Revenir en haut Aller en bas


Forum RP / Manga / Contemporain / Fantastique
 

Partagez | 
 

 Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Mer 16 Mar - 2:51

La pluie tombait à verses sur Karakura aujourd'hui. De sombres nuages obscurcissaient le ciel depuis le début de cette matinée et comptaient bien visiblement continuer comme cela encore longtemps. C'était donc de véritables trombes d'eau qui tombaient à présent sur la cité sous le relâchement de toute cette condensation de cumulonimbus. Pas vraiment un temps à sortir mettre le nez dehors quoi. Pourtant une petite silhouette solitaire continuait de courir dans les ruelles de la ville. Malgré la pluie battante, sa démarche semble même enjouée, comme si elle se plaisait à être ainsi trempée par un si mauvais temps. Ses fins vêtements ainsi que ses courts cheveux commencèrent même à s'alourdir à force de se gorger d'eau, et pourtant elle continuait d'avancer à découvert de sa manière guillerette. Elle releva même sa tête vers le ciel, comme pour mieux contempler le ciel qui offrait pourtant une piètre vue. Pourtant pour elle, ce ciel tout de gris et de noir mêlé semblait aussi plaisant qu'un beau ciel bleu dégagé. Car il serait toujours plus mouvant et vivant que le ciel terne et figé du Hueco Mundo. Pareil pour cette froide pluie, qui jamais ne s'était écoulée sur la surface du monde mort. Sentir l'environnement agir ainsi sur elle était d'un tel changement par rapport à son ordinaire que même se retrouver tremper en était revigorant, l'espace d'un instant. Bon, elle savait pertinemment que bientôt, elle risquait de s'enrhumer et de pester contre une eau qui n'avait pas idée d'être aussi froide mais bon, pour le moment elle profitait tout simplement. Elle ne s'offrait pas ce genre d'escapades souvent après tout. Mais il fallait avouer qu'aujourd'hui, c'était particulier. Tient, "aujourd'hui", encore une chose nouvelle pour elle. Dans son mode d'origine, rien ne changeait suffisamment pour permettre de tenir ainsi un décompte quelconque du temps. Les instants se succédaient donc tous simplement les uns aux autres, pour ne former au final d'ensemble plus grand que la simple existence de celui qui la voyait passer. Une éternelle répétition du même moment figé, ou seuls ses acteurs pouvaient y changer quelque chose. Ici, le monde n'attendait pas les êtres vivants pour se dérouler et s'écouler, il vivait simplement par lui-même. Après tout, qualifier le Hueco Mundo de monde mort était très vrai en fin de compte. Le parfait endroit pour abriter les morts, on aurait pu se dire. Sauf que les morts eux même arrivaient parfois à se lasser de leur propre condition...

Enfin, pas vraiment pour Lilinette. Tant qu'elle aurait quelqu'un auprès d'elle et particulièrement un certain idiot, elle pourrait vivre dans le même instant pour l'éternité, cela ne la dérangerait pas plus que cela dans le fond. Mais aujourd'hui était spécial comme on l'avait dit, cet idiot de Stark avait osé se rendre récemment sur Terre sans elle! En plus de tout ce que cela pouvait compromettre de leur situation vis à vis des courants influents de ces mondes, cela faisait surtout qu'il l'avait laissée seule un moment, et ça, c'était inacceptable! Du coup, pour la peine, hé bien elle faisait pareil, na! Elle aussi pouvait profiter de sa solitude et de ce monde quand elle voulait d'abord, et elle s'y plaisait même! Et puis elle n'avait même pas de petit serrement au fond d'elle en se sachant ainsi seule, même pas! C'est donc d'un air déterminé qu'elle se remit à courir sur la pluie, comme pour exorciser ses pensées et tacher de profiter coute que voute de ce moment. Même si elle se sentait vraiment seule...Jusqu'à ce qu'elle rentre brutalement dans quelque chose, ou plutôt quelqu'un!



Dernière édition par Stark Hawtness le Ven 9 Sep - 15:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Ven 18 Mar - 19:40

