neutralisé. La jeune femme a ainsi un caractère froid et direct avec son entourage, guère respectueux envers quiconque maintenant, au mieux entretenant une distance froide avec ses alliés. Parlementer ou chercher à la convaincre est inutile, elle ne se laissera pas détournée de son but quoi qu’il en soit. Sa fierté et sa dignité sont très importantes pour elle, et elle cherchera à les préserver en menant à la perfection tout ce qu'elle entreprend. Elle n’hésite d’ailleurs pas à reprocher aux autres leur manque de sérieux ou d’efforts dans leurs actes.

Soi Fon est donc toujours aussi peu proche des gens, et la seule personne qui semble trouver grâce à ses yeux est resté Yoruichi! En effet comme cette dernière a aussi changée de camp, Soi Fon ne l'en apprécie que d'avantage. Elle l’idolâtre cependant moins à présent, ne se comportant plus envers elle comme une petite fille mais plus comme une adulte aimante. Par contre, elle entretient toujours un fort ressentiment envers Urahara Kisuke qui l'agace toujours autant, seul leurs buts communs l'empêche de lui régler son compte. Donc, en dehors des autres Ushinawas, le reste du monde ne regroupe que de futures victimes, rien de plus. Car avec son changement de face, Soi Fon semble avoir développé un gout particulier et nouveau pour le harcèlement. Mais un harcèlement cruel où le sang coule et sa victime s'épuise jusqu'à être rendue insignifiante. Soi Fon ne règle ainsi plus ses combats aussi rapidement qu'auparavant, elle aime désormais tourmenter ses cibles, les meurtrir sans pour autant leur porter le coup fatal même si elle le peut, préférant lentement les torturer. Mais si il s'agit d'une sorte de jeu en apparence, elle le prend néanmoins rigoureusement au sérieux, un peu comme si elle testait les caractéristiques de rats de laboratoires Un sorte de sadisme violent est ainsi venu se rajouter à sa manie habituelle du travail , et cela donne un résultat assez effrayant.


Description des pouvoirs: Zanpakuto Suzumebachi (frelon)
Invocation du Shikai: Cible mon ennemi, Suzumebachi !

Le shikai de Soi Fon adopte une forme discrète mais redoutable. Il prend en effet la forme d’un dard recouvrant l’intégralité du majeur de la belle, en trois sections articulées d’un jaune mat, la première striée de noir et la dernière se terminant en une pointe effilée perçant aussi bien chair qu’armure. Le tout est rattaché par une fine chaine à un large bracelet tout de noir et de jaune, recouvrant intégralement le poignet du capitaine et lui servant notamment à parer les coups adverses grâce à sa solidité, ainsi qu’a ne jamais voir glisser de ses doigts sa pointée fatale.

Car le pouvoir de Suzumebachi est très simple, la mort assurée en deux coups. Au premier coup que porte Suzumebachi à l’adverse, que se soit une blessure profonde ou une simple éraflure, le dessin d’une fleur symbole du frelon apparaît à l’endroit où le coup a été porté. Ce symbole, indélébile et ne disparaissant que sur la volonté de Soi Fon, sert en quelque sorte de cible, car si la capitaine porte un autre coup avec son zanpakuto au même endroit où elle a frappée précédemment, et donc là où est imprimé la fleur, son adversaire est tué sur le champ, quelque soit sa puissance ou la gravité de ses blessures. Les deux fleurs imprimées sur son corps par les coups grandissent au point de l’engloutir totalement et le font alors purement et simplement disparaître.

Mais Suzumebachi conserve une subtilité que Soi Fon garde secrète, le considérant comme son meilleur coup. En fait, elle peut viser aussi les organes, pas seulement la surface du corps de son adversaire. Ainsi, si elle perce deux fois le même organe au même endroit, même si les coups proviennent d’endroits du corps différents, sa capacité fonctionne quand même.

Bankai: Jakuhō Raikōben (dard foudroyant de la guêpe)

Spoiler:
 
Il faut d’abord savoir que Soi Fon, au contraire des autres capitaines, déteste son bankai. Elle trouvait en effet qu’il porte atteinte à son honneur de membre des forces spéciales en lui faisant exécuter une attaque peu discrète, encombrante et bruyante. Et même maintenant, elle le trouve toujours aussi ennuyeux à utiliser, d'autant qu'il ne lui permet pas de faire souffrir ses victimes vu qu'il les pulvérise purement et simplement.

En effet, le bankai de l'ancienne capitaine de la deuxième division, au contraire de son shikai simple et efficace, prend de bien plus grandes proportions. Il prend ainsi la forme d’un dard gigantesque, faisant le double de la taille de Soi Fon et lui prenant tout le bras droit. Il recouvre aussi le coté droit de son buste d’une protection, dont une large visière masquant à demi la face de la jeune femme, le tout de couleur jaune parcouru de bandes noires. Le système la protégeant ainsi des puissantes émanations de son bankai. En effet, le mode d’exécution de celui-ci est de décocher depuis sa partie ne forme de dard un missile qui une fois sa cible atteinte, déclenche une déflagration d’une puissance phénoménale. A tel point que son possesseur, si il n’est pas solidement encré sur place, se voit voltiger à des lieux par le simple contrecoup du tir. Elle doit en plus porter en complément une ginjoutan (bande d’argent), une armure d’acier extrêmement lourde qui la maintient plus ou moins en place mais la prive de quasiment tout mouvement de par son poids écrasant.

Ainsi, s’il est puissant, ce bankai n’est pas ce que l’on peut nommer un parfait moyen assassinat, ce qui contrarie ainsi considérablement Soi Fon, qui prefere toujours ne pas l'utiliser pour ne pas gâcher son plaisir.


Test Rp: A venir...



Prénom ( facultatif ):Toujours le même!

Age: Un peu plus vieux d'un mois je dirais!

Expérience Rp: Pareil! Xd

Comment avez vous connu le forum: Double compte de Stark! ^^

Code du règlement: Auto-validé! ^^


Revenir en haut Aller en bas
 
Tueuse en libertée!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Complexe Hinata :: Premier étage :: Salle de musculation-