Le soleil, sa chaleur, sa lumière, le voir bouger dans le ciel... Voilà bien longtemps qu'Haiku n'avait pas ressenti tout ceci, à vrai dire la dernière où la belle avait put sentir le soleil sur sa peau s'était à la Soul Society dans une époque refoulée et rejetée de sa mémoire. Ce fût donc comme un baptême qu'Haiku s'était livrée pour la "première fois" aux rayons solaires. Quand il y réfléchissait aujourd'hui elle en riait, en moins d'un an quelque chose qui lui semblait si extraordinaire alors, lui semblait maintenant si futile et dérisoire.
Cette matinée avait plutôt mal commencée, il pleuvait et Haiku n'aimait pas quand il pleuvait ces derniers temps, elle n'avait pas trouvé de quoi se loger et il lui semblait inconcevable de retourner au Hueco Mundo, elle passait donc ses journées à vagabonder dans Karakura, aussi libre que l'air, paraître invisible aux yeux de ses "ennemis" naturels avait du bon finalement, et la pluie la gênait, détrempant ses vêtements et ses cheveux, lui donnant un air de chien battu par les éléments. Elle avait donc erré dans Karakura sous cette pluie battante qui lui trempait la char et les os. Elle avait croisé toute sorte de passant en début de matinée et elle s'offrait souvent une place sous les parapluies qui passaient à sa portée, mais le refuge qu'offrait les parapluies étaient si restreint qu'elle avait du fuir par trois fois déjà après avoir frôlé un des porteurs. C'est dans une de ses fuites qu'Haiku la rencontra, ou plus exactement la percuta. Une fillette, à peu près aussi grande qu'elle, les cheveux blonds et les yeux clairs, mais ce qui attira le regard d'Haiku ce fût d'abord l'accoutrement de la jeune fille, avait on idée de se balader sous la pluie en petite culotte et en haut à moitié ouvert ? La stupeur s'effaça pourtant presque immédiatement, Haiku réalisa que la petite l'avait percutée, elle devait fuir. Son regard passa alors brièvement sur le visage de la jeune fille et ce qu'Haiku y vit renforça sa conviction de fuir : un Arrancar à n'en pas douter d'après le trou béant qu'elle arborait en lieu et place de son nombril et de son imposant casque d'os. Comment ne l'avait-elle pas remarqué plus tôt ? La vie dans le monde des humains la rendait négligente et cela faisait quelques temps déjà qu'elle ne s'amusait plus à sonder le Reiatsu de tous les gens qu'elle croisait, mais un Reiatsu d'arrancar et d'aussi près... Elle remédierait à sa bêtise plus tard pour l'instant il lui fallait prendre congé, elle paraissait être un Shinigami si la gamine se fiait à son Reiatsu, à un bon repas si elle se contentait de son apparence physique, et dans le cas où la petite la reconnaissait elle était une déserteuse.
Haiku eut un rapide mouvement de recul et enchaina avec un rapide Sonido qui la plaça sur le toit le plus proche. Elle se retournait et s'apprêtait à courir lorsqu'une bribe de son passé la frappa. La fillette, elle l'avait déjà vue, au Hueco Mundo du temps où Aizen le gouvernait encore, elle accompagnait toujours un grand type au cheveux noirs et qui semblait plutôt fort. Raison de plus pour éviter le combat, la fille en elle même ne semblait pas être un danger mais si l'autre rappliquait la situation se compliquerait. Mais la douleur de sa réminiscence l'empêcha de bouger un instant , lui faisant perdre le temps qu'elle avait gagné par son initiative. Haiku resta alors là, à demi-consciente sur le toit d'un immeuble insalubre et subissant les assauts de sa mémoire qui la noyait sous les images de la fillette.

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Mer 23 Mar - 1:58

Tu va payeeeeeeeeeeeer!

Ça, ce fut ce qu'entendit Haiku alors qu'elle était en pleine réminiscence de son passée au sommet de son toit délabré. Curieusement, les paroles semblaient aller en s'accroissant, comme si leur source s'approchait assez rapidement, mais encore étouffée comme s'il provenait d'une direction bizarre. Et en effet, l'instant suivant ce fut du bout du toit que surgit une petite fille échevelée et visiblement en pétard, déboulant à toute blinde sur l'arrancar camouflée. Cela semblait assez improbable mais on dirait bien que la fillette plutôt que d'user du pratique sonido avait simplement grimpé à toute vitesse le long du mur du bâtiment pour accéder à son sommet. On aurait dit que la colère lui avait donné des ailes, peu élégantes certes mais comme une nouvelle énergie inépuisable. Le regard plissé et le sourire tordu qu'elle exhibait sous son casque semblaient rien de moins que peu amicaux, mais plutôt chargé d'une rancune sourde et tenace. Pas le genre de ressentiment qui promet une mort rapide mais plutôt de très longues souffrances. C'est donc sans attendre que le petite chose remontée sauta directement sur Haiku sans lui permettre de se remettre.

Elle la jeta alors au sol d'une merveilleuse façon, dans un mélange très personnel à mi-chemin entre le plaquage de rugby et la saisie de mêlée brouillonne d'une gamine. Ensuite, se campant fièrement au dessus de son adversaire provisoirement mit à terre, elle pointa un index vindicatif dans sa direction avant de l'interpeler d'un ton énervé et résolument enfantin.


Toi, pourquoi tu m'es rentré dedans? Tu sais pas que ca ne se fait pas de bousculer une demoiselle ou quoi? Tu te prend pour qui?!

Hé oui, voila pourquoi Lilinette venait de poursuivre Haiku, tout simplement! Il faut dire quelle s'amusait tellement avant que cette mégère avec ses cheveux longs ne débarque soudainement du coin de la rue pour tout foutre en l'air. Et puis même pas pardon ni rien, voila qu'elle voulait s'enfuir comme une voleuse sans rien dire! Il y avait des limites à l'effronterie des fois non mais! Et pour le coup, Lilinette ne prêtait pas la moindre attention à ce que pouvait bien être sa vis-à-vis pour avoir fait un tel déplacement instantané, qu'elle soit face à une humaine, une arrancar ou même une shinigamie ne changeait rien pour elle, elle allait lui faire payer son affront, et plus vite que ça! Le fait qu'elle devrait peut être s'excuser elle aussi car tout autant en tord dans l'affaire ne lui vint pas le moindre du monde à l'esprit par contre, la faute ne pouvait qu'être due aux autres non?


Dernière édition par Stark Hawtness le Ven 9 Sep - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Sam 2 Avr - 0:27

Tu va payeeeeeeeeeeeer!

Recroquevillée sur son morceau de charpente, ce fût la seule chose qu'entendit Haiku, ce fût également l'appel du monde extérieur qui la retira de ses songes rétrospectives. Presque aussitôt Haiku émergea de nouveau dans le monde réel, son corps était tout engourdi et son esprit réclamait toujours plus de nouveaux souvenirs, comme si ces flashs lui avaient rappelé l'existence d'un vide dans son histoire, comme si elle avait déjà connu autre chose que ces matinées pluvieuses à Karakura, comme si elle avait une destinée passée et brisée qu'elle se devait à présent de reconstituer. Elle se savait Arrancar, bien entendu, et elle était au courant de la guerre qui opposait les Hollows aux Shinigamis, mais pour la première fois elle se rendit compte qu'elle n'était peut être pas qu'une Arrancar. Et ce vide, cet abîme qui ne cessait de croître inlassablement en elle, la rongeait de l'intérieur, un côté de son esprit ne souhaitait que retourner à cette transe, mais un autre côté l'exhortait de s'enfuir à toutes jambes devant le suppôt du Hueco Mundo. C'est très maladroitement qu'Haiku se redressa d'une petite pirouette qui manqua de la renvoyer au sol un mètre plus loin. Son corps lui revenait peu à peu et elle allait se mettre à courir lorsque deux petits bras, à peine plus épais que ses propres jambes, enserrèrent ses genoux et les firent plier, la mettant à nouveau au sol, décidément aujourd'hui serait le jour des chutes. Le petit corps bougea sur elle et se positionna sur son torse, la gamine la dominait du haut de tout ce que sa petite taille le lui permettait. Sa pose était singulière, tout du moins assez pour qu'Haiku ne le remarque, une posture qui se voulait fière sur un corps aussi juvénile, le tout parsemé d'une voix encore plus infantile mais véhémente qui lui ordonna d'un ton sans appel :

Toi, pourquoi tu m'es rentré dedans? Tu sais pas que ca ne se fait pas de bousculer une demoiselle ou quoi? Tu te prend pour qui?!

À ces mots, Haiku posa son regard sur le visage de la petite fille et la vue de ces deux grands yeux clairs lui remémora ses précédents flashs : elle l'y voyait, la même allure fière, presque arrogante, flanquée d'un homme de grande stature à l'allure nonchalante mais imposante, un certain charisme se dégageait de lui, c'était quelqu'un de haut rang à n'en pas douter. Alors pourquoi l'avait elle déjà vu, pourquoi avait elle l'impression de le connaitre, et cette fillette, quel était son rôle dans toute cette histoire. Haiku était perdue et désorientée elle percevait un certain nombre de chose sans pouvoir mettre des mots de dessus, par exemple elle savait qu'il existait une relation entre les deux êtres de sa vision mais elle pouvait dire laquelle, étaient ils amants, ou bien frère et sœur ? Haiku n'en savait rien, elle ne savait même plus qui elle était elle même, elle avait besoin de réponses, elle en avait désespérément besoin. Comme prise d'un accès de folie, Haiku éluda la question et d'un geste du poignet droit sortit Tejedora, le fil décrivit une courbe et s'enlaça autour du cou de la gamine blonde, d'un mouvement sec du poignet, Haiku la tira brusquement en arrière. Profitant de l'effet de surprise, Haiku se jeta sur son adversaire et la plaqua au sol de la même manière qu'elle ne l'avait été quelques instants auparavant. Ses mains se refermèrent sur la gorge l'arrancar et elle hurla plus qu'elle ne questionna :

Qui es-tu ? Que fais-tu ici ?

Ses doigts se serraient toujours plus, et des bribes de ses visions lui revinrent de nouveau. La silhouette du grand homme dégingandé resta imprimée sur ses rétines pendant quelques secondes.

Qui est-il ? Pourquoi je le connais ?

Puis dans un éclair d'illumination la réponse lui vint, la gamine et le grand n'était ni amants ni frère ou sœur, il n'y avait entre eux aucune relation que l'on pourrait qualifier de normale entre deux individus, pour la simple raison qu'ils n'étaient pas deux individus... Ses doigts se décrispèrent à peine de la gorge de la petite fille et des larmes commencèrent à couler des yeux d'Haiku, des larmes de désespoir, des larmes d'incompréhension

Qui êtes-vous ? Qui je suis ?

Cette dernière question sonna comme un glas et sous les spasmes qui faisaient tressauter son corps, Haiku lâcha la gorge de l'Arrancar, qu'importait maintenant qu'elle se fasse tuer, elle n'était plus rien, à peine une énigme pour elle-même, une chose sans identité avec une mission fantôme et passé surgissant de nul part.

[TERMINE]

[Hrs-Rp]Vraiment désolé pour le retard, j'ai essayé de faire un joli post pour me faire pardonner ^^"[/Hrs-Rp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Sam 9 Avr - 15:32

TOI-MÊME, BANANE!

Hé oui, utiliser la manière forte avec Lilinette n'était pas vraiment le bon moyen à utiliser pour elle, la plupart du temps cela la rendait juste encore plus têtue et obstinée. Et sous le coup de la colère, elle poussa même brutalement sa confrère arrancar en arrière, la renversant sans grand mal sur le sol les quatre fers en l'air au vu son état de choc. Se redressant alors sur ses pieds en grommelant, elle tenta de dominer sa vis-à-vis de sa faible taille tout en la fuisillant du regard.

Non mais franchement qu'est-ce qu'elle avait celle là? D'abord elle s'enfuyait puis elle l'attaquait et au final elle déblatérait des incongruités sur l'identité de tout un chacun, même la sienne. Oui, parce que tout ce qu'avait fait Lilinette était évidement bien raisonnable et sans reproches, naturellement. Mais ce n'était quand même pas une raison pour que l'autre le fasse aussi, voilà! Et puis l'arancarette ne comprenait vraiment rien de ce que la grande disait ou faisait, elle se souvenait plus de rien de sa vie ou quoi? Quoi qu'il en soit Lilinette comptait bien lui mettre les points sur les i, et plus vite que ça même. Si l'autre n'avait pas voulu répondre à ses questions, hé bien elle fournirait les réponse,s qu'a cela ne tienne! C'est donc sans se démonter, comme si elle n'avait jamais été menacé par une sorte de fil tranchant, que l'apparente petite fille reprit son sermon encore plus remontée qu'auparavant.


Tu est une idiote, voila ce que tu es! Qu'est-ce que l'on s'en fiche de savoir ce que l'on est? Moi non plus j'en avait aucune idée et je sais toujours pas qu'est ce que j'étais pour le "moi" d'avant, et j'en fait pas tout un flan! C'est ce que l'on est maintenant et ce que l'on deviendra qui importe, le reste on s'en fout! Surtout pour nous autres arrancars d'ailleurs...

Ah, et moi c'est Lilinette Gingerbark au fait, c'est le nom que je me suis choisie! T'a qu'a faire pareil!

Et c'est qui l'autre "il" là?


La petite semblait ainsi faire de mauvais grès la leçon à la grande, sans pourtant jamais se démonter ou même hésiter, agissant directement et franchement face à cette personne si étrange comme elle le ferait face à n'importe qui d'autre, sans le moindre tact ou une quelconque délicatesse. On aurait au contraire dit qu'elle ne lui rentrait dedans que plus directement encore, comme un animal têtu qui insiste encore et encore sans la moindre logique. Le tout était surement de comprendre ce qui se passait dans cette petite tête casquée mais ça, ce serait loin d'être une partie de plaisir!



Dernière édition par Stark Hawtness le Ven 9 Sep - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Sam 14 Mai - 20:45

Sous le coup de l'émotion, Haiku n'avait même pas remarqué que la petite Arrancar l'avait repoussée, ou plutôt l'avait envoyée valser à l'autre bout du toit, les quatres fers en l'air... Se faire ainsi balayer, telle une vulgaire poupée de chiffon mal raccommodée, et ce si facilement, aurait normalement du piquer le sens de l'honneur des Arrancars. Mais ce n'était pas vraiment dans la nature d'Haiku que d'éprouver des sentiments si violents, à vrai dire il n'était même pas dans sa nature de ressemble, de près ou de loin, à un Arrancar. À la place de ce sentiment d'affront et d'orgueil bafoué, Haiku sembla reprendre ses esprits, ou peut être cette soudaine reprise de conscience était-elle simplement due au choc, plutôt sec, de son crâne contre le rebord du toit. Qu'importe les faits, seuls les résultats comptent disent certains, et Haiku se redressa en se frottant l'occiput endolori, enfin rassérénée, du moins il me semble qu'elle était au moins... calme. Haiku réfléchit rapidement, méditer sur son soudain accès de rage ne serait pour le moment d'aucun secours, succomber de nouveau à cette rage n'aiderai pas non plus et réfléchir à ses "visions" serait pour plus tard, bien que ce dernier élément soit le plus important. Elle leva les yeux vers son "adversaire", à peine une gamine du point de vue terrestre et sûrement pas si vieille du point de vue spirituel non plus...
À mesure qu'Haiku repensait aux récents événements il lui semblait à présent assez évident que la petite ne lui voulait, à priori, aucun autre tort que celui de lui botter les fesses pour l'avoir renversée initialement, ce qui, au passage, venait d'être magistralement exécuté. Haiku espéra que le petit être spirituel était lui aussi calmé, maintenant que sa vengeance avait été rendue. Haiku opta alors pour une approche plus amicale et tenta d'établir un contact, verbal cette fois-ci, lorsqu'elle s'aperçut que sous l'effet de sa folie passagère son Reiatsu s'était naturellement relâché et son Meisaigiri évanoui. Elle le rétablit immédiatement et pria de toutes ses force pour que son interlocutrice ne se soit pas aperçu du bref changement spirituel.

Tu est une idiote, voila ce que tu es! Qu'est-ce que l'on s'en fiche de savoir ce que l'on est? Moi non plus j'en avait aucune idée et je sais toujours pas qu'est ce que j'étais pour le "moi" d'avant, et j'en fait pas tout un flan! C'est ce que l'on est maintenant et ce que l'on deviendra qui importe, le reste on s'en fout! Surtout pour nous autres arrancars d'ailleurs...

C'était vrai... Pourquoi Haiku avait elle réagi ainsi à ses flashs ? Elle s'était toujours plus ou moins doutée qu'il lui manquait des clefs de son passé et elle ne s'était jamais vraiment mise en quête de celles-ci. Mais aujourd'hui, à la vue de ce visage enfantin, des bribes lui étaient revenues, et elle était à présent certaine qu'elle avait déjà rencontré cette jeune fille, peut être même la connaissait-elle sans que cette dernière ne s'en souvienne pour autant, peut être ne l'avait-elle même pas reconnue... Tant de question, tant que possibilités et tant d'incompréhension brisaient la petite bulle de satin dans laquelle évoluait jusqu'alors Haiku. L'identité était quelque chose de bien futile pour quiconque en possédait une, et était conscient qu'elle soit bien la sienne, mais Haiku, elle, comment pouvait elle être sûre que son "identité" actuelle était réellement la sienne, une identité ne se résumant pas à un nom, un âge, un apparence, comment pouvait-elle être sûre que son caractère soit bien le sien, que ses valeurs morales lui appartenait vraiment ? Mais la fillette ne semblait pas s'embarrasser de telles questions et enchaîna directement :

Ah, et moi c'est Lilinette Gingerbark au fait, c'est le nom que je me suis choisie! T'a qu'a faire pareil!

Et c'est qui l'autre "il" là?


Haiku tenta en vain de faire appel à sa mémoire pour établir un lien entre ce nom et un quelconque épisode de sa vie, Lilinette Gingerbark ne lui était peut être pas si connue que ça finalement.

Moi c'est Haiku, Haiku Odawa Numeros 76, c'est probablement tout ce que je puis te dire à mon sujet... Lilinette...

En même temps qu'elle prononçait ces paroles, Haiku implora une nouvelle fois pour que l'évocation de son patronyme dise quelque chose à cette fameuse Gingerbark, enfin un indice qui la relierait à quelqu'un de tangible.
Quand Haiku tenta de répondre à la seconde question, rien ne lui vint, aucun ne lui apparut pour lui permettre de décrire cet inconnu qui n'était qu'une silhouette sombre et floue au milieu d'une lumière éblouissante. Elle ne se souvenait que de très peu de chose et hésita avant de répondre du mieux qu'elle put :

Un homme, grand et probablement haut-gradé, peut être quelqu'un de puissant au vu le charisme qu'il dégage. Tu étais à ses côtés dans mes... souvenirs et tu y semblais attaché... Existe il vraiment ?

Un interlocuteur normal trouverait sûrement ce type de dialogue étrange, soit Haiku était dans le vrai et il se demanderait comment elle le savait, soit elle se vautrait totalement et ses propos passaient ainsi pour les divagations d'une folle. Cependant Haiku avait compris quelque chose à propos de cette Lilinette, totalement chaotique et infantile, elle ne se prendrait très certainement pas la tête plus de quelques secondes avec des détails de cet acabit. Au fond d'elle même, Haiku sentit monter un sentiment lointain, à cause de son exil sur la Terre et de sa fuite constante vers l'avant, elle n'avait rencontré personne assez longtemps pour s'attacher et elle éprouvait une espèce de sympathie pour la petite Arrancar. Elle aimait bien sa franchise et bien qu'elles soient toutes deux Arrancars, et donc sentimentalement très probablement plus proches d'une petite cuillère qu'autre chose, Haiku se sentait à l'aise en face d'elle et se sentait presque normale. Et bien qu'elles ne pourraient très certainement jamais être amies ou proches ou quoique soit qui puisse s'y apparenter, Haiku comprenait qu'elle appréciait pouvoir parler à quelqu'un après un si long mutisme.

Et toi ? Quel est ton numéro ? Que fais tu ici, avec tous les Shinigamis qui arpentent les rues de Karakura ?

Tout comme sa colère quelques minutes auparavant, une subite curiosité semblait l'avoir prise et elle voulait en savoir plus sur cette mystérieuse jeune fille.

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Mar 24 Mai - 22:08

Lilinette restait dressée devant la "jeune femme" mystérieuse, ne pouvant plus profiter de la posture renversée de sa vis-à-vis pour la dominer de toute sa faible taille, elle avait décidé de simplement la regarder de haut quand même, avec un air encore fier et indigné, bien que son regard et les traits de son visage ne faisaient pas vraiment dignes. Néanmoins, se comporter de la sorte ne l’empêchait pas pour autant d'entendre les propos de l'arrancar cachée, et même d'y réfléchir dans un coin de sa tête, maintenant que l’indignation était quelque peu passée. Un homme, grand, haut-gradé, à ses cotés? Stark? Non, ça ne pouvait pas être ça, on ne pouvait pas considérer ce mollasson comme charismatique après tout, surtout quand on le connaissait assez pour pouvoir s'en rappeler un tant soit peu. Du coup, cela faisait une élimination assez drastique des gens que Lilinette connaissait. Elle ne voyait même qu'une personne capable de tenir le rôle, bien que son attachement à lui était tout relatif et de toute façon plus d'actualité. Elle tenta néanmoins, des fois que cela dise quelque chose à l'autre arrancar bizarre. Elle avait beau avoir des soucis de mémoire, elle devait bien se souvenir de lui au moins non?

Heu...tu parles d'Aizen? Si c'est lui, évidement qu'il existe, c'est lui qui a crée la plupart des arrancars, tu te souviens même pas de ça?

Haussant un sourcil interrogateur, la petite fille à la verdoyante chevelure attendit patiemment de voir ce que son interlocutrice allait faire de cette information, mais elle le fit à sa manière. C'est à dire en tapant du pied sur le sol et rapidement en se mettant à tourner autour de l'arrancar comme un satellite autour de sa planète. Mais elle finit aussi rapidement ce manège, presque aussi vite qu'il avait commencé en fait quand elle entendit les propos suivants de la jeune femme. Se plantant alors devant elle et se dressant aussi haut qu'elle pouvait sur la pointe des pieds, elle tapa légèrement sur le dessus du crane d'Haiku avec son poing fermé, comme pour lui faire reprendre le chemin des réalités. Elle lui répondit alors sans attendre, secouant lentement sa propre tête d'un coté à l'autre, comme en signe de résignation, les yeux clos et une moue désabusée sur son visage.

Alala, mais on a plus de numéros chez les arrancars! Maintenant qu'Aizen a été vaincu et emprisonné, on déicide seuls de notre avenir, on a plus à s’étiqueter et se classer comme des animaux, on a plus que nos consciences pour nous distinguer....et notre puissance pour les idiots qui ne connaissent encore que ça. Tu devrais te mettre à la page ma fille!

En tout cas, elle était vraiment bizarre celle-là. L’ancienne primera espada avait entendue parler d'arrancars connaissant certains problèmes cérébraux lors de leur renaissance, mais aucun cas par la suite. Après tout, au vu du pouvoir régénérant présent en chacun, même infime, on ne pouvait penser que des troubles de mémoires ou autres aient pu exister. Mais visiblement, on dirait qu'on pouvait trouver de tout au sein de cette race si étrange. Ou alors la cause serait à chercher ailleurs, vers le pouvoir particulier d'un shinigami par exemple? Enfin, dans le fond qu'importe, le tout était de l'accepter et d'agir en conséquence. S'il fallait tout raconter à cette arrancar car elle ne se souvenait plus de rien, hé bien il n'y aurait qu'a faire cela et puis voilà, rien de bien compliqué. Tous ces pourquoi et comment ne servaient qu'a s'embrouiller la tête au final, et rien que le fait d'y penser devait être surement du pour l'arrancarette à une quelconque influence de l'autre grand dadais, qui passait plus de temps à réfléchir qu'a agir. Même quand il n'était pas là, il trouvait le moyen de venir lui compliquer la vie, le traitre! Elle le lui ferait payer du coup, tôt ou tard! Mais en attendant, elle avait une congénère à s'occuper on dirait. Et même si ce n'était pas forcement son truc, c'était déjà mieux que d'être seule....


Dernière édition par Stark Hawtness le Ven 9 Sep - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Dim 5 Juin - 16:06

La petite arrancar sembla réfléchir quelques instants, comme si elle cherchait quelqu'un qui pourrait correspondre aux critères émis par Haiku. A un moment, Haiku crut percevoir un très fugace mouvement sur son visage, à peine une moue, mais si rapide que sa face ne sembla pas avoir bougé. On aurait dit qu'une personne lui était venue à l'esprit mais qu'elle avait aussitôt rejeté cette possibilité, comme on chasse une mouche énervante qui s'approche trop près de nos oreilles. Après quelques instants de réflexion, Lilinette sembla trouver chaussure à son pied, ou plutôt celui d'Haiku, et dit alors, une nouvelle moue, à mi-chemin entre l'étonnement et le dédain, sur son visage :

Heu...tu parles d'Aizen? Si c'est lui, évidement qu'il existe, c'est lui qui a créé la plupart des arrancars, tu te souviens même pas de ça?

Aizen... ce nom lui parlait... elle essayait de se rappeler qui était cet homme, mais sa conscience semblait en vouloir autrement et lui bloquait ainsi tout accès à de quelconques informations sur cet Aizen. Pourtant certaines choses lui revenaient, des détails tout au plus comme la couleur de ses cheveux ou ses habits immaculés rappelant ceux des Shinigamis, mais elle se rappelait aussi et surtout de son regard, marron, froid et même glacial, impassible et empreint d'une intelligence phénoménale et malsaine. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes mais Haiku se souvenait également qu'elle haïssait cet homme du plus profond de son être, une animadversion épidermique face au sombre manipulateur, mais elle l'haïssait au moins autant qu'elle le craignait. C'était là une nouvelle pierre pour la reconstruction de son passé mais Haiku devina que ses relations avec Aizen ne serait que le toit, le point final à ce rétablissement. Pour l'instant elle devait se concentrer sur les fondations, son identité, et elle était absolument certaine que l'homme de ses visions pourrait l'aider... tout du moins l'espérait-elle... mais avant cette étape lui fallait il encore parler avec cette jeune fille si étrange et la convaincre de la mener jusqu'au mystérieux inconnu...
La seconde partie des propos de Gingerbark la fit tiquer également, car, bien qu'elle sache qu'elle n'avait jamais été le fruit de l'union de deux êtres comme les humains, et qu'elle n'aurait donc jamais de parents (mais il s'agit ici d'un autre débat), cela lui paraissait si bizarre de n'être qu'une création parmi tant d'autres, elle qui se croyait si unique, vouée à un avenir meilleure, à un but supérieur même parfois...

Non... Cet homme, cet Aizen, appartient lui aussi à mon passé, mais ce n'est pas à lui que je dois parler dans l'immédiat... Je ne sais pas vraiment comment le décrire, ce n'est qu'une vague silhouette dont je n'arrive pas à distinguer les détails... Un grand homme dégingandé, le dos légèrement voûté, sûrement une allure nonchalante mais un regard qui en impose... ça ne te dit vraiment rien ?

Haiku commençait à cerner la fillette et elle avait compris qu'il ne servirait à rien de se jeter de nouveau à sa gorge en hurlant de façon hystérique et en la sommant de lui donner des réponses, le plus rapide serait sûrement de se poser deux minutes, discuter calmement et lui tirer les vers du nez en douceur. C'est pourquoi elle s'assit sur le rebord du toit, profitant au passage de la petite brise qui se levait... la journée serait venteuse, et Haiku n'aimait pas trop les journées venteuses, ses cheveux volaient et il était plus facile pour les "autres" de repérer les fins fragments d'osselets qui parcouraient son crâne... Haiku se laissa aller à quelques rapides rêveries mais enchaîna assez rapidement à la remarque de l'arrancar :

Alala, mais on a plus de numéros chez les arrancars! Maintenant qu'Aizen a été vaincu et emprisonné, on déicide seuls de notre avenir, on a plus à s’étiqueter et se classer comme des animaux, on a plus que nos consciences pour nous distinguer....et notre puissance pour les idiots qui ne connaissent encore que ça. Tu devrais te mettre à la page ma fille!

Décidément elle avait beaucoup de choses à apprendre de la bouche de la gamine blonde. A vrai dire Haiku n'avait même pas pensé que cette petite enfant pouvait l'aider, elle ne s'était focalisée que sur le grand inconnu, qui le restait pour l'instant d'ailleurs. Tout d'un coup prise d'un grand intérêt, Haiku se releva et s'approcha un peu plus de la fillette comme pour l'encourager à parler.



[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   Dim 12 Juin - 20:40

Halala, mais elle était embêtante cette fille! Elle pouvait pas penser à des gens facilement identifiables plutôt que de poursuivre d'obscures images dans sa tête? Elle, soit elle se rappelait de quelqu'un, soit elle n'en rappelait pas, point, pas d'images résiduelles et des peut être piste sou intuitions qui lui feraient penser à quelqu'un. C'était quand même bien plus pratique, on ne se perdait pas comme ça en conjonctures de toute sorte sans pour autant avancer d'un poil dans sa réflexion. Cela ne faisait même pas cinq minutes que Lilinette participait indirectement aux recherches de cette arrancar et pourtant elle commençait déjà à en avoir marre de courir après des ombres. Après tout, qu'est ce que cela pouvait bien faire si c'était de telle ou telle autre personne qu'elle se rappellerait? Ça changerait quelque chose peut être? La lune se lèverait toujours sur le Hueco Mundo et les arrancars seraient toujours aussi durs à discipliner, rien de nouveau sous la lune. Et puis quand bien même elle tenait tant que ça à son passé, savoir à quoi ressembleraient des gens qu’elle aurait connu ne l'aiderait vraiment pas à les trouver. Il n'y avait pas vraiment moyen de savoir où pouvait trainer tel ou tel confrère à un moment précis, ils pouvaient même se balader sans arrêt entre Las Noches et le Hueco Mundo, voir ne plus être réapparus depuis un moment. Bien beau de savoir un nom quand on ne sait pas où attraper la tête qui le portait. Du coup, il aurait peut être mieux valu pour celle-là de chercher directement au Hueco Mundo à rencontrer le plus de monde possible, elle verrait bien une fois planté devant eux s'ils avaient l'air de la reconnaitre ou pas. Que de complications pour rien, franchement!

Enfin, Lilinette pensait tout cela mais elle n'en répondait pas moins à l'amnésique. Peut être parce qu'elle s'ennuyait, tout simplement, et qu'elle n'avait rien de mieux à faire pour l'instant. Autant faire quelque chose du coup, et comme ce n'était pas son problème, elle n'aurait pas à s’énerver si elle continuait à ne pas trouver de qui l'autre se souvenait. L'autre....elle avait pas un nom déjà?.....Ah oui, Haiku, voilà! Haiku comment et quel numéro, elle avait déjà oublié mais peut importe, les chiffres en comptaient plus à présent et un prénom suffisait largement pour parler à quelqu'un. C'est donc en se grattant la tête d'un air pensif que l’apparente enfant fit l'effort d'un essai supplémentaire dans sa propre mémoire. Une fois de plus, la description lui fit penser à Stark, mais là aussi quelque chose ne collait pas. Un regard qui en impose? En imposer à qui, aux escargots peut être et encore! Maigre, vouté et nonchalant....N'noitra peut être? Quand il ne se battait pas, il tirait souvent cette tronche, à trainer sa grande carcasse sans savoir quoi faire. De toute façon elle voyait personne d'autre pour convenir, donc autant essayer.


N'noitra peut être? Un grand type avec un trou dans l’œil qu'il cache derrière un cache. Mais il est mort, lui, comme il le voulait d'ailleurs. On n'est plus beaucoup à avoir survécus de l’ancienne espada de toute façon...

Sur la fin, le ton de l'arrancar s'était un peu éteint. Elle avait senti ou vu la chute de ses compagnons les unes après les autres, sans rien pouvoir y faire au final. Elle qui voulait être entourée de gens avait vu ces derniers disparaitre, creusant un peu plus leur solitude, à elle et Stark. Enfin, il y avait bien eut d'autres arrancars pour rester à Las Noches après sa chute, mais qui saurait dire combien de temps ils resteraient ou tomberaient? Jusqu'à ce qu'Aizen les trouve, tous ceux qui restaient à leurs cotés finissaient invariablement par mourir, seuls les autres arrancars choisis par le shinigami renégat avaient été assez forts pour survivre. Pourraient-ils du coup trouver à nouveau le même genre de personnes?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echappée insoupçonnée [PV l'arrancarette! ^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Entrainement mi-juillet 550] Doutes et certitudes insoupçonnés [PV Lytès]
» Nos fragilités sont de loin une force plus qu'insoupçonné [...] Une richesse de l'âme. - Mikhaïl. [UC} } pris par ari
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» ∞ Nolinda - en cour ∞ [délai accordé]
» Un fou échappé de l'asile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Complexe Hinata :: Accueil :: Actualités-